CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé >Parentalité et petite enfance

Parentalité et petite enfance : toutes les actualités

Résultats 1 à 20 sur 479 :   1234567891011121314151617181920>>>

Evaluation globale de la situation des enfants en danger ou risque de danger : cadre national de référence

21/01/2021

La Haute Autorité de santé publie le premier cadre national de référence pour l’évaluation globale de la situation des enfants en danger ou risque de danger. Il fait suite à une demande de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), et du secrétariat d’État en charge de l’enfance et des familles auprès du ministre des solidarités et de la santé, dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance, et du plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants.

Appel à projets "Accompagner les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté 2021

19/01/2021

A travers cet appel à projets, la Fondation de France entend soutenir des projets d'intérêt général pour:

  • Prévenir les risques d'exclusion sociale et d'isolement des familles,
  • Lutter contre la précarité,
  • Soutenir les enfants et leur famille en difficulté par des actions innovantes,
  • Promouvoir une approche globale de l'accompagnement des familles.

Les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne jusqu’au mercredi 3 mars 2021, 17h.

Promouvoir la santé de tous dans les classes & les accueils périscolaires. Enseigner & Animer avec les compétences psychosociales

15/12/2020

Au moment du déconfinement en mai 2020, l’IREPS Bretagne a publié un premier guide pour échanger avec les enfants en tenant compte des contraintes sanitaires, de la période de confinement et de l’impact favorable et défavorable avec le développement des compétences psychosociales. Aujourd’hui, ce guide permet aux enfants, à leurs enseignants, aux encadrants péri/extra-scolaires de prendre un temps pour que chacun puisse réfléchir, s’exprimer, partager sur ce qu’il ressent et vit pendant cette période.

IREPS Bretagne, 2020-12, 38 p.

France, portrait social Édition 2020

10/12/2020

Cet ouvrage propose cette année une vue d’ensemble sur l’impact social de la crise sanitaire de la Covid-19 et du premier confinement. Un éclairage est par ailleurs apporté sur les enfants, sous l’angle des inégalités sociales. Deux dossiers traitent ensuite de l’accès des jeunes adultes à l’autonomie résidentielle à la sortie de leurs études et de l’effet des réformes socio-fiscales intervenues en 2019 sur le niveau de vie des ménages. Une quarantaine de fiches synthétiques, présentant les données essentielles et des comparaisons européennes, complètent ce panorama social. Une synthèse propose un panorama d'ensemble.

INSEE, 2020-12

Parentalités en mouvement, des pratiques à inventer

28 mai 2021

08/12/2020

Colloque national de la FNEPE sur les évolutions des familles, dans leur manière d'élever les enfants et de vivre la parentalité avec les aléas de la vie.

Loi ASAP : une réforme des modes d'accueil pour les enfants, les parents et les professionnels

26/11/2020

Les textes qui régissent aujourd’hui les modes d’accueil du jeune enfant sont complexes, et source d’incompréhension et de difficultés pour les parents comme les professionnels du secteur. Le Gouvernement présente les principales mesures d’une réforme prévue dans le cadre de la loi d’Accélération et de Simplification de l’Action Publique, dite « ASAP ». Cette réforme constitue le volet « modes d’accueil » de la démarche des « 1 000 premiers jours », qui entend concentrer l’attention et les moyens sur cette période fondatrice pour l’enfant.

Les femmes les plus modestes et les plus aisées ont le plus d'enfants

26/11/2020

En France, la fécondité est la plus élevée, d’une part, pour les femmes les plus modestes et, d’autre part, pour les plus aisées. Ces dernières ont par ailleurs leurs enfants plus tardivement. Les femmes nées à l’étranger ont une fécondité plus élevée et sont surreprésentées parmi les plus modestes. Les écarts de fécondité entre les femmes nées en France et celles nées à l’étranger sont nettement plus importants parmi les plus modestes. Au-delà de 3 000 euros de niveau de vie mensuel, elles ont quasiment le même nombre d’enfants. Le niveau de diplôme influe diversement sur la fécondité. Pour les femmes les plus aisées, les plus diplômées ont plus d’enfants. C’est l’inverse pour les plus modestes.

Didier Reynaud, Insee Première, n°1826, 2020-11-25, 4 p.

Lignes directrices de l'OMS sur l'activité physique et la sédentarité

25/11/2020

Ces lignes directrices offrent des recommandations de santé publique reposant sur des bases factuelles concernant la quantité d’activité physique (fréquence, intensité et durée) dont ont besoin les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées pour que cette activité ait des effets bénéfiques significatifs sur leur santé et permette d’atténuer les risques liés à la santé. Pour la première fois, des recommandations sont formulées concernant les associations entre la sédentarité et les résultats sanitaires, ainsi que pour des groupes de populations, comme les femmes enceintes et en post-partum ou encore les personnes vivant avec une affection chronique ou un handicap.

OMS, 2020-11, 24 p.

Exposition aux moisissures dans l'air extérieur et asthme chez l'enfant : rapport de l'Anses

18/11/2020

Suite à ses travaux relatifs aux moisissures dans l’air intérieur, l’Anses a examiné quelles moisissures étaient présentes dans l’air extérieur et leurs effets sur la santé. Comme pour celles présentes en intérieur, l’expertise de l’Anses montre qu’elles exacerbent l’asthme chez les enfants et propose des recommandations.

Anses, 2020-07, 222 p. [En ligne le 17 novembre 2020]

Révision des repères alimentaires pour les enfants de 0-36 mois et 3-17 ans

15/10/2020

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) actualise les repères alimentaires du Programme national nutrition santé pour les enfants de 0 à 36 mois et de 3 à 17 ans. Ces nouveaux repères alimentaires vont servir de support pour l’élaboration des messages et la communication destinée au grand public élaborés par Santé publique France. Cet avis comporte des repères chiffrés pour les différents groupes alimentaires en cohérence avec l’avis élaboré pour les adultes, mais aussi des recommandations générales concernant l’équilibre alimentaire global de l’enfant ainsi que les enjeux spécifiques aux différents âges de l’enfant.

Les repères ont été définis en termes de santé publique dans le but de permettre un état de santé et une croissance optimale à tous les enfants. Etant donné les freins multiples (sociaux, économiques...) pour tendre vers ces repères pour toutes les familles, le HCSP considère que des mesures de santé publique adaptées devraient être mises en œuvre pour permettre à tous de les atteindre, notamment pour les populations socialement vulnérables. Ces mesures permettant de faciliter l’accessibilité physique et économique aux groupes d’aliments recommandés d’une part et de réduire l’attractivité des produits de moins bonne qualité nutritionnelle d’autre part, ont été décrites dans le rapport du 12 septembre 2017 « Pour une Politique nutritionnelle de santé publique en France. PNNS ».

Avis relatif à la révision des repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans, HCSP, 2020-06-60, 42 p. [En ligne le 14 octobre 2020]

Coronavirus SARS-CoV-2 : co-circulation du SARS-CoV-2 et des virus hivernaux

05/10/2020

Dans le contexte de circulation persistante du SARS-CoV-2 et de circulation des virus hivernaux, le HCSP recommande des mesures adaptées, d'une part à la population générale, et d'autre part, aux enfants, en distinguant les enfants de moins de 6 ans.

Avis relatif à la préparation des épidémies de virus hivernaux en période de circulation du SARS-CoV-2, HCSP, 2020-09-17, 22 p. [En ligne le 4 octobre 2020]

30/09/2020

Adrien taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles, a prononcé un discours le 29 septembre lors d’un Facebook live en s'adressant aux parents et aux professionnels de la petite enfance. Il fait suite au rapport rendu par la commission des 1 000 premiers jours, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, et annonce un certain nombre de mesures, au-delà de l'allongement du congé paternité : généralisation de l'entretien prénatal précoce, création de postes dans des maternités prioritaires en 2021, renforcement des moyens de la PMI etc.

Le bien être des enfants dans les pays riches mis à rude épreuve

28/09/2020

Un récent rapport de l'UNICEF classe les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège en tête des 38 pays de l'Union européenne et de l'OCDE en termes de bien-être des enfants, et place la France au 7ème rang tout en pointant les disparités et fragilités de la situation française.

Anna Gromada, Gwyther Rees, Yekaterina Chzhen, Des mondes d'influence : comprendre ce qui détermine le bien-être des enfants dans les pays riches, UNICEF Innocenti,2020-09, 68 p.

 

Prévention du surpoids et de l'obésité : impact positif du programme VIF

28/09/2020

La diminution de la prévalence du surpoids et de l’obésité chez les enfants peut devenir une réalité avec la mise en oeuvre du programme Vivons en Forme (VIF®).
L’étude scientifique parue en juillet 2020 dans la revue internationale BMC (BioMed Central) Public Health met en effet en évidence l’amélioration du statut pondéral d’enfants en surpoids/obèses ayant bénéficié des actions de ce programme. C’est la première fois que des résultats scientifiques obtenus sur une si longue période indiquent une diminution relativement durable de cette prévalence (et non pas une stabilisation), validant l’intérêt de cette méthode fondée sur le marketing social.

Constant, A., Boulic, G., Lommez, A. et al. Locally implemented prevention programs may reverse weight trajectories in half of children with overweight/obesity amid low child-staff ratios: results from a quasi-experimental study in France. BMC Public Health 20, 941 (2020). https://doi.org/10.1186/s12889-020-09080-y

L'OMS et l'UNICEF s'engagent de nouveau à agir plus vite en faveur de la santé et du bien-être à tout âge

21/09/2020

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF ont signé le 18 septembre un nouvel accord de collaboration qui permettra d’intensifier les efforts conjoints de santé publique, principalement pour les populations les plus marginalisées et les plus vulnérables. Ce nouveau cadre de collaboration stratégique, qui s’appuie sur 70 ans de coopération étroite entre les deux organisations, met l’accent sur 4 domaines stratégiques auxquels il faut prêter attention et dans lesquels il faut agir immédiatement à tous les niveaux des 2 organisations :

  • la couverture sanitaire universelle, selon une approche axée sur les soins de santé primaires et les systèmes de santé ;
  • la santé mentale et le bien-être et le développement psychosociaux ;
  • les urgences de santé publique ;
  • et la nutrition de la mère et de l’enfant. 

En outre, les 2 organisations ont convenu d’un nouveau programme conjoint pour la santé mentale et le bien-être et le développement psychosociaux des enfants et des adolescents. Cette collaboration, qui s’étendra sur 10 ans, favorisera la santé mentale et le bien-être et le développement psychosociaux, améliorera l’accès à la prise en charge des troubles mentaux, réduira la souffrance et améliorera la qualité de vie des enfants et des adolescents, ainsi que des personnes qui s’en occupent.

Communiqué de presse - 18 septembre 2020

Les 1 000 premiers jours : Boris Cyrulnik remet le rapport de la commission d'experts à Adrien Taquet

11/09/2020

Boris Cyrulnik a remis le 8 septembre le rapport de la commission d’experts pour les « 1 000 premiers jours » au secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la santé, Adrien Taquet. Plusieurs recommandations sont émises, parmi lesquelles :

  • La création d’un parcours des 1 000 jours, qui comprendrait un accompagnement personnalisé commençant dès l’entretien du 4ème mois, se poursuivant en maternité et jusqu’au domicile, et qui se renforcerait en cas de fragilités (handicaps, troubles psychiques ou fragilités sociales) ;
  • La généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28% des grossesses ;
  • L’augmentation des moyens des maternités et des PMI, afin que chacune des 500 maternités sur le territoire bénéficie d’un lien étroit et quotidien avec la PMI pour mieux accompagner les parents ;
  • L’allongement du congé paternité, qui serait une première étape d’une réforme ambitieuse du congé parental, dans l’intérêt du développement de l’enfant, mais également pour lutter contre la solitude et l’isolement des mamans, La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans, etc.

Communiqué de presse - 8 septembre 2020

"Zéro alcool pendant la grossesse", un message pour tous

09/09/2020

A l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale du 9 septembre 2020, Santé publique France rappelle le message de précaution « zéro alcool pendant la grossesse » et sensibilise les femmes et leur entourage aux risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse.

Stress post-traumatique chez les mères migrantes en hébergement social en Ile-de-France

02/09/2020

Pour les femmes migrantes qui ont fréquemment subi divers traumatismes de par leur histoire et leur parcours et qui sont exposées à un risque accru d’état de stress post-traumatique (ESPT), vivre sans domicile fixe dans le pays d’accueil constitue-t-il un obstacle supplémentaire à leur résilience ? C’est à cette question que l’étude parue en juillet dans la revue International Journal of Environmental Research and Public Health a tenté de répondre. La population d’étude est la même que celle de l’enquête ENFAMS, conduite en 2013 par l’Observatoire du Samu social, et à laquelle Santé publique France a participé. L'un des auteurs Santé publique France, Stéphanie Vandentorren, présente l'étude.

La Région Sud se mobilise contre les violences envers les enfants

22/07/2020

Dans le contexte du confinement et de la prévention des violences envers les enfants, UNICEF France et le collectif NousToutes ont lancé une campagne d’information et de sensibilisation, "Entendons leurs cris". Alors que les vacances d’été approchent, il est indispensable de maintenir l’attention sur les violences faites aux enfants en incitant à appeler le 119. La Région Sud, qui fait de la jeunesse sa priorité, soutient cette campagne.

L'appel à projets 2020 de la Fondation du LEEM est lancé

22/06/2020

La Fondation des entreprises du médicament pour l'accès aux soins, structure abritée par la Fondation de France, lance un nouvel appel à projets, « Oncologie Pédiatrique », jusqu'au 15 septembre 2020.

La fondation soutiendra dans le cadre de cet appel à projets, des projets portés par des organismes d’intérêt général à but non lucratif œuvrant dans le domaine de l’oncologie pédiatrique qui concernent :

  • le renforcement de la connaissance et la recherche de nouvelles stratégies thérapeutiques ;
  • la facilitation de l’accès aux traitements pour tous ;
  • l’amélioration de la qualité de vie des enfants et de l’accompagnement de leur famille.


Résultats 1 à 20 sur 479 :   1234567891011121314151617181920>>>