CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Le CRES a repéré pour vous > La violence à l'encontre des femmes

La violence à l'encontre des femmes

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle les principaux faits mondiaux sur la violence à l'encontre des femmes et ses effets sur leur santé :

  • La violence à l’encontre des femmes, qu’elle soit le fait d’un partenaire intime ou de nature sexuelle, est un grand problème de santé publique et une violation majeure des droits de la femme.
  • Selon les estimations mondiales de l'OMS, 35% des femmes, soit près d'1 femme sur 3, indiquent avoir été exposées à des violences physiques ou sexuelles de la part de leur partenaire intime ou de quelqu’un d’autre au cours de leur vie.
  • Le plus souvent, cette violence est le fait du partenaire intime. Au niveau mondial, près du tiers (30%) des femmes qui ont eu des relations de couple signalent avoir subi une forme quelconque de violence physique et/ou sexuelle de la part de leur partenaire intime au cours de leur vie.
  • Au niveau mondial, pas moins de 38% des meurtres de femmes sont le fait de leur partenaire intime masculin.
  • Ces violences entraînent des problèmes de santé physique, mentale, sexuelle, reproductive chez les femmes victimes et peuvent accroître leur vulnérabilité au VIH.
  • Pour l’auteur de violence, les facteurs de risque sont les suivants: un faible niveau d’instruction, des antécédents de maltraitance pendant l’enfance ou l’exposition à des violences contre leur mère, l’utilisation nocive de l’alcool, l’acceptation de la violence et de l’inégalité entre les sexes, et la conviction d’avoir des droits sur les femmes.
  • Pour la victime de violence, les facteurs de risque sont les suivants: un faible niveau d’instruction, l’exposition à la violence interparentale, des sévices pendant l’enfance et l’acceptation de la violence, des prérogatives de l’homme et de l’état de subordination de la femme.
  • Il semble bien que les interventions de conseil en matière de sensibilisation et d’autonomisation, ainsi que les visites à domicile soient prometteuses pour prévenir ou réduire la violence du partenaire intime à l’égard des femmes.
  • Les situations de conflit, d’après conflit et de déplacement des personnes peuvent exacerber la violence existante, notamment la violence d’un partenaire intime ou de quelqu’un d’autre, et occasionner de multiples formes de violence contre les femmes.

Des ressources disponibles en ligne telles que des fiches d'information, des infographies, des vidéos sont proposées.

Consultez le site de l'OMS