CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Publications > Covid-19 : la veille du CRES > Covid-19 : les publications > Autres ressources du 24 avril 5 mai

Publications

Autres ressources du 24 avril 5 mai

Covid-19 : premiers éléments de littérature scientifique

Le centre de documentation de l'Irdes a publié une première bibliographie recensant les publications scientifiques sur Covid-19.

IRDES, 2020-05-06, 93 p.

Accédez à la bibliographie


Surpeuplement, isolement, pauvreté : des ménages inégalement dotés face au confinement

Les mesures de confinement instaurées le 17 mars 2020 affectent de façon inégale les conditions de vie des ménages. Ainsi, dans la région, 571 400 personnes vivent dans un logement au nombre de pièces insuffisant en 2016. Nettement plus fréquente que dans les autres régions de province, la suroccupation des logements est très marquée sur le littoral méditerranéen urbanisé, surtout dans les Alpes-Maritimes. Elle touche tout particulièrement les familles monoparentales avec de jeunes enfants. Les conditions de confinement peuvent accentuer la fragilité de certaines populations : les seniors vivant seuls, les personnes handicapées, les ménages aux revenus faibles, ou encore les enfants dont il faut assurer la continuité pédagogique.

Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur, n° 62, 2020-05-06

Lire l'article


Le confinement amplifie l'aspiration à ralentir son rythme de vie

À partir d’un échantillonnage représentatif des messages postés sur Twitter et de deux enquêtes réalisées en population générale fin avril et début mai 2020, cette recherche montre que, malgré la violence du choc sanitaire, économique, social et politique induit par la pandémie liée au covid-19 et le confinement qui s’est ensuivi, le moral de la population ne semble pas profondément affecté à ce jour. Certes, une large partie de nos concitoyens montrent une lassitude, de la fatigue, une grande anxiété par rapport à la maladie et se préoccupent des conséquences socio-économiques du confinement. Mais beaucoup, par ailleurs, cherchent à tirer parti de cette situation inédite pour faire une pause, prendre du temps pour soi et ses proches. Le « temps suspendu » du confinement devenant ainsi un espace, une parenthèse, pour concrétiser une des aspirations montantes de la population : ralentir le rythme frénétique de nos vies contemporaines.

CRÉDOC,2020-05, 13 p.

Consultez l'étude


Résultats partiels de l'étude Com Covid-19

Les premiers résultats de l'étude portent sur deux sujets :

  1. Le vécu des français en confinement : « un moral qui se dégrade et un début d’acceptation de l’incertitude »
  2. Les meilleurs messages à faire passer par les pouvoirs publics pour se protéger du Covid-19 : « des messages épurés pour les femmes, autoritaires pour les hommes »

Etude scientifique Com-Covid-19, IMSIC, dir. Pr Didier Courbet, Aix-Marseille Université

S'appuyant sur ces résultats concernant les messages, l'auteur et ses collègues publient un article : Quel est le meilleur message pour inciter les Français à se protéger du Covid-19  ? dans The conversation .

Accédez au site

Article de The conversation


Les métiers au temps du corona

À la mi-mars 2020, l’épidémie de Covid-19 a imposé un arrêt partiel ou total d’activités jugées « non essentielles », quand d’autres sont mobilisées face à l’urgence. Au-delà de sa dimension économique, cette crise affecte aussi les conditions de vie et les conditions de travail, renforçant des vulnérabilités existantes et en générant de nouvelles. Cette note propose une typologie inédite des métiers dans la crise en cinq groupes.

France Stratégie, 2020-04-29, 16 p.

Lire la note 


Quelles interdépendances et quelles formes d'autonomie à différentes échelles ?

La crise sanitaire et ses conséquences ont mis en lumière de nombreuses vulnérabilités issues de l’interdépendance internationale et les limites à la souveraineté des États dans certains secteurs. Quels enseignements en tirer pour avenir ? Quels arbitrages à effectuer entre les différentes échelles auxquelles les politiques publiques doivent être pensées ?

France Stratégie, 2020-04-29, 7 p.

Lire la note


Les professionnels de santé face à la pandémie de la maladie à coronavirus (Covid-19) : quels risques pour leur santé mentale ?

Les auteurs de cet article ont conduit une revue de la littérature internationale pour faire le point sur les risques associés à l’exposition des soignants au Covid-19 pour leur santé mentale. Ils relèvent des facteurs organisationnels pouvant être source de stress : déficit d’équipement de protection individuele, réaffectation de postes, manque de communication, manque de matériels de soins, bouleversement de la vie quotidienne familiale et sociale. D’autres facteurs de risque sont identifiés comme l’absence de soutien, la crainte de contaminer un proche, l’isolement ou la stigmatisation sociale, le haut niveau de stress au travail, ou les patterns d’attachement insécure. Les soignants ont ainsi un risque augmenté d’anxiété, de dépression, d’épuisement, d’addiction et de trouble de stress post-traumatique.

L'encéphale, 2020-04-29

Lire l'article


En avril 2020, chute inédite de la confiance des ménages

En avril 2020, avec la crise sanitaire, la confiance des ménages dans la situation économique chute fortement (par rapport à début mars) : l'indicateur qui la synthétise perd 8 points, soit sa plus forte baisse depuis la création de l’enquête en 1972. À 95, il est désormais au-dessous de sa moyenne de longue période (100).

Insee, Informations rapides n° 106, 2020-04-28

Consultez le site


Face à la pandémie, l'importance des ressources psychologiques individuelles

Pour faire face au stress lié à la crise sanitaire, il paraît indispensable de développer et de renforcer son « capital psychologique ». Deux chercheurs en psychologie du travail de l'Université de Tours présentent cette notion.

The conversation, 2020-04-28

Lire l'article


A health promotion focus on Covid-19. Keep the Trojan horse out of our health systems : promote health for ALL in times of crisis and beyond !

La section de la promotion de la santé de l'Association européenne de santé publique, l'IUHPE et la chaire UNESCO Santé mondiale et éducation discutent du rôle de la promotion de la santé dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Ils considèrent que la promotion de la santé peut être plus importante que jamais par son rôle essentiel de littératie en santé et la nécessité d'efforts efficaces de communication et de mobilisation communautaire pour améliorer les comportements et les mesures de protection et d'autosoins au niveau de la société, au niveau collectif et individuel.

EUPHA-Health Promotion, IUHPE, UNESCO Chair Global Health & Education, 2020-04, 12 p.

Accédez à la note