CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé > Vie affective et sexuelle - Contraception >

Evolution de l'utilisation en France des Contraceptifs Oraux Combinés 2013-2015

Dans le cadre de son plan d’actions sur les contraceptifs oraux combinés (COC), initié en 2012, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publie régulièrement les nouvelles données sur l’évolution de l’utilisation des COC en France. Comme pour les précédents bilans, la part des COC de 1ère et 2ème génération était toujours en augmentation en 2015 par rapport à celle des COC de 3ème et 4ème génération. Ce plan d’actions avait été initié en raison du risque de thrombose veineuse plus important avec les COC de 3ème et 4ème génération au regard de celui des COC de 1ère et 2ème génération. L’ANSM rappelle qu’afin de réduire le risque de thrombose veineuse (phlébite, embolie pulmonaire) et artérielle (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde), il est recommandé de privilégier la prescription des COC contenant du lévonorgestrel en association avec la plus faible dose d’estrogènes (contraceptifs dosés à 20 µg d’estrogènes). Les parts de marché respectives des COC de 1ère et 2ème génération par rapport aux COC de 3ème et 4ème génération sont en constante augmentation depuis 2012.

Voir le communiqué du 7 mars 2017