CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé > Vie affective et sexuelle - Contraception

 

Vie affective et sexuelle - Contraception : les essentiels

Résultats 1 à 6 sur 6 :   

Santé sexuelle : travailler en réseau, au plus près des populations

RAHIB Delphine

La Santé en action, n° 438, 2016-12, pp. 12-40

Comme le définit l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la santé sexuelle est « un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social lié à la sexualité ». Il est démontré que la santé sexuelle participe au bien-être physique, mental et social de l’individu. Ce dossier central rassemble les contributions d’une vingtaine d’experts. Il présente un état des connaissances et passe en revue un certain nombre d’initiatives liés au travail en réseau associant le plus souvent les institutions, les professionnels de la santé, du social et de l’éducation, ainsi que les associations présentes sur ce champ. Également dans ce numéro, parmi les thèmes traités dans les rubriques : les jeunes en errance, la question du consentement lors de l’entrée dans la sexualité, les équipes mobiles d’intervention auprès des jeunes en souffrance, le travail de rue des professionnels de la santé et du social auprès des personnes prostituées.

Consultez la Santé en action


Activité sexuelle, contraception et dépistages en région Paca. Synthèse

Observatoire régional de la santé (ORS) Provence-Alpes-Côte d'Azur, Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur, Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES)

ORS Provence-Alpes-Côte d'Azur, ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur, 2013-03, 16 p.
Ce document est une extraction pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur de l'enquête du Baromètre santé 2010 sur les thèmes de l’activité sexuelle, de la contraception et des dépistages (VIH/Sida, frottis, mammographie).

Téléchargez le document


Méthodes contraceptives : focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles. Document de synthèse

JOUBERT Evelyne, LEGRIS Candice, THIEUZARD Valérie

HAS, 2013-03, 54 p.
Ce document reprend les principales données publiques permettant de caractériser chacune des méthodes contraceptives sûres et efficaces afin de permettre au professionnel de santé de proposer la méthode la plus adaptée au profil de la personne qui sollicite une contraception. Il dresse un panorama pour les types de contraception jugés par l’OMS comme les plus efficaces notamment : les spécialités disponibles, leur mode d'action, les indications, les populations cibles, l'efficacité, la tolérance, les conditions de suivi et les complications. Il est complémentaire d'une fiche mémo décrivant la stratégie contraceptive dans différentes situations cliniques et d’un état des lieux des pratiques contraceptives et une analyse des freins à l’accès à une contraception adaptée.

Téléchargez le document


Santé sexuelle et de la reproduction. Dossier

BOUVIER-COLLE Marie-Hélène, HALLEY DES FONTAINES Virginie

ADSP, n° 96, 2016-09, pp. 9-59

La sexualité et ses enjeux ont évolué. On est passé de la prévention et du traitement des maladies sexuellement transmissibles à une approche globale de la santé sexuelle et de la reproduction s’inscrivant dans la notion de parcours de santé. Si le champ de la santé sexuelle est vaste (éducation sexuelle, contraception, lutte contre les discriminations…), les dispositifs et programmes mis en œuvre sont multiples et gagneraient à intervenir dans le cadre d’une politique globale de santé sexuelle. Ce dossier dresse un état des lieux des problèmes mais aussi des méthodes, techniques et services qui participent à la santé et au bien-être en matière de sexualité et de procréation.

Voir le dossier


Santé sexuelle et reproductive

BILLAUD Eric, MANSOUR Zeina

HCSP, 2016-03, 92 p.

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) propose de mettre en place une stratégie nationale de santé sexuelle, afin d’assurer un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social lié à la sexualité de la naissance à la vieillesse pour l’ensemble de la population. Ceci est d’autant plus nécessaire que la prise en charge de la santé sexuelle et reproductive, morcelée entre diverses institutions et répondant à plusieurs plans et politiques de santé publique, manque de lisibilité. Cet enjeu requiert une vision holistique de la santé sexuelle ainsi qu’une concertation et une coordination des acteurs de l’éducation, la prévention, du social et du socio-culturel, du sanitaire et du médico-social. Le HCSP souligne l’importance d’une prise en compte volontariste de cette dimension au cours de la consultation médicale et dans l’information et l’éducation à la santé des enfants et des parents, mais aussi de certains groupes de population (personnes lesbiennes, gays, bi ou transsexuelles, migrants, personnes détenues, personnes âgées, personnes présentant un handicap). La mise à l’agenda national et territorial d’une politique transversale partagée et suivie, la formation des professionnels des secteurs concernés, ainsi que la réorganisation des structures d’accueil, de prévention et de soins dans le cadre de la création des centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (Cegidd), sont les autres éléments déterminants de cette stratégie.

Téléchargez l'avis


Rapport relatif à l'éducation à la sexualité. Répondre aux attentes des jeunes, construire une société d'égalité femmes-hommes

Commission " Santé, droits sexuels et reproductifs "

Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, 2016-06-13, 134 p.

Les enjeux d’égalité posés par l’éducation à la sexualité sont nombreux : accès à l’IVG et à la contraception, prévention des grossesses à l’adolescence, prise en compte du désir et du plaisir des jeunes femmes, stigmate de la « réputation », inégalités et violences sexistes au sein d’un groupe ou au sein du couple, question du consentement, instrumentalisation des codes culturels et religieux justifiant l’inégalité filles-garçons, intolérance vis-à-vis de l’homosexualité et notamment du lesbianisme C’est pourquoi le Haut Conseil à l’égalité s’est saisi de cette question et préconise une prise de conscience de la société et un plan d’actions interministériel en faveur de l’éducation à la sexualité articulé autour de 30 recommandations et 4 grandes priorités : Mieux connaitre et reconnaitre la sexualité des jeunes ; Renforcer de manière ambitieuse la politique interministérielle d’éducation à la sexualité ; Organiser, financer, évaluer et renforcer la visibilité de l’action de l’Education nationale en matière éducation à la sexualité ; Responsabiliser les autres espaces clés de socialisation des jeunes hors - école pour prendre en compte leur parcours de vie.

Téléchargez le document


Résultats 1 à 6 sur 6 :