CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Le CRES a repéré pour vous

Le CRES a repéré pour vous...

Résultats 1 à 20 sur 671 :   1234567891011121314151617181920>>>

Masques en tissu lavables de la marque DIM : évaluation des risques liés au traitement par des zéolithes d'argent et des zéolithes d'argent et cuivre

29/10/2020

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a été saisie en urgence pour estimer les risques potentiels liés au port de masques en tissu lavables traités par deux substances actives, la zéolithe d’argent et la zéolithe d’argent et cuivre. Ces masques réutilisables ont été mis sur le marché par la société Hanes dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Les zéolithes d’argent et les zéolithes d’argent et cuivre sont en cours d’évaluation au niveau européen dans le cadre de la réglementation sur les produits biocides. L’Anses a analysé les données fournies par le fabriquant de masques et celles issues des évaluations conduites par les autorités européennes. Elle ne met pas en évidence de risque pour la santé dans des conditions d’utilisation qui seraient strictement respectées. Dès lors que le masque traité est porté sans lavage préalable ou n’est pas changé dès qu’il est humide, l'agence considère en revanche que tout risque sanitaire ne peut être écarté.

De nouvelles mesures contre la bascule dans la pauvreté

26/10/2020

Le Gouvernement annonce le 26 octobre un plan d’actions autour de trois grandes priorités :

• soutenir le pouvoir d’achat des personnes précaires et modestes et en leur apportant un accompagnement au quotidien ;

• favoriser la sortie de la pauvreté en développant les solutions d’insertion et d’activité pour les personnes sans emploi ;

• assurer des conditions de logement et d’hébergement adaptées et prévenir les impayés de loyers.

Appel à projets "Santé des jeunes : soutenir les jeunes en souffrance psychique"

26/10/2020

La Fondation de France lance un appel à projets pour financer des initiatives visant à :

  • renforcer le repérage précoce des jeunes présentant des souffrances psychiques et/ou l’émergence de troubles psychiatriques par une approche globale ;
  • faciliter l’accès ou l’adhésion aux parcours de soins des jeunes par le développement de partenariats intersectoriels ;
  • encourager l’autonomisation et la capacitation des jeunes par des démarches co-construites avec eux, et promouvoir les actions incluant leur entourage (parents, fratries, proches, …).

Date limite de transmission des dossiers : 13 janvier 2021.

Contact : santedesjeunes@fdf.org

Les candidatures pour les talents de la e-santé sont ouvertes : inscrivez-vous !

23/10/2020

Dans la continuité du Tour de France de la e-santé, la Délégation ministérielle au Numérique en Santé lance les « Talents de la e-santé », pour valoriser l'engagement des acteurs de terrain et montrer l'alignement des projets à la doctrine technique du numérique en santé.

Le concours est ouvert à tous les acteurs du numérique en santé qui ont mis en œuvre un projet structurant ayant déjà des usages sur le terrain. Il entend récompenser aussi bien les territoires que les industriels, les établissements de santé, les start'up ou encore les institutionnels avec les ARS et GRADeS.

Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 18 novembre 2020 à minuit.
Les dossiers complets doivent être envoyés à talents.esante@esante.gouv.fr

2ème Festival du film " La Santé pour tous " : appel à candidatures

23/10/2020

L'OMS lance un appel à candidatures auprès des réalisateurs indépendants, les sociétés de production, les institutions de santé publique, les organisations non gouvernementales (ONG), les communautés, les étudiants et les écoles de cinéma du monde entier à présenter leurs courts métrages originaux pour la deuxième édition du Festival du film « La Santé pour tous ».

Communiqué de presse - 21 octobre 2020

Cartographie des acteurs produisant des contenus web sur les troubles psychiques

23/10/2020

Psycom publie, pour la première fois, une cartographie des acteurs produisant des contenus web sur les troubles psychiques. Ce sont 196 acteurs proposant, en accès libre, des articles, des vidéos et des podcasts sur les troubles psychiques. Dans sa cartographie Psycom propose des repères pour comprendre qui dit quoi sur internet, et pourquoi.

Estelle Saget, Aude caria, Psycom, 2020-10, 56 p.

Coronavirus SARS-CoV-2 : chauffage, aération, ventilation, préparation hivernale des bâtiments

23/10/2020

Quels sont les messages à retenir en matière de chauffage des locaux et de préparation hivernale des bâtiments dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 ?

Dans un avis du 14 octobre 2020, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande de maintenir le chauffage des espaces clos collectifs, afin d’atteindre une température de confort en adéquation avec l’activité des occupants. Il convient par ailleurs d’assurer le renouvellement régulier de l’air des locaux avec un apport d’air neuf qui devra, si possible, être augmenté.

La mesure en continu de la concentration en dioxyde de carbone (CO2), à l’aide de capteurs, permet d’en juger la qualité.

Le HCSP recommande de limiter strictement la jauge d’occupation à ce que permet le débit réel d’air neuf entrant dans le local tout en respectant la distanciation physique. Il propose que les appareils de chauffage à air pulsé et les systèmes de ventilation mécanique soient maintenus en fonctionnement continu. Le HCSP recommande de vérifier l’absence d’obstacles au bon fonctionnement de la diffusion de l’air dans les locaux, et d’éviter le recyclage d’air par l’installation centralisée de traitement d’air pour éviter le transfert éventuel d’aérosols viraux dans plusieurs locaux.

Le HCSP souligne la nécessité d’ouvrir les fenêtres pendant quelques minutes, plusieurs fois par jour, afin d’augmenter encore le niveau de renouvellement d’air dans les locaux. Il rappelle qu’une hygrométrie trop basse favorise la formation d’aérosols.

Avis relatif à l’utilisation des appareils de chauffage dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 , HCSP, 2020-10-14, 12 p. [En ligne le 22 octobre 2020]

Avis et rapport sur l'évaluation in itinere du Plan national de santé publique

23/10/2020

Les conclusions de la première année de l’évaluation in itinere soulignent que l’intitulé « Priorité prévention » devrait remplacer l’intitulé « PNSP », devenir une signature et que ses engagements devraient se poursuivre au-delà de 2022.

Le positionnement de « Priorité prévention » devrait être clarifié et formalisé par rapport aux autres plans, mesures et actions en santé. Son enrichissement par de nouvelles mesures est une plus-value à formaliser, en particulier pour les mesures phares. Il faudrait intégrer la prévention dans la gestion de crises sanitaires. La gouvernance interministérielle et le portage par le Premier ministre sont déterminants. Elaborer une stratégie de communication sur « Priorité Prévention », et consolider sa coordination au niveau régional en intersectoriel est nécessaire, tout comme créer un répertoire national de l’ensemble des mesures et actions mises en œuvre.

Il n’y a pas d’indicateurs de mesure d’impact des actions de « Priorité Prévention » qui dépend des indicateurs de la SNS, d’où la nécessité de proposer autant d’indicateurs que nécessaire pour évaluer les impacts. Déterminer un seuil minimum de personnes à toucher parmi la population cible permettra de garantir l’efficacité de chaque mesure. La santé des enfants et des jeunes et la santé des plus de 65 ans constituent des objectifs ambitieux dont la mise en œuvre et les indicateurs d’évaluation sont limités.

Une culture commune de la prévention et de la promotion de la santé reste à construire pour éviter les contributions en silo et privilégier une approche concertée.

Rapport, HCSP, 2020-09-17, 69 p. et Avis relatif à l’évaluation in itinere du Plan national de santé publique, portant sur la période avril 2019-juillet 2020, HCSP, 2020-09-17, 15 p. [En ligne le 22 octobre 2020]

Protocole sanitaire en entreprise : un guide pour aider employeurs et salariés

23/10/2020

Pour faire face à la pandémie de la Covid 19 dans le milieu professionnel, le ministère du Travail et l’Assurance Maladie – Risques professionnels proposent deux guides : "Conseils et bonnes pratiques pour les employeurs" et "Conseils et bonnes pratiques pour les salariés".

Véritable appui au quotidien, le guide "Conseils et bonnes pratiques pour l'employeur" permet à l'employeur de savoir : "ce qu’il doit faire", "ce qu’il peut faire en plus" et "ce qu’il ne peut pas faire" en cette période de crise sanitaire. Pour une communication efficace en direction de ses collaborateurs, il est invité à leur transmettre le guide destiné aux salariés.

Géodes : des indicateurs Covid-19 par communes

23/10/2020

Santé publique a dévoilé mercredi 21 octobre une carte avec différentes données, commune par commune.

Publication de nouveaux indicateurs sur la COVID-19 :
par pathologies > C > COVID-19 > Données de laboratoires infra-départementales (SI-DEP)
Disponibles pour les couches géographiques IRIS, Communes, et EPCI uniquement

Avis du Conseil scientifique : outils numériques et prorogation de l'état d'urgence sanitaire

23/10/2020

Le Conseil scientifique a émis 2 avis les 19 et 20 octobre, l'un porte sur les outils numériques, l'autre sur la prorogation de l'état d'urgence sanitaire.

Avis du Conseil scientifique COVID-19 du 20 octobre 2020, Un nouvel ensemble numérique pour lutter contre le SARS-CoV-2,  14 p.
« Le Conseil considère ainsi comme pertinents l’ajout des deux nouveaux outils développés, la carte des lieux de dépistage Dépistage Covid et l’outil interactif Mes Conseils Covid. Il recommande que ces outils soient associés à l’application Stop Covid et qu’ils soient promus ensemble, pour faire de cet ensemble numérique un service interactif de santé public utile au quotidien pour ses utilisateurs pour la lutte contre l’épidémie. »
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_20_octobre_2020.pdf

Avis du Conseil scientifique COVID-19 du 19 octobre 202, Prorogation de l’état d’urgence sanitaire, 5 p.
Le Conseil scientifique émet un avis favorable à la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février 2021, telle que proposée par le projet de loi, compte tenu du caractère provisoire et proportionné des dispositions. Il insiste sur le fait qu’il est fondamental, durant cette période, d’optimiser au maximum les différents outils permettant de mener au mieux la stratégie « Tester-Tracer-Isoler ». Il confirme son avis favorable du 12 septembre 2020 pour une prorogation du régime transitoire jusqu’au 1er avril 2021.

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/covid-19-conseil-scientifique-covid-19

Mission indépendante nationale sur l'évaluation de la gestion de la crise Covid-19 et sur l'anticipation des risques pandémiques - Rapport d'étape

15/10/2020

En date du 25 juin 2020, le Président de la République a souhaité que soit installée une Mission indépendante d’évaluation de la réponse française à la crise sanitaire engendrée par l’épidémie de Covid-19, dans une triple dimension sanitaire, économique et sociale.

 

La Mission remettra son rapport final au mois de décembre 2020. Le présent rapport d’étape présente la méthodologie de travail, expose les premiers constats et analyses quantitatives, qui seront approfondis par la suite, et appelle l’attention des pouvoirs publics sur plusieurs points :

 

  • Faire partager une claire conscience du contexte (vivre durablement avec le virus) et transformer la communication ;

  • Mieux asseoir la légitimité des décisions en matière sanitaire ;

  • Assumer clairement que les tests ont vocation à casser les chaînes de transmission ;

  • Mener une politique volontariste pour accroître la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière et préparer la mise en oeuvre d’un éventuel vaccin anti-Covid ;

  • Organiser le partage d’information entre ARS et établissements de santé de manière à garantir la prise en charge de l’ensemble des patients ;

  • Rassurer sur la sécurité au travail ;

  • Engager sans tarder une étude approfondie sur la question des reports de soins.


Didier Pittet, Laurence Boone, Anne-Marie Moulin (et al.), Présidence de la République, 2020-10, 41 p. 

Hébergement et l'accompagnement des personnes en situation de grande marginalité : Appel à manifestation d'intérêt (AMI)

15/10/2020

La crise sanitaire a mis en évidence le lien entre précarité et difficultés de santé ainsi que la nécessité pour les personnes en grande difficulté d’accéder à des structures d’hébergement adaptées. Plusieurs structures ont été créées l’hiver dernier pour répondre aux besoins de ces personnes, mobilisant l’ensemble des partenaires (État, associations, collectivités locales) tant sur les plans sociaux que sanitaires. Le Gouvernement lance un AMI qui permettra la création d’une dizaine de projets supplémentaires qui pourront voir le jour avant la fin de l’année. Il s’inscrit dans la volonté du Gouvernement de repérer, d’évaluer, de soutenir et de faire essaimer les dispositifs innovants à fort impact.

Communiqué de presse - 14 octobre 2020

Covid-19 : Avis sur le protocole sanitaire renforcé proposé pour les restaurants

15/10/2020

Un protocole sanitaire renforcé est proposé pour les restaurants afin d’éviter une fermeture généralisée de ces derniers dans les zones d’alerte maximale en lien avec la pandémie de Covid-19.

Ce protocole est décliné selon 3 volets : a) le respect des mesures de distanciation sociale (distance physique, gestes barrières, hygiène et mains et port de masque); b) l’organisation de l’établissement ; c) les mesures de prévention.
Après une analyse du risque de formes graves et de décès, l’identification et l’analyse des risques de transmission du SARS-CoV-2 dans les restaurants, chaque mesure du protocole renforcé national proposé par les restaurateurs est commentée par le HCSP. De plus, le HCSP préconise des mesures complémentaires à ce protocole national compte tenu des données épidémiologiques nationales, et des données de la littérature sur les contaminations en lien avec la fréquentation des restaurants. Le HCSP rappelle ses recommandations déjà proposées en mai 2020 relatives à la restauration collective dont la plupart sont toujours d’actualité. Le HCSP précise que ces recommandations peuvent s’appliquer à d’autres établissements recevant du public (ex. bars, lieux festifs, lieux familiaux, etc.), responsables de clusters.

Ces recommandations sont déclinées en :

  • une politique générale à la charge des restaurateurs (ex. nommer un référent Covid-19, définir les modalités d’accueil, responsabiliser les clients sur le comportement à l’extérieur et l’intérieur du restaurant, tenir un cahier de rappel, affichage de la capacité maximale d’accueil, etc.) ;
  • des mesures à la charge des clients (ex. pas de regroupement, port du masque, laisser éventuellement ses coordonnées, etc.) ;
  • des mesures de distanciation sociale (ex. distance physique d’au moins 1 mètre entre les chaises de tables différentes, hygiène des mains, port de masque systématique et prolongé à table, etc.;
  • la gestion du flux / densité de personnes (ex. limitation des déplacements, pas plus de 6 personnes par table, etc.) ;
  • la gestion de l’environnement (ex. respect des règles de ventilation, nettoyage/désinfection, etc.).

Avis relatif au protocole sanitaire renforcé proposé pour les restaurants dans le contexte de la pandémie de Covid-19, HCSP, 2020-10-04, 19 p. [En ligne le 14 octobre 2020]

Révision des repères alimentaires pour les enfants de 0-36 mois et 3-17 ans

15/10/2020

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) actualise les repères alimentaires du Programme national nutrition santé pour les enfants de 0 à 36 mois et de 3 à 17 ans. Ces nouveaux repères alimentaires vont servir de support pour l’élaboration des messages et la communication destinée au grand public élaborés par Santé publique France. Cet avis comporte des repères chiffrés pour les différents groupes alimentaires en cohérence avec l’avis élaboré pour les adultes, mais aussi des recommandations générales concernant l’équilibre alimentaire global de l’enfant ainsi que les enjeux spécifiques aux différents âges de l’enfant.

Les repères ont été définis en termes de santé publique dans le but de permettre un état de santé et une croissance optimale à tous les enfants. Etant donné les freins multiples (sociaux, économiques...) pour tendre vers ces repères pour toutes les familles, le HCSP considère que des mesures de santé publique adaptées devraient être mises en œuvre pour permettre à tous de les atteindre, notamment pour les populations socialement vulnérables. Ces mesures permettant de faciliter l’accessibilité physique et économique aux groupes d’aliments recommandés d’une part et de réduire l’attractivité des produits de moins bonne qualité nutritionnelle d’autre part, ont été décrites dans le rapport du 12 septembre 2017 « Pour une Politique nutritionnelle de santé publique en France. PNNS ».

Avis relatif à la révision des repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans, HCSP, 2020-06-60, 42 p. [En ligne le 14 octobre 2020]

Evaluation du 3ème Plan cancer (2014-2019)

13/10/2020

Afin de préparer les orientations de la prochaine stratégie décennale de lutte contre les cancers, les inspections générales des affaires sociales (IGAS) et de la recherche (IGESR) ont été chargées d’évaluer le troisième plan cancer couvrant la période 2014-2019. Ce plan comportait quatre axes : guérir, préserver la qualité de vie des patients, investir dans la prévention et dans la recherche, et conforter les organisations. Les besoins des enfants, adolescents et jeunes adultes atteints de cancer devaient recevoir une attention prioritaire, de même que la réduction des inégalités devant la maladie et des pertes de chance. Les constats et les recommandations du rapport tournent autour de 11 thèmes : recherche, observation, prévention, dépistage, soins, vie pendant et après le cancer, démocratie en santé, besoins des enfants, adolescents et jeunes adultes, réduction des inégalités, ressources et gouvernance.

Anne-Carole Bensadon, Bernard Nuytten, Bruno Vincent (et al.), IGAS, 2020-07, 73 p. (synthèse), 373 p. (rapport) et annexes [En ligne le 12 octobre 2020]

Allégez la charge ! L'EU-OSHA lance la campagne "Lieux de travail sains" 2020-2022

13/10/2020

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) d’origine professionnelle sont au cœur de la toute dernière campagne "Lieux de travail sains" de l’agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA) lancée le 12 octobre : ces pathologies invalidantes, qui incluent des maux de dos et des douleurs au cou, sont les troubles dont les travailleurs souffrent le plus fréquemment en Europe.

Communiqué de presse - 12 octobre 2020

Semaines d'information sur la santé mentale (SISM)

10 au 25 octobre 2020

12/10/2020

L’édition 2020 des Semaines d’information sur la santé mentale sur le thème « Santé mentale et discriminations » prévue du 16 au 29 mars 2020 a été annulée, pour cause d’épidémie.

Une édition bis a lieu du 10 au 25 octobre 2020, autour de la journée mondiale de la santé mentale (10/10/2020).

La thématique « Santé mentale et discriminations » est bien évidemment maintenue.

voir aussi le compte Twitter : https://twitter.com/Sism_Officiel

En mai 2020, 4,5 % de la population vivant en France métropolitaine a développé des anticorps contre le SARS-CoV-2 - Ministère des Solidarités et de la Santé

12/10/2020

L’enquête EpiCoV a été élaborée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et la DREES, en collaboration avec Santé publique France et l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Cette enquête, réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population, est la seule qui permet d’estimer la diffusion de l’épidémie à un niveau national et départemental et les facteurs notamment liés aux conditions de vie associés à l’exposition au virus. Elle permet également d’étudier les répercussions du confinement et de l’épidémie sur la population.


Etudes et Résultats, n°1167, 2020-10, 6 p.

Santé mentale et Covid-19 : analyse des retours d'expérience des ARS

12/10/2020

Ce document présente des retours d’expériences de la crise sanitaire Covid-19 dans le secteur de la santé mentale et de la psychiatrie, qui témoigne de l’importante mobilisation, de la réactivité et de l’inventivité des équipes pour s’adapter à cette situation inédite. Ces remontées d'information ont été réalisées auprès des agences régionales de santé par une synthèse d'une enquête flash, de visite virtuelles et de la réunion d'une cellule de crise.

ANAP, 2020-10, 46 p.


Résultats 1 à 20 sur 671 :   1234567891011121314151617181920>>>