CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé >Santé des jeunes

Santé des jeunes : toutes les actualités

Résultats 1 à 20 sur 363 :   12345678910111213141516171819>>>

Communiquer auprès des jeunes en prévention et promotion de la santé : repères et techniques pour agir

04/12/2019

Cette fiche propose un tour d'horizon de techniques qui, mises en oeuvre dans une approche de type marketing social, peuvent s'avérer complémentaires d'une démarche éducative auprès d'un public jeune.

IREPS Auvergne-Rhône-Alpes, ORS Auvergne-Rhône-Alpes, 2019-11, 6 p.

Neuf jeunes de 18 à 24 ans sur dix sont en bonne santé, malgré des disparités liées à leur situation vis-à-vis de l'emploi

27/11/2019

L’état de santé des jeunes adultes est très satisfaisant en moyenne : près de neuf jeunes de 18 à 24 ans sur dix se perçoivent en bonne ou très bonne santé et ils déclarent peu de maladies chroniques (14 %) ou de restrictions d’activités (8 %). Pour la première fois, l’enquête nationale sur les ressources des jeunes, permet d’aller au-delà de ce constat général et d’éclairer la situation de groupes particuliers en matière de santé perçue, de couverture et de recours aux soins en les comparant à l’ensemble des jeunes adultes. Les jeunes chômeurs ou inactifs (hors étudiants) et les jeunes cumulant emploi et études déclarent ainsi un moins bon état de santé perçu. C’est aussi le cas pour les jeunes les moins diplômés et ceux qui n’habitent plus chez leurs parents.

Etudes et Résultats, n°1134, 2019-11, 6 p.

22 mesures pour en finir avec les violences faites aux enfants

27/11/2019

Violence physique, harcèlement, abus sexuel, exposition aux contenus pornographiques, pour en finir avec toutes les formes de violences faites aux enfants, 22 mesures viennent d'être présentées.

Gouvernement.fr, 2019-11-20

D'après une nouvelle étude dirigée par l'OMS, la majorité des adolescents du monde ne sont pas assez actifs physiquement, ce qui met en danger leur santé actuelle et future

22/11/2019

Les premières tendances mondiales concernant le manque d’activité physique chez les adolescents ont été publiées et montrent qu’il est urgent d’agir pour renforcer les niveaux d’activité physique chez les filles et les garçons âgés de 11 à 17 ans. L’étude, parue dans la revue The Lancet Child & Adolescent Health et établie par des chercheurs de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), révèle qu’au niveau mondial, plus de 80 % des adolescents scolarisés – 85 % des filles et 78 % des garçons – ne respectent pas la recommandation actuelle, qui est de faire au moins une heure d’activité physique par jour.

OMS, communiqué de presse, 2019-11-22

" Un chez-soi d'abord jeunes "

30/10/2019

Cet arrêté porte agrément de l'expérimentation d'actions médico-sociales visant "à permettre à des personnes sans chez soi âgés de 18 à 25 ans présentant une ou des pathologies mentales sévères d'accéder à un logement, de s'y maintenir, de bénéficier d'un accompagnement médical et social adapté pour faciliter leur accès aux droits (couverture sociale, ressources, prestations) et à des soins efficients, à l'emploi ou la formation et à l'insertion sociale et citoyenne."

Arrêté du 30 octobre 2019 portant agrément d'expérimentation d'actions médico-sociales « Un chez-soi d'abord jeunes » en faveur de personnes en situation de précarité, JORF n°0254 du 31 octobre 2019 texte n° 56

Santé des jeunes : soutenir les jeunes en souffrance psychique - Appel à projets Fondation de France

28/10/2019

Depuis plusieurs années, la Fondation de France aide à mettre en œuvre les conditions d’une plus grande réactivité et d’une accroche thérapeutique plus efficace en direction des jeunes en souffrance psychique (TCA, addictions, risques suicidaires…) en accordant son soutien pour le repérage et l’orientation précoces, l’accès et le maintien dans le parcours de soins. 

La Fondation de France soutient des projets permettant de :

  • améliorer le repérage précoce et l’accès aux soins des jeunes présentant des risques importants en matière d’addictions, de TCA, de risque suicidaire ou autre souffrance psychique en partenariat avec des structures de soins ;
  • améliorer le repérage précoce et l’accès aux soins des jeunes présentant l’émergence de troubles psychiatriques ;
  • améliorer l’adhésion des jeunes aux parcours de soins entamés et leur suivi.

Dépôt des projets : du 25 octobre 2019 au 15 janvier 2020

Stratégie nationale de prévention et de protection de l'enfance 2020-2022

21/10/2019

Après des mois de concertation, de déplacements, d’échanges avec les familles et les enfants ainsi qu’avec les travailleurs sociaux et les responsables départementaux, Adrien Taquet, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté lundi 14 octobre 2019 la Stratégie de prévention et de protection de l’enfance 2020-2022.

Ministère des Solidarités et de la Santé, Dossier de presse, 2019-10-15, 48 p.

Boulimie et hyperphagie boulimique : Repérage et éléments généraux de prise en charge

13/09/2019

L'objectif de cette recommandation de la Haute Autorité de santé (HAS) est d'améliorer le repérage, le diagnostic, la prise en charge et le suivi des adolescents et des adultes souffrant de boulimie ou d'hyperphagie boulimique.

8 fiches outils ont été élaborées dans le cadre de cette recommandation afin de fournir des éléments d’information pratiques pour les professionnels, les patients et leur entourage.

HAS, 2019-06-26, mise en ligne 2019-09-12

Appel à projets - Jeunes en milieu rural - APRURAL

13/09/2019

Le Fonds d'expérimentation pour la jeunesse (FEJ) lance un nouvel appel à projets qui a pour objectif d’expérimenter des dispositifs innovants au bénéfice des jeunes en milieu rural.
Il vise à favoriser :

  • la revitalisation des espaces ruraux par la création d’activités sociales et économiques pour et par les jeunes,
  • l’accès des jeunes aux services de proximité en matière de santé et de prévention des conduites à risque
  • la mobilité et la socialisation des jeunes ruraux.

Un formulaire de candidature « porteur de projet » devra être renseigné en ligne sur sur l’« extranet du FEJ » avant le 31 octobre 2019 à 12h00.

Asthme chez les enfants : rentrée des classes 2019

11/09/2019

Chaque année, on constate une hausse des crises d’asthme chez les enfants au début de la rentrée scolaire. Santé publique France publie un point de situation hebdomadaire sur l’évolution des recours aux urgences et dans les associations SOS Médecins.

Santé publique France, communiqué de presse, 2019-09-18

En 2017, des adolescents plutôt en meilleure santé physique mais plus souvent en surcharge pondérale

29/08/2019

En 2017, 18 % des adolescents en classe de troisième sont en surcharge pondérale et 5 % sont obèses. Entre 2009 et 2017, les prévalences de la surcharge pondérale et de l’obésité sont en hausse, en particulier pour les filles (de 17 % en 2009 à 20 % en 2017).

Etudes et résultats, n° 1122, 2019-08, 6 p.

Évaluation de la politique de prévention en protection de l'enfance

22/07/2019

Placée sous l’égide des départements, la protection de l’enfance vise à prévenir ou à réduire les dangers auxquels un mineur peut être exposé. Le développement d’une approche de prévention en faveur de l’enfant et de ses parents est au cœur de la stratégie de protection de l’enfance en cours d’élaboration. Destiné à alimenter ces travaux, ce rapport :

  • analyse le périmètre et la nature des actions de prévention déployées par les différents acteurs, notamment par les conseils départementaux (aide sociale à l’enfance/ASE)  ;
  • évalue la mise en œuvre de ces dispositifs par les parties prenantes dans les domaines sanitaire, social, éducatif ou économique  ;
  • formule des recommandations pour renforcer la fonction de prévention.

IGAS, IGEN, IGAENR, 2019-01 [mis en ligne le 19 juillet 2019]

Appel à candidatures HAS " Améliorer la prise en charge des enfants à la sortie des dispositifs de protection de l'enfance. Volet 1 : le retour en famille et l'obligation de suivi "

15/07/2019

Dans le cadre de son programme de travail, la Haute Autorité de Santé (HAS) a établi un programme dédié à l’amélioration de la prise en charge des enfants à la sortie des dispositifs de protection de l’enfance.

La thématique est structurée en deux volets :

  • Recommandation : « Améliorer la prise en charge des enfants à la sortie des dispositifs de protection de l’enfance. Volet 1 : le retour en famille et l’obligation de suivi (volet 1) » ;
  • Recommandation : « Améliorer la prise en charge des enfants à la sortie du dispositif de protection de l’enfance. Volet 2 : la sortie des dispositifs dans le cadre de la majorité ».

 Un appel à candidature est lancé pour constituer le groupe de travail d’experts qui contribuera à l’élaboration d’une recommandation de bonne pratique professionnelle (RBPP) relative à l’amélioration de la prise en charge des enfants (mineurs) de retour au sein de leur famille à la suite d’une mesure de placement avec éloignement (volet 1). Cette RBPP est prioritairement destinée aux usagers des services de protection de l’enfance ainsi qu’aux établissements et services en charge de l’accompagnement des enfants et de leurs parents :

  • opérateurs en charge de l’exécution des mesures et suivis,
  • services départementaux de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et services territoriaux de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), du fait de leur responsabilité dans l’élaboration et la mise en œuvre des parcours de protection des enfants qu’ils accompagnent.

Clôture de l'appel le 2 septembre 2019.

 

Enquête santé européenne 2019

10/07/2019

Quel est votre état de santé ? De quelle maladie chronique souffrez-vous ? A quels soins avez-vous recours ? Bénéficiez-vous d’une assurance complémentaire santé ?
Pour répondre à ces questions, la Direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère des Solidarités et de la santé et l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) réalisent une importante enquête statistique sur la santé des Français depuis le mois d'avril jusqu'en décembre 2019. Ce sont 20 000 personnes qui auront été intérrogées.

Une déclinaison de l’enquête santé européenne est prévue dans les départements d’outre-mer (DOM). Des questions supplémentaires abordent dans l’enquête des problématiques spécifiques aux DOM.

DREES, 2019-07

School-based violence prevention. A practical handbook

08/07/2019

Ce document est proposé par l'OMS en partenariat avec l'UNESCO et l'UNICEF. Basé sur des données probantes il décrit les principales actions que les écoles peuvent mettre en place pour prévenir la violence envers les enfants  : collecter des données sur la violence au sein de l'établissement, mettre en place des actions de prévention, former les enseignants à l'éducation positive,  impliquer les parents et la communauté scolaire dans les actions de prévention, répondre aux situations de violence en se focalisant sur la réhabilitation et le changement des comportements inappropriés et enfin évaluer les actions menées.

WHO, 2019-06, 72 p.

Consultation sur l'organisation des services de santé mentale pour les jeunes : propositions de santé publique

03/07/2019

L’INSPQ, Institut national de santé publique du Québec, dépose ce mémoire dans le cadre de la consultation publique sur l’organisation des services de santé mentale pour les jeunes conduite par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec en vue de l’élaboration d’un nouveau plan d’action en santé mentale. Le rapport analyse dans un premier temps les enjeux liés aux services offerts par les services de santé mentale en termes d'accessibilité, continuité, qualité et pertinence. Il étudie ensuite les services offerts par les partenaires (milieux communautaires, justice, éducation, emploi). Enfin il émet des pistes d'action pour améliorer la prise en charge de la santé mentale des jeunes.

INSPQ, 2019-06-26, 34 p.

Contraception d'urgence : les délais méconnus par les jeunes, une campagne d'information pour y remédier

03/07/2019

Oubli de pilule, rupture de préservatif, rapport non protégé : diverses circonstances peuvent exposer à un risque de grossesse non prévue. Dans ces situations, la contraception dite d'urgence (CU) constitue une solution de rattrapage qui permet de réduire le risque de grossesse non prévue. Pourtant, selon les données du Baromètre de Santé publique France 2016, une grande majorité des moins de 30 ans méconnaissent les délais d’utilisation. Face à ce constat, le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent une campagne de communication digitale sur la contraception d’urgence ayant pour objectif d’informer les jeunes, qu’en cas de doute, ils ont les moyens d’agir.

Santé publique France, communiqué de presse, 2019-07-02

La contraception d'urgence : des délais de prise toujours sous-estimés. Baromètre de Santé publique France 2016. contraception,  Rahib Delphine, Lydié Nathalie, Santé publique France, 2019-07, 5 p.

Prévention par les pairs

01/07/2019

Dans le cadre du programme Innovareps, plusieurs antennes de l'Ireps Nouvelle Aquitaine ont réalisé des vidéos de prévention par les pairs sur des thèmes aussi variés que le cybersexisme, les différents moyens de contraception; les réseaux sociaux...

Nutrition des enfants, des personnes âgées et des femmes enceintes ou allaitantes : l'Anses alerte sur l'apport excessif de sucres chez les enfants et souligne les bénéfices de l'activité physique pour les personnes âgées

26/06/2019

Les nourrissons, les enfants et adolescents, les femmes enceintes et allaitantes, les femmes ménopausées et les personnes âgées présentent des spécificités physiologiques qui justifient une alimentation adaptée. L'Anses publie ce jour quatre avis d'expertise sur la nutrition de ces populations et propose des repères alimentaires adaptés à leurs spécificités en complément des repères de 2017 élaborés pour la population générale adulte.

Anses, 2019-06-25

Parcours de soins coordonné des enfants et adolescents protégés

19/06/2019

L'expérimentation d'un parcours de soins coordonné pour les jeunes pris en charge par l'aide sociale à l'enfance (ASE) est autorisée pour quatre ans selon des modalités précisées par un cahier des charges paru au Journal officiel.

Arrêté du 3 juin 2019 relatif à l’expérimentation pour un parcours de soins coordonné des enfants et adolescents protégés, JO n° 0138 du 16/06/2019


Résultats 1 à 20 sur 363 :   12345678910111213141516171819>>>