CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > >

L'Assemblée mondiale de la Santé convient d'entamer un processus visant à élaborer un accord mondial historique sur la prévention, la préparation et la riposte face aux pandémies

La session extraordinaire de l’Assemblée mondiale de la santé s’est tenue du 29 novembre au 1er décembre 2021. Les Etats membres de l’OMS ont adopté par consensus une décision lançant les négociations d’un nouvel instrument juridique afin de prévenir et répondre aux futures pandémies. Cette décision a été coparrainée par les Etats membres de l’Union européenne et par 90 États de toutes les régions du monde.

Pour atteindre ces objectifs, la France est favorable à l’adoption d’un nouveau traité, complémentaire du Règlement sanitaire international. Ce traité permettra notamment de renforcer le rôle de l’OMS et la coopération internationale et inter-agences en santé, d’améliorer l’accès équitable aux outils de lutte contre les épidémies, tels que les vaccins, traitements, tests de diagnostic et mesures de protection, et de promouvoir l’approche « Une seule santé », qui tient compte des interactions entre santé humaine, animale et environnementale dans le contexte d’érosion de la biodiversité. En complément d’un traité sur les pandémies, la France est favorable à la révision du Règlement sanitaire international et souhaite une meilleure mobilisation politique et financière de la communauté internationale pour la préparation et la réponse aux pandémies.

Communiqué de presse OMS - 1er décembre 2021

Communiqué de presse Ministère des solidarités et de la santé - 1er décembre 2021