CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Publications > Covid-19 : la veille du CRES > Covid-19 : les communiqués officiels > Semaine du 27 avril 2020

Publications

Semaine du 27 avril 2020

3 mai 2020

Protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la sécurité et la santé des salariés

Si la reprise de l’activité est essentielle pour éviter l’effondrement de l'économie, elle doit se faire dans le respect de la protection de la santé des salariés.

Pour cela, le ministère du Travail publie ce jour un protocole national de déconfinement pour aider et accompagner les entreprises et les associations, quelles que soient leur taille, leur activité et leur situation géographique, à reprendre leur activité tout en assurant la protection de la santé de leurs salariés grâce à des règles universelles.

Il vient en complément des 48 guides métiers déjà disponibles sur le site du ministère du Travail et élaborés en partenariat avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux.

Ministère du travail, 2020-05-03

Voir le document


3 mai 2020

Point de situation coronavirus 3 mai 2020 et cartes des indicateurs de l'activité épidémique

Le ministère des Solidarités et de la Santé tient un point presse quotidien pour informer sur l’évolution de la situation en France.

Les dernières cartes de synthèse des indicateurs de l'activité épidémique ont permis de constater une amélioration avec le passage du « orange » au « vert » du Gers, de la Loire-Atlantique et de la Mayenne, grâce à une diminution de la circulation active du virus.

Ministère de la santé, 2020-05-03

Voir le communiqué

Voir les cartes


2 mai 2020

Circuit de " contact tracing " des patients Covid-19 : les 3 niveaux de l'organisation

Le gouvernement a présenté le 28 avril les mesures d’accompagnement de la stratégie de déconfinement progressif à compter du 11 mai prochain. Cette stratégie s’appuie sur une clé de voûte pour casser les chaînes de contamination : la nécessité d’identifier et de mettre à l’isolement les personnes potentiellement malades et contagieuses, mais aussi de recenser pour chacune l’ensemble des personnes avec qui elles ont été en contact rapproché, au cours des jours précédant l’apparition des symptômes.

L'assurance maladie présente sur son site web le circuit de « contact tracing » des patients Covid-19.

Les médecins de ville, et particulièrement les médecins généralistes, constitueront le premier maillon de cette organisation. Un téléservice « Contact Covid » élaboré par l’Assurance Maladie sera disponible à compter du 11 mai. Il permettra aux médecins d’enregistrer l’ensemble des informations concernant leur patient et les éventuels cas contacts qu’ils auraient recensés.

La plateforme de niveau 2 sera opérée par des équipes de l’Assurance Maladie. Elle sera chargée de finaliser la recherche des cas contacts au cas où des informations seraient incomplètes.

Enfin, le niveau 3 de l’organisation mise en place sera assuré par les agences régionales de santé et Santé publique France, toujours à partir de l’outil « Contact Covid ». Elle correspondra à la gestion des chaînes de contamination complexes.

Assurance maladie, 2020-05-02

En savoir plus


2 mai 2020

HAS : premières indications pour les tests sérologiques du Covid-19

Après avoir défini les critères de performance auxquels doivent répondre les tests sérologiques, la HAS publie une première série d’indications pour lesquelles ces tests peuvent contribuer à lutter contre l’épidémie de Covid-19. Ils complètent les tests virologiques (RT-PCR) indiqués en diagnostic précoce de la maladie. Face au manque de connaissances sur l’immunité développée par les personnes ayant eu le Covid-19, la HAS préconise de rester prudent dans l’utilisation des tests sérologiques et les recommande pour les enquêtes épidémiologiques, les diagnostics de rattrapage et la prévention de la circulation du virus dans les structures d’hébergement collectif.

Haute autorité de santé, 2020-05-02

Voir le communiqué


1er mai 2020

Système de surveillance du Covid-19 : pour une analyse territoriale contextualisée de la dynamique épidémique

Santé publique France assure la mise en œuvre d’un système national de veille et d’alerte et de surveillance sanitaire (Art L1413-1) et fournit quotidiennement au ministère chargé de la Santé l’ensemble des indicateurs permettant de suivre l’épidémie de Covid-19 grâce à de très nombreux partenaires qui assurent la collecte et la remontée d’informations et la robustesse du système d’information.

Santé publique France, mise à jour 2020-05-01

Voir le communiqué


1er mai 2020

OMS : déclaration sur la 3ème réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international ‎concernant la flambée de maladie à coronavirus

La troisième réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général de l’OMS au titre du Règlement sanitaire international (RSI) pour examiner la situation de la maladie à coronavirus s’est tenue jeudi dernier. Le Directeur général a déclaré que la flambée de COVID-19 constitue encore une urgence de santé publique de portée internationale. Il a accepté l’avis formulé par le Comité à l’intention de l’OMS et a émis l’avis du Comité à l’intention des États Parties en tant que recommandations temporaires au titre du RSI.

OMS, déclaration, 2020-05-01

En savoir plus


1er mai 2020

Reprise du sport de loisir en sortie de confinement, sommeil des enfants et des jeunes : les communiqués de l'Académie de médecine

Avec la sortie prochaine du confinement, il est nécessaire d’envisager la reprise des activités physiques et sportives de loisir afin d’améliorer la santé physique et mentale tout en corrigeant les effets délétères de l’isolement social. Pour l'Académie de mécecine, cette reprise doit être très progressive, accompagnée, et respecter les mesures visant à prévenir la transmission interhumaine du SRAS-CoV-2. Elle recommande entre autres le respect des mesures de distanciation (les distances de sécurité entre personnes doivent être au moins 5 à 7 mètres dans le sillage d’un coureur à pied ou d’un cycliste et 1,5 mètre en latéral) ; le port d’un masque grand public est recommandé pendant les exercices d’intensité faible à modérée (incompatible avec les exercices intenses, il doit être porté avant et juste après l’arrêt de leur pratique).

Académie nationale de médecine, 2020-05-01

Voir les recommandations

Par ailleurs, elle émet également des recommandations aux parents relatives à l'horloge interne, le sommeil et la désynchronisation des enfants et des adolescents confinés, comme de limiter l’utilisation des consoles dans la journée et d’exclure leur utilisation dans l’heure qui précède le coucher.

Voir le communiqué


1er mai 2020

Jean-François Delfraissy décrit les "fondamentaux" pour maintenir le contrôle

Les brigades et les outils numériques de traçage, une grande capacité de tests et une surveillance en temps réel sont les "fondamentaux" pour maintenir un contrôle de l'épidémie, a fait valoir le président du Conseil scientifique placé auprès du gouvernement Jean-François Delfraissy, lors d'une audition la semaine dernière devant la commission des affaires sociales du Sénat.

APMnews, 2020-05-01

Voir la dépêche APM News


30 avril 2020

Sortie du confinement : le ministère de la Transition écologique annonce un plan de 20 ME pour faciliter la pratique du vélo

Dans la perspective de la sortie du confinement, le Gouvernement prend des mesures pour encourager la pratique du vélo par les Français avec le développement des pistes cyclables temporaires et le lancement d’un plan de 20 millions d’euros par le ministère de la Transition écologique et solidaire pour prendre en charge des réparations, des places de stationnement temporaires et des formations.

Ministère de la Transition écologique, 2020-04-30

En savoir plus


30 avril 2020

DGS urgent : appui des professionnels de santé de ville aux établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes

Dans le contexte d’épidémie, la situation des personnes âgées vivant en EHPAD nécessite l’appui de tous les professionnels de santé, qu’ils exercent en établissements de santé ou en ville. La DGS actualise une fiche diffusée le 16 avril dernier notamment sur la mise à jour des cotations pour les IDE et un rappel du rôle de l’HAD dans ces établissements.

DGS, 2020-04-30

Voir la fiche


30 avril 2020

Audition du Conseil scientifique par la commission des affaires sociales du Sénat

La commission des affaires sociales du Sénat a auditionné le 30 avril Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid-19, et Arnaud Fontanet, membre.

Il y est notamment question de l'alerte quant à la survenue d'atteintes inflammatoires rares et graves constatées chez les enfants (syndrome de Kawasaki), qu'il reste à documenter (à 11h43'16'').

Sénat, 2020-04-30

Voir la vidéo


29 avril 2020

Reprise des interventions non urgentes : la Spilf rappelle les limites des tests de dépistage du Covid-19

Dans la perspective de la reprise des interventions médicales et chirurgicales non urgentes, la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf) a publié un avis sur la place du dépistage préopératoire du Covid-19, rappelant les limites que présentent les tests, notamment le meilleur test de détection du virus actuellement disponible, la PCR sur prélèvement nasopharyngé, qui a une sensibilité estimée à 70%.

Selon la Spilf, si une PCR est proposée, elle doit être réalisée au plus près de l’intervention programmée (pas plus de 24 h avant); le scanner thoracique n’a aucune indication dans ces situations; même en cas de négativité de la PCR, le risque de Covid n’est pas totalement exclu, ce qui impose de maintenir le respect des mesures barrières tout au long de l’intervention et au décours, et de reconsidérer le diagnostic en cas d’évolution ultérieure compatible avec un Covid.

Spilf, 2020-04-29

En savoir plus


29 avril 2020

Point de situation coronavirus 29 avril 2020

Le ministère des Solidarités et de la Santé tient un point presse quotidien pour informer sur l’évolution de la situation en France.

La pandémie poursuit son extension mondiale : 3,14 millions de personnes ont été touchées par le Covid-19, 218.564 personnes en sont décédées, mais 948.545 personnes en ont guéri. En France, 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône Alpes, Hauts de France) regroupent à elles seules 72% des cas hospitalisés actuellement.

Ministère de la santé, 2020-04-29

Voir le communiqué


29 avril 2020

Contre le Covid-19, utiliser à grande échelle les outils numériques : le communiqué de l'Académie de médecine

L’Académie nationale de médecine rappelle que les technologies numériques peuvent apporter un soutien précieux en période de crise, par de multiples applications, et recommande :

  • d’encourager le développement des technologies du numérique en santé, en soutenant la recherche publique et privée
  • de fournir les moyens nécessaires aux équipes de modélisation mathématique des épidémies afin d’organiser la sortie de crise
  •  de mettre des automates à la disposition des personnels soignants pour réduire ou éliminer leurs risques de contamination dans l’exécution de certaines tâches
  • d’engager une réflexion sur l’utilisation du numérique dans la réponse aux futures épidémies et dans l’organisation du système sanitaire en périodes inter-épidémiques
  • de veiller au respect des principes éthiques et de protection des données personnelles dans l’usage des outils numériques

Académie nationale de médecine, 2020-04-29

Voir le communiqué


29 avril 2020

Le HCE demande l'allongement du délai d'IVG chirurgicale à 14 semaines pendant le confinement

Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE) demande dans un communiqué l'allongement du délai légal de l'interruption volontaire de grossesse chirurgicale à 14 semaines de grossesse au lieu de 12, pendant la durée du confinement.

La situation est venue aggraver la pénurie de médecins pratiquant l'IVG, "conduisant à une restriction du droit pour chaque femme à disposer de son corps". Le numéro vert national "Sexualités, contraception, IVG", porté par le Planning familial, a vu augmenter de 50% le nombre d'appels depuis le début du confinement.

Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, 2020-04-29

En savoir plus


28 avril 2020

Pour un déconfinement réussi : les prérequis de la FHF

Alors que le Premier Ministre Edouard Philippe vient de présenter devant l’Assemblée Nationale les modalités d’un plan de déconfinement responsable, la Fédération hospitalière de France attend que ses 8 prérequis pour un déconfinement progressif et sécurisé soient bien pris en compte dans la stratégie du gouvernement.

FHF, 2020-04-28

Voir le communiqué


28 avril 2020

Calendrier vaccinal des nourrissons et Covid-19 : les recommandations de l'Académie de médecine

Le rapport d’EPI-PHARE sur l’usage des médicaments de ville en période de Covid-19 révèle que les vaccins penta et hexavalents destinés au nourrisson ont subi une baisse de 23% et que les délivrances des vaccins ROR et HPV ont chuté de 50 à 70 % pendant les deux dernières semaines de mars 2020. Pour l'Académie de mécecine, les nourrissons doivent impérativement être vaccinés dès le 2ème mois, afin d’acquérir le plus tôt possible une protection efficace contre des maladies fréquentes et graves à cet âge, en particulier la coqueluche et les infections bactériennes invasives (septicémies et méningites) à Haemophilus influenzae b, à méningocoque et à pneumocoque.

Elle recommande notamment de reprendre le plus rapidement possible les consultations consacrées aux examens obligatoires avec vaccination des deux premières années de vie, en respectant les étapes prévues au calendrier vaccinal  et de rattraper au plus tôt les retards de vaccination des nourrissons qui ont été accumulés.

Académie de médecine, 2020-04-28

Voir le communiqué


28 avril 2020

OIT : Il faut protéger les travailleurs dès maintenant et après l'assouplissement du confinement

L’Organisation internationale du Travail met en garde contre la possibilité d’une deuxième vague de propagation du virus si les mesures de protection suffisantes ne sont pas prises pour le personnel qui reprend le travail.

L’OIT indique que tous les employeurs doivent procéder à une évaluation des risques pour s’assurer que leurs locaux respectent dès le départ des critères très stricts en matière de sécurité et de santé afin de minimiser le danger pour les travailleurs d’être exposés au Covid-19.

OIT, 2020-04-28

Voir le communiqué


28 avril 2020

Point de situation coronavirus 28 avril 2020

Le ministère des Solidarités et de la Santé tient un point presse quotidien pour informer sur l’évolution de la situation en France.

La mortalité a marqué un pic en semaine 14 et une légère baisse est enregistrée en semaine 15. L’excès de mortalité reste très marqué dans l’Est de la France et à un niveau exceptionnel en Ile de France.

Ministère de la santé, 2020-04-28

Voir le communiqué


28 avril 2020

SFSP : six points de vigilance pour réussir le déconfinement

La Société française de santé publique a accueilli avec satisfaction l’affirmation que la sortie progressive du confinement n’interviendra le 11 mai que si certains des six prérequis formulés par le Conseil scientifique sont remplis afin que les « mesures phares » recommandées soient opérationnelles. Elle constate que manquent l’enjeu de la gouvernance et celui de la disponibilité des équipements de protection et souligne six points de vigilance.

SFSP, 2020-04-28

Voir le communiqué


28 avril 2020

Stratégie nationale du plan de déconfinement dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19

Le premier ministre Édouard Philippe a présenté le plan de déconfinement devant l'Assemblée nationale ce mardi 28 avril 2020 : retour progressif à l'école à partir du 11 mai, port du masque, réouverture des commerces, tests... Le vote est attendu en fin d'après-midi.

Gouvernement, 2020-04-28

Voir le discours

Voir la séance publique


27 avril 2020

Point de situation coronavirus 27 avril 2020

Le ministère des Solidarités et de la Santé tient un point presse quotidien pour informer sur l’évolution de la situation en France.

Depuis le début de l’épidémie, 23.293 décès liés au Covid-19 sont à déplorer, 14.497 dans les hôpitaux et 8.796 dans les établissements sociaux et médico-sociaux.

Des résultats encourageants concernant la recherche clinique ont été évoqués. Plusieurs essais en cours au niveau français et international évaluent l’intérêt de produits visant à limiter la réponse anormale du système immunitaire (« orage cytokinique », en cause dans l’aggravation de l’état clinique de certains patients). Des médicaments régulateurs dits « immuno-modulateurs » ont été proposés. L’essai CORIMUNO, promu par l’AP-HP a évalué leur intérêt chez des patients hospitalisés atteints de forme modérée à sévère (hors réanimation). Il a été constaté que les patients traités par Tocilizumab présenteraient moins de besoin d’assistance de ventilation et auraient un taux de décès plus bas au cours des 14 jours de suivi. Il s’agit du premier médicament testé pour lequel un effet significatif est observé dans le cadre d’un essai clinique. Ces premiers résultats encourageants doivent encore faire l’objet d’une publication après avis d’un comité de lecture. D’autres essais en cours sont nécessaires pour confirmer l’intérêt de ce traitement.

Ministère de la santé, 2020-04-27

Voir le communiqué


27 avril 2020

Télémédecine et maladies cardiovasculaires et neuro-vasculaires en période de confinement : le communiqué de l'Académie de médecine

L'Académie nationale de médecine, après avoir rappelé les 3 systèmes de télémédecine pour les patients atteints de maladies chroniques cardiovasculaires et neuro-vasculaires, recommande :

  • un large recours aux téléconsultations pour les patients atteints d’une affection cardiovasculaire ou neuro-vasculaire stable, mais a contrario, une consultation traditionnelle pour tout patient présentant des symptômes suggérant un contrôle insuffisant de sa maladie
  • l’alternance de téléconsultations et de consultations traditionnelles pour maintenir le lien soignant/soigné et permettre la réalisation d’un examen clinique, d’un électrocardiogramme ou d’autres explorations s’avérant nécessaires
  • le développement de plateformes de téléconsultation dans les établissements médico-sociaux et les EHPAD pour assurer un suivi régulier et renforcé des personnes âgées dépendantes
  • l’utilisation large de la télésurveillance pour le suivi des insuffisants cardiaques et des patients porteurs d’un stimulateur ou d’un défibrillateur

Académie de médecine, 2020-04-27

Voir le communiqué


27 avril 2020

EpiCOV : Connaître le statut immunitaire de la population pour guider la décision publique

Quantifier la proportion de personnes ayant développé des anticorps en réaction au virus SARS-CoV2 et documenter les effets de cette épidémie sur les conditions de vie de la population apparaissent comme des enjeux majeurs pour appuyer l’élaboration des stratégies de déconfinement et de prévention les plus adaptées, permettre la détection précoce de toute reprise épidémique et, sur le plus long terme, suivre l’efficacité des mesures prises.

Porté par l’Inserm et la DREES du ministère de la Santé, en partenariat avec l'INSEE, Santé publique France, le CNRS, l'INED, Université Paris-Saclay, le projet EpiCOV est une large étude proposant de fournir une cartographie globale et scientifiquement fiable du statut immunitaire de la population et de sa dynamique, sur l’ensemble du territoire, via la collecte d’échantillons biologiques couplée à des questionnaires.

Inserm, 2020-04-27

Voir le communiqué