CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé >Santé et précarité

 

Santé et précarité : toutes les actualités

Résultats 1 à 20 sur 348 :   123456789101112131415161718>>>

Un tiers des seniors sans emploi ni retraite vivent en dessous du seuil de pauvreté

25/09/2018

Avec un niveau de vie médian de 1 270 euros par mois, le taux de pauvreté des seniors n'ayant ni emploi ni retraite (NER) atteint 32 %, contre 7 % pour les seniors en emploi ou à la retraite. Si, quel que soit leur profil, les seniors NER sont plus souvent pauvres que les autres, des disparités apparaissent néanmoins. Parmi eux, ceux dont le conjoint travaille ou est à la retraite présentent un taux de pauvreté plus faible que ceux vivant seuls ou dont le conjoint est également NER. La redistribution réalisée par le système sociofiscal réduit  le nombre de seniors NER pauvres de 30 %, comme pour  les autres seniors.

Aurélien d'Isanto, Jérôme Hananel,  Yoann Musiedlak, Etudes et résultats, n° 1079, 2018-09, 6 p.

Save the date - 33es Journées Nationales de formation des personnels des MAS, FAM & Foyers de Vie - Réussir l'accompagnement des personnes dans un monde en transition : Leviers et innovations pour s'adapter à la pluralité des besoins et des choix de la vi

3 au 5 avril 2019

13/09/2018

Ces journées nationales de formation des personnels des maisons d'accueil spécialisées (MAS), foyers d'accueil médicalisés (FAM) & Foyers de Vie sont organisées par l’ANCREAI (Association Nationale des Centres Régionaux d’Études, d’Actions et d’Informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité), en collaboration avec le CREAI PACA & Corse.

Ces journées permettront de s’interroger sur la nécessité de s’adapter aux nouveaux besoins et nouvelles demandes (générés par les possibilités technologiques, les progrès du monde moderne et l’évolution des publics) de la part des personnes accompagnées, en situation de handicap sévère et donc de mettre en place de nouvelles formes d’accompagnements. Cet événement très attendu par l’ensemble des professionnels des MAS, FAM et Foyers de Vie, est un temps fort d’apport de connaissances des situations de vulnérabilité sur l’ensemble du territoire. C’est également un espace de décryptage des politiques sociales par et pour les acteurs de terrain.

Les niveaux de vie en 2016. La prime d'activité soutient l'évolution du niveau de vie des plus modestes

13/09/2018

La situation vis-à-vis de la pauvreté reste très liée au statut d’activité. En 2016, 38,3 % des chômeurs vivent au-dessous du seuil de pauvreté contre 6,4 % des salariés. Le taux de pauvreté varie également fortement selon la situation familiale : 34,8 % des personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres en 2016.

Julie Argouarc’h, Sébastien Picard, Insee Première, n° 1710, 2018-09, 4 p.

Baromètre Ipsos-SPF 2018, une intensification de la pauvreté

12/09/2018

Plus d’un tiers des Français a été confronté en 2018 à la pauvreté. Ils étaient 37 % en 2017, ils sont désormais 39 % (+ 2 points) à avoir connu à un moment de leur vie une situation de pauvreté, selon la 12ème édition du Baromètre Ipsos-Secours populaire français (SPF) dévoilé le 11 septembre 2018. L'alimentation est un poste de dépenses particulièrement touché.

Ipsos-SPF, 2018-09-11, 18 p.

Le réemploi alimentaire : un levier pour l'accès à une saine alimentation pour les populations défavorisées ?

11/09/2018

Différentes initiatives de réemploi des aliments (la récupération alimentaire, le glanage, les frigos communautaires et la vente de fruits et légumes imparfaits à prix réduit) ont été mises en place au Québec dans les dernières années. Ce document vise à décrire ces différentes initiatives émergentes et à expliquer, du point de vue des acteurs porteurs de celles-ci, leur mise en oeuvre, leur fonctionnement, leur pérennité et les bénéfices perçus de ces initiatives sur l’accès aux aliments sains pour les populations défavorisées.

Catherine Fournier, INSPQ, 2018-09-05, 9 p.

DoucheFLUX asbl : bien plus que des sanitaires

06/09/2018

Pour qu’une initiative concorde avec les attentes du public qu’elle vise, il est indispensable que le projet se construise de manière ascendante. Et c’est en effet en s’alimentant des observations faites lors d’échanges avec des personnes en situation précaire dans les rues bruxelloises que DoucheFLUX, une initiative citoyenne, a su répondre aux réelles revendications de son public. Cet article relate la genèse et la mise en oeuvre du projet.

Bruxelles santé, n° 91, 2018-09, pp. 3-5

Seine-Saint-Denis : le nombre de femmes avec bébés sans-abris augmente

06/09/2018

Le 115 de Seine-Saint-Denis s'alarme : cet été, 54 familles qui venaient d'avoir un bébé ont été laissées sans solution d'hébergement. Le nombre de femmes enceintes ou venant d'accoucher qui ont recours à l'hébergement d'urgence explose dans le département. L'association Interlogement93 s'en est émue dans un communiqué de presse le 4 septembre.

Traitement des maladies mentales chez les SDF : publication d'une étude française

31/08/2018

Cet article est issu du projet “Un chez Soi d’abord”, visant à offrir à des personnes sans domicile fixe (SDF) un logement pour améliorer la qualité des soins psychiatriques. Cette étude a inclus plus de 700 SDF souffrant de schizophrénie ou de troubles bipolaires (dont 70% avec schizophrénie et 30% avec troubles bipolaires, âgés en moyenne de 38 ans et composés de 83% d’hommes). L’objectif était d’étudier si les patients SDF recevaient un traitement psychiatrique médicamenteux adapté à leur pathologie. Elle a été conduite dans quatre grandes villes : Marseille, Paris, Lille et Toulouse. Les résultats : près de 9 patients sur 10 ne reçoivent pas un traitement adapté. En particulier, plus de la moitié ne recevaient pas un traitement de fond approprié (antipsychotiques pour la schizophrénie ou régulateur d’humeur pour le trouble bipolaire). Près de la moitié (48%) des patients avaient une dépression non traitée, qu’ils aient une schizophrénie ou un trouble bipolaire. 46% recevaient des anxiolytiques au long cours et 15% des hypnotiques au long cours, ce qui n’est pas recommandé (à cause des risques de dépendance, de chute, de désinhibition et d’altération des fonctions cognitives). Ces prescriptions inappropriées étaient plus fréquentes chez les patients bipolaires, chez les patients dépressifs et chez les patients qui ne souhaitaient pas recevoir d’aide. Les patients présentant une personnalité psychopathique/antisociale (avec profil de manipulation et/ou d’agressivité) avaient moins de chances d’être traités pour leur dépression, de même que les patients présentant un profil toxicomaniaque.

Guillaume Fond, Aurélie Tinland, Mohamed Boucekine (et al.), Prescription of potentially inappropriate psychotropic drugs in homeless people with schizophrenia and bipolar disorders. Results from the French Housing First (FHF) program, Progress in neuropsychopharmacology & biological psychiatry, 2018-08-23, 21 p.

Accès aux soins : un dossier de la SFSP

30/08/2018

La Société française de santé publique (SFSP) propose un dossier documentaire en ligne sur l'accès aux soins : textes de loi, plans, programmes, avis et rapports, prises de positions, actes et autres publications, sitographie (A jour au 21 août 2018 ).

Lutte contre la désertification médicale : rapport Vigier

30/08/2018

Ce rapport d'enquête fait le constat d'une aggravation des difficultés d'accès aux soins sur tout le territoire, le nombre de médecins étant insuffisant et inégalement réparti, ces disparités sont d'autant plus flagrantes pour les médecins spécialistes. Il évalue la politique mise en oeuvre pour lutter contre la désertification médicale en milieu rural et urbain. Il constate que ces difficultés d'accès aux soins sont moins marquées pour certains professions de santé et que des mesures de régulation de démoraphie médicale permettent de compenser ces inégalités d'accès aux soins. Des recommandations pour favoriser la coopération entre professionnels de santé, ville et hôpital, public et privé, développer la télémédecine, réformer la formation, étendre le dispositif de conventionnement sélectif aux médecins clôturent le rapport.

Rapport d'enquête de M. Philippe Vigier sur l'égal accès aux soins des Français sur l'ensemble du territoire et sur l'efficacité des politiques publiques mises en oeuvre pour lutter contre la désertification médicale en milieu rural et urbain. Tome I, Assemblée nationale, 2018-07, 237 p. (le tome II est constitué du compte-rendu des auditions)

Dépistage chez les personnes migrantes nouvellement arrivées en Europe

29/08/2018

Dossier spécial de la revue Eurosurveillance sur le dépistage des maladies infectieuses auprès des personnes migrantes nouvellement arrivées en Europe (tuberculose, hépatites B et C, VIH, ...) et le rapport coût/efficacité de ces dépistages.

Screening in migrants. Special edition, Eurosurveillance, 2018-07, 88 p. (en anglais)

Les nouvelles fractures territoriales à la loupe

29/08/2018

Commandé par le gouvernement après la conférence des territoires de décembre dernier, le rapport sur la cohésion des territoires du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) dresse le portrait d’une France de plus en plus divisée. L'institution craint une "désunion" du pays due à la concentration de richesses en Ile-de-France.

La Gazette.fr, Marie-Pierre Bourgeois, 2018-08-28

Colloque Précarité et Santé Mentale : les vidéos sont en ligne

24/08/2018

Le Nouvel Hôpital de Navarre (Evreux) avait organisé le 20 mars 2018 un colloque intitulé "Précarité et Santé Mentale : enjeux de la rencontre dans le parcours de vie et de l'exil." Toutes les interventions des orateurs sont en ligne sur sa chaîne Youtube.

Recherche interventionnelle, inégalités sociales et territoriales, cancers : appel à communications

23/08/2018

Le colloque sur "La recherche interventionnelle pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé", organisé par l’Institut national du cancer (INCa), l’Institut de santé publique de l’INSERM et l’Institut de recherche en santé publique (IReSP), se tiendra les 10 et 11 janvier 2019.

Dans ce cadre, un appel à communications est ouvert. Les résumés devront s’inscrire dans l’une des trois catégories proposées :

• Méthodes, cadres théoriques et pratiques de recherche sur la réduction des inégalités ;

• Méthodes et pratiques d’intervention sur la réduction des inégalités ;

• Méthodes et pratiques d’engagement dans des partenariats et des collaborations de recherche.

Les communications, orales ou affichées, seront sélectionnées sous l’égide d’un conseil scientifique.

Date de clôture : 26 septembre 2018.

Pour toutes questions, vous pouvez contacter : fberdougo@institutcancer.fr et valentine.campana@iresp.net.

Mise en oeuvre d'un parcours de santé pour les migrants primo-arrivants

30/07/2018

Afin de faciliter l’accès à la prévention et aux soins des migrants primo-arrivants, le ministère des solidarités et de la santé encourage les agences régionales de santé, dans une instruction, à mettre en place un parcours de santé répondant aux besoins spécifiques de cette population.

Instruction N°DGS/SP1/DGOS/SDR4/DSS/SD2/DGCS/2018/143 du 8 juin 2018 relative à la mise en place du parcours de santé des migrants primo-arrivants

Les relais Popote

30/07/2018

Engagé dans une démarche d’animation et de coordination des acteurs de l’aide alimentaire, le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Bordeaux a proposé à ses partenaires de participer à un projet innovant basé sur la mutualisation des moyens. Le dispositif « Relais Popote » a pour but de développer une offre adaptée aux besoins des personnes les plus vulnérables n’ayant pas d’accès direct à un espace dédié à la cuisine, en activant le réseau associatif, par la mise à disposition d’espaces cuisine. Le secteur marchand est quant à lui mobilisé pour la récupération des invendus ou surplus. Cette action avait été présélectionnée par l’Union nationale des CCAS dans le cadre des Prix de l’innovation sociale locale 2016.

La souffrance psychique des exilés, une urgence de santé publique

30/07/2018

A l’occasion de la Journée mondiale des Réfugiés, le 20 juin, le Centre Primo Levi et Médecins du Monde ont publié le rapport « La souffrance psychique des exilés - Une urgence de santé publique ». Ils réunissent leurs constats et dressent un tableau sans concession de la situation et mettent en avant des propositions afin que soit enfin élaborée, au niveau national, une réponse de santé publique adaptée à l’enjeu majeur que représente la santé mentale de ces personnes.

Centre Primo Levi, Médecins du Monde, 2018-06, 34 p.

Femmes sans-abri : l'AP-HM va à leur rencontre

30/07/2018

Grâce au Pass mobile « Colette », les professionnels de santé de l'AP-HM proposent des consultations de médecine générale et de gynécologie aux femmes sans-abri. Depuis 2016, le dispositif Colette permet de « venir en aide aux femmes sans abri ayant abandonné tout lien avec le système de santé ».

Laura Bourgault, Destination santé.com, 2017-07-28

4ème appel à projet "10 000 logements accompagnés"

30/07/2018

L’Etat et le mouvement HLM ont lancé, en 2014, un appel à projets visant la mise en place de 10 000 logements HLM accompagnés.
Les organismes HLM et les partenaires associatifs se sont fortement mobilisés dans de nombreux territoires, parfois en inter-organismes. Sur les trois premières sessions, quasiment 150 projets ont été soutenus, représentant près de 6 000 logements HLM accompagnés.

Ce 4ème appel à projets du programme s’inscrit notamment dans le cadre du plan quinquennal « logement d’abord », afin de contribuer à sa mise en oeuvre. Ce plan vise à promouvoir l’accès au logement des personnes sans domicile, en favorisant les accès directs des personnes à la rue et en accélérant les sorties d’hébergement.

Les projets doivent apporter des réponses innovantes, diversifiées, comportant :

  • un logement accessible économiquement et bien localisé,
  • une gestion locative adaptée,
  • un accompagnement adapté aux besoins

Les publics visés correspondent à une diversité de situations, les acteurs dans le territoire devant, en fonction des besoins et des solutions existantes, définir le public-cible du projet.
Une attention particulière sera portée à la situation des personnes autistes (diagnostiquées ou non), des personnes victimes de violences au sein du couple, ayant des problèmes de santé mentale, aux sortants d’institutions (ASE/PJJ et sortants de détention), aux personnes confrontées à une situation d’isolement, personnes à la rue, aux questions d’accueil des enfants en cas de séparation et aux situations présentant des risques pour les enfants.

Date limite de réception des dossiers : 5 octobre 2018 inclus.

Plan "logement d'abord" : premier bilan

30/07/2018

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires et Sylvain Mathieu, délégué interministériel pour l’hébergement et l’accès au logement ont réuni le 5 juillet les grandes fédérations et associations du secteur de l’hébergement et du logement, les associations d’élus partenaires ainsi que les administrations centrales concernées pour présenter les mesures détaillées du Plan Logement d’abord et faire le point sur le suivi des 24 territoires de mise en œuvre accélérée du Logement d’abord.

La Fédération des acteurs de la solidarité, la FNARS, établit par ailleurs dans un communiqué du 25 juillet un bilan critique de l'action du gouvernement pour les personnes sans-abri.


Résultats 1 à 20 sur 348 :   123456789101112131415161718>>>