CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Publications > Covid-19 : la veille du CRES > Covid-19 : les publications > Toutes les publications du 5 au 15 mai

Publications

Toutes les publications du 5 au 15 mai

Covid-19 : premiers éléments de littérature scientifique

Le centre de documentation de l'Irdes a publié une première bibliographie recensant les publications scientifiques sur Covid-19.

IRDES, 2020-05-06, 93 p.

Accédez à la bibliographie


Surpeuplement, isolement, pauvreté : des ménages inégalement dotés face au confinement

Les mesures de confinement instaurées le 17 mars 2020 affectent de façon inégale les conditions de vie des ménages. Ainsi, dans la région, 571 400 personnes vivent dans un logement au nombre de pièces insuffisant en 2016. Nettement plus fréquente que dans les autres régions de province, la suroccupation des logements est très marquée sur le littoral méditerranéen urbanisé, surtout dans les Alpes-Maritimes. Elle touche tout particulièrement les familles monoparentales avec de jeunes enfants. Les conditions de confinement peuvent accentuer la fragilité de certaines populations : les seniors vivant seuls, les personnes handicapées, les ménages aux revenus faibles, ou encore les enfants dont il faut assurer la continuité pédagogique.

Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur, n° 62, 2020-05-06

Lire l'article


Avis du Conseil pour l'engagement des usagers

Le Conseil pour l'engagement des usagers émet 5 recommandations sur :

  • la mobilisation de la démocratie sanitaire via le numérique ;
  • la justification des règles de levée du confinement ;
  • l'intérêt d'une information ciblée pour les publics vulnérables ;
  • une meilleure coordination des parcours entre le domicile, les soins et les accompagnements sociaux et médico-sociaux ;
  • l'importance à accorder aux rituels sociaux.

HAS, 2020-05-05

Consultez le site 


Etat des connaissances sur la généralisation de l'utilisation des masques dans l'espace public

Santé publique France publie une synthèse des connaissances actuelles sur l’utilisation et l’efficacité des masques chirurgicaux et alternatifs dans la perspective d’une généralisation du port de masques dans l’espace public.

Santé publique France, 2020.05.05, 11 p.

Lire la synthèse


Risques liés à la réutilisation des masques à usage unique ou à la prolongation de leur port

Le retraitement des masques à usage unique (masque chirurgical ou FFP2) et les modalités de leur réutilisation dans le champ de la santé ou dans d’autres secteurs industriels pourraient présenter des risques.

Le HCSP fait le point sur les travaux en cours sur :

  • les procédés de retraitement possibles (chimiques ou physiques ; collectifs ou individuels) et leurs limites respectives (maintien des performances des masques, efficacité microbiologique, aspects logistiques)
  • les professionnels visés par la réutilisation des masques
  • les différents risques identifiés et les alternatives possibles à cette réutilisation.

Dans le contexte actuel de l’épidémie de Covid-19 et de la diminution de la tension d’approvisionnement, le HCSP ne recommande pas l’utilisation de masques retraités en milieu sanitaire et médico-social.

HCSP, 2020-05-05, 16 p.

Lire l'avis


Le confinement amplifie l'aspiration à ralentir son rythme de vie

À partir d’un échantillonnage représentatif des messages postés sur Twitter et de deux enquêtes réalisées en population générale fin avril et début mai 2020, cette recherche montre que, malgré la violence du choc sanitaire, économique, social et politique induit par la pandémie liée au covid-19 et le confinement qui s’est ensuivi, le moral de la population ne semble pas profondément affecté à ce jour. Certes, une large partie de nos concitoyens montrent une lassitude, de la fatigue, une grande anxiété par rapport à la maladie et se préoccupent des conséquences socio-économiques du confinement. Mais beaucoup, par ailleurs, cherchent à tirer parti de cette situation inédite pour faire une pause, prendre du temps pour soi et ses proches. Le « temps suspendu » du confinement devenant ainsi un espace, une parenthèse, pour concrétiser une des aspirations montantes de la population : ralentir le rythme frénétique de nos vies contemporaines.

CRÉDOC,2020-05, 13 p.

Consultez l'étude


L'ANSM met en garde contre les produits présentés sur Internet comme des solutions au Covid-19, dont l'Artemisia annua

L'ANSM met en garde toute personne souhaitant acheter des produits vendus sur Internet présentés comme pouvant guérir ou prévenir l’infection à Covid-19. Elle a par exemple constaté des messages portant sur l’Artemisia annua et ses supposées vertus thérapeutiques. Au-delà d’un risque d’inefficacité, le recours à ce type de produits en automédication peut présenter un danger pour la santé.

Point d'information, ANSM, 2020-05-04

Lire le point d'information


Résultats partiels de l'étude Com Covid-19

Les premiers résultats de l'étude portent sur deux sujets :

  1. Le vécu des français en confinement : « un moral qui se dégrade et un début d’acceptation de l’incertitude »
  2. Les meilleurs messages à faire passer par les pouvoirs publics pour se protéger du Covid-19 : « des messages épurés pour les femmes, autoritaires pour les hommes »

Etude scientifique Com-Covid-19, IMSIC, dir. Pr Didier Courbet, Aix-Marseille Université

S'appuyant sur ces résultats concernant les messages, l'auteur et ses collègues publient un article : Quel est le meilleur message pour inciter les Français à se protéger du Covid-19  ? dans The conversation .

Accédez au site

Article de The conversation


Les professionnels de santé face à la pandémie de la maladie à coronavirus (Covid-19) : quels risques pour leur santé mentale ?

Les auteurs de cet article ont conduit une revue de la littérature internationale pour faire le point sur les risques associés à l’exposition des soignants au Covid-19 pour leur santé mentale. Ils relèvent des facteurs organisationnels pouvant être source de stress : déficit d’équipement de protection individuele, réaffectation de postes, manque de communication, manque de matériels de soins, bouleversement de la vie quotidienne familiale et sociale. D’autres facteurs de risque sont identifiés comme l’absence de soutien, la crainte de contaminer un proche, l’isolement ou la stigmatisation sociale, le haut niveau de stress au travail, ou les patterns d’attachement insécure. Les soignants ont ainsi un risque augmenté d’anxiété, de dépression, d’épuisement, d’addiction et de trouble de stress post-traumatique.

L'encéphale, 2020-04-29

Lire l'article


Covid-19 chez l'enfant (moins de 18 ans). Etat des lieux de la littérature en amont de la réouverture annoncée des crèches et des écoles. Synthèse rapide

Cet état de la littérature à la date du 24 avril 2020 porte sur plusieurs questions :

  • les caractéristiques cliniques et de transmission du Covid-19 chez l’enfant
  • l’impact de la fermeture des écoles dans le contrôle de l’épidémie
  • les mesures prises dans les pays ayant amorcé la réouverture des écoles ou ne les ayant jamais fermées
  • les recommandations émises par les organismes nationaux et internationaux concernant les mesures de santé publique à mettre en place pour éviter la propagation de la transmission entre enfants, aux adultes ainsi qu’au personnel
  • les conséquences de la fermeture des écoles et le confinement sur la santé physique, mentale et le bien-être des enfants

Santé publique France, 2020-05-04, 28 p.

Consultez le rapport

Lire la synthèse


Distribution de masques sanitaires par l'état en sortie de confinement

En phase de sortie de confinement, la stratégie de répartition des masques sanitaires par l'Etat évolue. Avec la cible de 100 millions de masques sanitaires distribués chaque semaine, d'autres publics pourront bénéficier de cette dotation. Cette fiche présente les dotations en ville par profession, les spécificités pour le mois de mai, la délivrance par les pharmacies, la prescription aux personnes à très haut risque médical par les médecins.

Ministère des solidarités et de la santé, 2020-05-04, 4 p.

Lire la fiche

Erratum du 5 mai 2020


Usage des médicaments en ville durant l'épidémie de Covid-19 : point de situation après cinq semaines de confinement

Le groupement d’intérêt scientifique EPI-PHARE publie les résultats après 5 semaines de confinement d’une étude de pharmaco-épidémiologie portant sur la dispensation de médicaments remboursés sur ordonnance en pharmacie d’officine. Les résultats mettent en évidence un retour vers une consommation normalisée des traitements de pathologies chroniques depuis la mi-avril. Ils confirment également la très forte diminution de la délivrance de produits qui nécessitent une administration par un professionnel de santé, notamment les vaccins (entre ‑35 et ‑71% semaine 16 ; entre -15 et -78% sur les semaines 12 à 16), les produits destinés aux actes diagnostiques médicaux tels que coloscopies (-82% semaine S16), scanners (-66 % semaine S16) et IRM (-67 % semaine S16).

Point d'information, ANSM, 2020-05-04

Voir plus de résultats 


Utilisation de plasma de convalescents chez les malades atteints de Covid-19

Dans le présent avis, le HCSP émet des recommandations relatives à l’utilisation thérapeutique de plasma de convalescents dans le traitement du Covid-19 :

  • l'utiliser chaque fois que possible, dans le cadre des essais thérapeutiques
  • l'utiliser en dehors d’un essai thérapeutique en retenant les mêmes indications que celles définies par les critères d’inclusion dans les essais thérapeutiques
  • pour un nombre limité de situations particulières, l’utiliser après discussion collégiale par les professionnels de santé prenant en charge le patient.

HCSP, 2020.05.04, 28 p.

Lire l'avis 


Contact tracing assessment of Covid-19 transmission dynamics in Taiwan and risk at different exposure periods before and after symptom onset

Cette étude menée par l’équipe de recherche du CDC de Taiwan (Taiwan Centers for Disease Control) porte sur 2761 personnes ayant été en contact avec 100 malades suivis pendant deux mois. Son objectif est de délimiter la dynamique de transmission de Covid-19 et d'estimer la période infectieuse.

JAMA Internal Medicine, 2020-05-01, 8 p.

Lire l'article (en anglais)

Consultez une analyse en français