CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Documents, Le CRES a repéré pour vous > Prévention des avortements à risque

Prévention des avortements à risque

L'OMS rappelle les points saillants des avortements à risques et de leur prévention :

  • De 2010 à 2014, on a enregistré dans le monde une moyenne annuelle de 56 millions d'avortements (sécurisés ou non).
  • 35 avortements pour 1000 femmes âgées de 15-44 ans.
  • 25% des grossesses se sont terminées par un avortement provoqué.
  • On estime à environ 25 millions le nombre des avortements à risque pratiqués dans le monde chaque année, pour la plupart dans les pays en développement (1).
  • Sur ce chiffre, 8 millions d’entre eux ont été pratiqués dans des conditions dangereuses ou très risquées.
  • On estime que plus de la moitié de tous les avortements à risque dans le monde ont eu lieu en Asie.
  • 3 avortements sur 4 pratiqués en Afrique et en Amérique latine n’étaient pas sécurisés.
  • Le risque de décéder suite à un avortement non sécurisé était le plus élevé en Afrique.
  • Chaque année, 4,7% à 13,2% des décès maternels peuvent être attribués à un avortement non sécurisé (2).
  • Environ 7 millions de femmes sont hospitalisées chaque année à la suite d’avortements à risque dans les pays en développement. Mais plus de 3 millions de femmes souffrant de complications après un avortement à risque ne sont pas soignées (3).
  • Le coût annuel de traitement des principales complications dues aux avortements pratiqués dans des conditions dangereuses est estimé à 553 millions de dollars (US $) (4).
  • Un avortement sécurisé doit être pratiqué ou accompagné par une personne compétente, appliquant les méthodes recommandées par l’OMS en fonction de la durée de la grossesse.
  • Pratiquement tous les décès et cas d’incapacités dus aux avortements pourraient être évités par l’éducation sexuelle, l’utilisation de moyens de contraception efficaces, l’accès légal à l’avortement provoqué médicalisé, et à des soins prodigués à temps en cas de complications.

Pour en savoir plus