CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Le CRES a repéré pour vous

Le CRES a repéré pour vous...

Résultats 1 à 20 sur 530 :   1234567891011121314151617181920>>>

Santé mentale des exilés : accompagner les personnes en souffrance psychique - Appel à projets de la Fondation de France

27/11/2019

Face à la pénurie de l’offre de soins pour les exilés en souffrance psychique, ce programme vise à soutenir les initiatives permettant de prendre en charge un plus grand nombre de personnes – soit parce que les activités ont lieu en groupe, soit parce qu’elles sont de courte durée, soit parce qu’elles reposent sur le bénévolat.

Date d'ouverture des candidatures : du 11 décembre 2019 au 11 mars 2020.

La violence à l'encontre des femmes

26/11/2019

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle les principaux faits mondiaux sur la violence à l'encontre des femmes et ses effets sur leur santé :

  • La violence à l’encontre des femmes, qu’elle soit le fait d’un partenaire intime ou de nature sexuelle, est un grand problème de santé publique et une violation majeure des droits de la femme.
  • Selon les estimations mondiales de l'OMS, 35% des femmes, soit près d'1 femme sur 3, indiquent avoir été exposées à des violences physiques ou sexuelles de la part de leur partenaire intime ou de quelqu’un d’autre au cours de leur vie.
  • Le plus souvent, cette violence est le fait du partenaire intime. Au niveau mondial, près du tiers (30%) des femmes qui ont eu des relations de couple signalent avoir subi une forme quelconque de violence physique et/ou sexuelle de la part de leur partenaire intime au cours de leur vie.
  • Au niveau mondial, pas moins de 38% des meurtres de femmes sont le fait de leur partenaire intime masculin.
  • Ces violences entraînent des problèmes de santé physique, mentale, sexuelle, reproductive chez les femmes victimes et peuvent accroître leur vulnérabilité au VIH.
  • Pour l’auteur de violence, les facteurs de risque sont les suivants: un faible niveau d’instruction, des antécédents de maltraitance pendant l’enfance ou l’exposition à des violences contre leur mère, l’utilisation nocive de l’alcool, l’acceptation de la violence et de l’inégalité entre les sexes, et la conviction d’avoir des droits sur les femmes.
  • Pour la victime de violence, les facteurs de risque sont les suivants: un faible niveau d’instruction, l’exposition à la violence interparentale, des sévices pendant l’enfance et l’acceptation de la violence, des prérogatives de l’homme et de l’état de subordination de la femme.
  • Il semble bien que les interventions de conseil en matière de sensibilisation et d’autonomisation, ainsi que les visites à domicile soient prometteuses pour prévenir ou réduire la violence du partenaire intime à l’égard des femmes.
  • Les situations de conflit, d’après conflit et de déplacement des personnes peuvent exacerber la violence existante, notamment la violence d’un partenaire intime ou de quelqu’un d’autre, et occasionner de multiples formes de violence contre les femmes.

Des ressources disponibles en ligne telles que des fiches d'information, des infographies, des vidéos sont proposées.

Santé des détenus dans la région européenne de l'OMS

22/11/2019

Le bureau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Europe publie un rapport de "situation sur la santé en prison dans la Région européenne de l’OMS ». Il contient une analyse des données sur l’état de santé des personnes incarcérées et les systèmes de santé en prison dans 39 pays de la Région européenne de l'OMS. Il souligne la médiocrité de l’état général des systèmes de suivi et de surveillance de la santé en prison et alerte sur les problèmes de santé non traités et non suivis en prison, qui représenteront une charge supplémentaire pour la santé publique après la libération des personnes concernées.

OMS Europe, 2019-11, 97 p. (en anglais)

Accès aux soins : Le guide pratique pour les élus

21/11/2019

A l’occasion du Salon des Maires, le ministère des Solidarités et de la Santé publie un guide pratique à destination des élus locaux. Il propose un tour d’horizon complet et accessible des outils disponibles pour renforcer l’accès aux soins avec des points de repères pratiques, des conseils juridiques et des exemples concrets.

Ministère des solidarités et de la santé, ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, 2019-11, 98 p.

Surveillance de la mortalité par cause médicale en France : les dernières évolutions

13/11/2019

Ce numéro illustre de manière exemplaire la valeur de santé publique des données de mortalité et la dynamique des évolutions récentes du système de certification des décès à l'heure du numérique.

Anne Fouillet et Céline Caserio-Schöneman, BEH n° 29-30,2019-11-12, pp. 573-609

Lancement du label et concours national "Droits des usagers de la santé"

12/11/2019

L’objectif de ce dispositif est de valoriser et récompenser des projets exemplaires en matière de promotion des droits des usagers dans tous les secteurs de la santé (prévention, soins ambulatoires et hospitaliers, prise en charge et accompagnements médico-sociaux...). Ces actions doivent présenter un caractère innovant et reproductible, et impliquer des usagers dans des initiatives contribuant à promouvoir leurs droits, aussi bien individuels que collectifs.

Ce label, comme le concours, est ouvert à tous les acteurs du système de santé, ainsi qu’aux collectivités territoriales qui développent des projets expérimentaux au niveau de leurs territoires.

En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, afin que le service démocratie en santé de l’Agence régionale de santé Provence-Alpes Côte d’Azur instruise chaque dossier pour l’édition 2020, en concertation avec la commission spécialisée dans le domaine des droits des usagers (CSDU) de la conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA), le dépôt des projets est fixé au 31 décembre 2019 dernier délai.

Les dépenses de santé devraient dépasser la croissance du PIB à l'horizon 2030

08/11/2019

Selon de nouvelles prévisions de l’OCDE, les dépenses de santé dépasseront la croissance du PIB au cours des 15 prochaines années dans presque tous les pays de l’OCDE. Dans un nouveau rapport, l’OCDE indique en effet que les dépenses de santé par habitant augmenteront à un taux annuel moyen de 2.7 % dans la zone OCDE et atteindront 10.2 % du PIB d’ici 2030, par rapport à 8.8 % en 2018.

OCDE, 2019-11-07

L'aide médicale d'Etat. Diagnostic et propositions. Rapport de l'IGAS

06/11/2019

L'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) publie son rapport sur l'Aide médicale d'Etat (AME). La saisine de l'IGAS portait sur l’analyse des contextes de recours à l’AME et des soins dispensés dans ce cadre, sur la structure et la dynamique de la dépense, ainsi que sur l’identification de mesures susceptibles d’assurer durablement le suivi et la maîtrise de cette dépense ainsi que le bon usage de ce dispositif. Elle a abouti à 14 recommandations, largement inspirées du terrain : elles visent ainsi essentiellement à empêcher les fraudes et les dévoiements de ce dispositif, tout en assurant l’effectivité de l’accès aux soins (y compris en ville) pour ceux qui en ont besoin et en allégeant sa gestion, en particulier dans les hôpitaux. Ces propositions relèvent d’une approche pragmatique, opérationnelle, cohérente avec la vocation de l’AME et avec l’organisation d’ensemble du système de santé français.

Fabienne Bartoli, Jean-Louis Rey, Francis Fellinger (et al.), 2019-10, 204 p. [En ligne le 5 novembre 2019]

Vacciner tous les garçons contre les papillomavirus ? La HAS met en consultation publique un projet de recommandation vaccinale

31/10/2019

La Haute autorité de santé (HAS) soumet à consultation publique jusqu’au 27 novembre un projet de recommandation en faveur d’une vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) élargie à tous les garçons de 11 à 14 ans. En effet, 25 % des cancers provoqués par les HPV surviennent chez les hommes. Si à ce jour, il est recommandé de vacciner les jeunes filles et les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH), qui continuent d’être les plus affectés par les maladies liées aux papillomavirus, une vaccination élargie à tous les hommes, quelle que soit leur orientation sexuelle, bénéficierait non seulement à leur santé, en les protégeant directement, mais améliorerait aussi la protection des jeunes filles non vaccinées.

Santé des jeunes : soutenir les jeunes en souffrance psychique - Appel à projets Fondation de France

28/10/2019

Depuis plusieurs années, la Fondation de France aide à mettre en œuvre les conditions d’une plus grande réactivité et d’une accroche thérapeutique plus efficace en direction des jeunes en souffrance psychique (TCA, addictions, risques suicidaires…) en accordant son soutien pour le repérage et l’orientation précoces, l’accès et le maintien dans le parcours de soins. 

La Fondation de France soutient des projets permettant de :

  • améliorer le repérage précoce et l’accès aux soins des jeunes présentant des risques importants en matière d’addictions, de TCA, de risque suicidaire ou autre souffrance psychique en partenariat avec des structures de soins ;
  • améliorer le repérage précoce et l’accès aux soins des jeunes présentant l’émergence de troubles psychiatriques ;
  • améliorer l’adhésion des jeunes aux parcours de soins entamés et leur suivi.

Dépôt des projets : du 25 octobre 2019 au 15 janvier 2020

Le nouveau réseau régional de lutte contre les pertes et le gaspillage alimentaires en Provence-Alpes-Côte d'Azur

21/10/2019

Initié par la DRAAF, l’Ademe et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce réseau a été lancé le 16 octobre 2019, à l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Il doit permettre la rencontre et l’échange entre les acteurs régionaux des différentes familles : la production agricole, la transformation des produits agricoles et agro-alimentaires, la distribution, la consommation (restauration collective et grand public). Les premières réunions d’acteurs sont prévues à partir du 15 novembre 2019.

DRAAF, 2019-10-16

" Cette année encore, la grippe va faire très mal " : lancement de la campagne d'information

21/10/2019

La campagne de vaccination contre la grippe a démarré le 15 octobre. Elle est associée à une campagne d’information de l’Assurance maladie. Son objectif : faire vivre l’expérience de la grippe et encourager ainsi la vaccination.

" Cette année encore, la grippe va faire très mal " : lancement de la campagne d'information

21/10/2019

La campagne de vaccination contre la grippe a démarré le 15 octobre. Elle est associée à une campagne d’information de l’Assurance maladie. Son objectif : faire vivre l’expérience de la grippe et encourager ainsi la vaccination.

Autre nouveauté cette année, l’incitation des femmes enceintes à se faire vacciner sera renforcée via un film qui leur sera dédié.

L'action publique contre l'insalubrité de l'habitat, levier majeur pour réduire les écarts de santé

11/10/2019

Des débats sont actuellement en cours sur la mise en œuvre des politiques contre l’habitat indigne et insalubre. Ces débats sont liés à la fois à un travail parlementaire en préparation, et à la prise de position de plusieurs professionnels de santé publique. Des sociétés savantes et associations signent ce communiqué et souhaitent être associées à toute évolution de la réflexion dans ce domaine à leurs yeux prioritaire de la santé publique.

Communiqué interassociatif, Société française de pédiatrie, Société francophone de santé et environnement (SFSE), Société française de santé publique

Programme national pour l'alimentation (PNA) : appel à projets pour 2019-2020

03/10/2019

Le Programme national de l’alimentation et de la nutrition (PNAN), porté par le ministère des Solidarités et de la Santé et par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, fixe le cap de la politique de l'alimentation et de la nutrition pour les cinq années à venir (2019-2023), en réunissant pour la première fois les actions du Programme national pour l’alimentation (PNA3) et du Programme national nutrition santé (PNNS4).

L’appel à projets national reste un outil essentiel du PNA3. Celui-ci prévoit que l’appel à projets s’inscrive dans un renforcement des partenariats en favorisant des projets co-financés, prenant en compte les axes « justice sociale », « éducation alimentaire », « lutte contre le gaspillage alimentaire », en poursuivant, lorsque cela est possible, une approche interministérielle plus large.

Le PNA3 cible également deux leviers essentiels pour accélérer la transition pour une alimentation saine, sûre et durable : la restauration collective et les projets alimentaires territoriaux. Le soutien à des projets pouvant accompagner cette dynamique doit donc être plus particulièrement ciblé.

C’est dans ce contexte que le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, en partenariat avec le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) lance un nouvel appel à projets du PNA pour soutenir des projets s’inscrivant dans l’une ou l’autre des 2 thématiques suivantes :

  • l’émergence de nouveaux PAT, prenant notamment en compte l’approvisionnement de la restauration collective, la réduction du gaspillage alimentaire et la lutte contre la précarité alimentaire ;
  • le développement de projets répondant aux enjeux du PNA concernant la justice sociale, l’éducation alimentaire et l’atteinte des objectifs de la loi EGalim pour la restauration collective. Il devra s’agir de projets d’essaimage de projets existants ou de mise en œuvre de nouveaux projets pilotes innovants. L'appel à projets est ouvert du 30 septembre au 25 novembre 2019.

Les modalités de dépôt des candidatures, qui se font uniquement sous forme électronique, sont accessibles sur le site MesDémarches

Cahier des charges de l'appel à projets 2019-2020 du Programme national pour l’alimentation (PNA) (PDF, 475.16 Ko)

Service d'Accès aux soins (SAS)

03/10/2019

L’équipe chargée de conduire les travaux sur le Service d’Accès aux Soins (SAS) a été lancée le 1er octobre par Agnès Buzyn, en présence du député Thomas Mesnier et du professeur Pierre Carli, responsables de la mission sur la refondation des urgences. Composée de quatre membres, cette équipe mènera une concertation de deux mois auprès des professionnels de santé pour proposer à la ministre les différentes organisations possibles du SAS.

Communiqué de presse, Ministère des solidarités et de la santé, 2019-10-01

Accompagner les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté - Appel à projets Fondation de France

25/09/2019

Les objectifs de cet appel à projet sont les suivants :

  • Prévenir les risques d’exclusion sociale et d’isolement
  • Lutter contre la précarité 
  • Soutenir les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté par des actions innovantes 
  • Promouvoir une approche globale de l’accompagnement des familles

    La date limite de dépôt des dossiers en ligne est fixée au 18 décembre 2019.

Impact sanitaire modéré des canicules de l'été 2019 sur les chiffres de la mortalité

16/09/2019

Deux épisodes exceptionnels de canicule, du 24 juin au 7 juillet puis du 21 au 27 juillet, ont particulièrement impacté l’ensemble de la France métropolitaine. Les premiers chiffres publiés par Santé publique France recensent 1 435 décès en excès, 567 lors de la première vague de chaleur et 868 lors de la deuxième, soit une surmortalité relative de 9,1% par rapport aux décès normalement attendus au cours de ces périodes.

Communiqué de presse, ministère des solidarités et de la santé, 2019-09-08

Soins de proximité : vers un exercice d'équipe

05/09/2019

Garantir l’égal accès aux soins, c’est permettre aux habitants d’un territoire, quel qu’il soit, de bénéficier de services pertinents et de qualité. Chacun doit pouvoir avoir un médecin traitant, avoir accès à une consultation spécialisée dans des délais appropriés ; bénéficier d’un suivi et d’une orientation en cas de pathologie chronique. Un réel trait d’union entre médecine de ville et établissements de santé renforcera la qualité et l’efficience de la prise en charge en proximité. Ce dossier présente les organisations mises en place pour favoriser un travail d’équipe.

Actualité et dossier en santé publique, n° 107, 2019-06

Agir pour bébé - Nouveau site internet de Santé publique France

04/09/2019

Ce site internet donne des clés, aux futurs et jeunes parents, pour créer un environnement favorable au développement de bébé.

Il propose une information fiable et scientifiquement validée autour de la grossesse, tout en abordant la période pré-conceptionnelle (projet de grossesse) et les quelques mois après la naissance. Il aborde différents thèmes tels que : les substances chimiques, l’alimentation, l’activité physique, le bien-être, les émotions, l’allaitement, le développement de bébé, la préparation à la naissance, les professionnels de santé, etc.

Ce site est réalisé dans le cadre de l'axe 1, Former et informer, de la Deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, lancée le 3 septembre 2019.


Résultats 1 à 20 sur 530 :   1234567891011121314151617181920>>>