CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé >Vaccination

Vaccination : toutes les actualités

Résultats 301 à 320 sur 332 :   <<<1234567891011121314151617>>>

Couverture vaccinale auto-déclarée de la rougeole chez les internes des facultés de médecine et de pharmacie de l'université d'Aix-Marseille : raisons de non-vaccination, Marseille, France, 2013

10/09/2015

La France a été récemment touchée par une épidémie de rougeole impliquant les professionnels de santé. Cet article rend compte de l'étude transversale menée en 2013 auprès des internes en médecine et en pharmacie de l’Université d’Aix-Marseille pour mesurer la couverture vaccinale anti-rougeoleuse et identifier des facteurs favorisant ou non cette vaccination.

Couverture vaccinale auto-déclarée de la rougeole chez les internes des facultés de médecine et de pharmacie de l'université d'Aix-Marseille : raisons de non-vaccination, Marseille, France, 2013, Tiphanie Succo, Teija Korhonen, Ariane Neveu (et al.), BEH, n° 28, 2015-09-08, pp. 506-512

Evaluation du certificat de santé du 24e mois comme outil de mesure de couverture vaccinale dans le département des Bouches-du-Rhône Provence-Alpes-Côte d’Azur 2007-2011

07/09/2015

Le Conseil général des Bouches-du-Rhône, suite à une baisse des retours des certificats de santé du 24ème mois (CS24) qui servent notamment à évaluer la couverture vaccinale, a demandé à la Cellule de l’Institut de veille sanitaire (InVS) en région (Cire) sud, de mieux caractériser les pourcentages de retour des CS24 afin d’orienter des actions de sensibilisation vers les médecins pour le remplissage et l’envoi de ces certificats.

Evaluation du certificat de santé du 24e mois comme outil de mesure de couverture vaccinale dans le département des Bouches-du-Rhône Provence-Alpes-Côte d’Azur 2007-2011, Caroline Six, Philippe Malfait, Nicolas Roux (et al.), InVS, 2015-08, 62 p.

Les programmes de vaccination sont de plus en plus confrontés aux hésitations de la population

20/08/2015

Dans un numéro spécial de la revue Vaccine publié le 18 août et dont l'OMS est rédacteur invité, des experts étudient dans quelle mesure l'hésitation face à la vaccination limite la couverture vaccinale et envisagent des stratégies pour y remédier.

Vaccination obligatoire et myofasciite à macrophages : décision du Conseil d'Etat

20/08/2015

Le Conseil d'Etat a donné raison à deux personnes atteintes d'une myofasciite à macrophages apparue suite à une vaccination obligatoire, selon deux décisions rendues fin juillet.

Vaccins : pratiques et hésitations des médecins généralistes français

10/07/2015

Dans un article paru dans la revue Ebiomedicine, Pierre Verger, Unité Inserm 912 – SESSTIM, et ses collaborateurs, présentent et analysent, dans un contexte de défiance vis-à-vis des vaccins, les attitudes et pratiques de plus de 1 500 médecins généralistes français.

Vaccine Hesitancy Among General Practitioners and Its Determinants During Controversies: A National Cross-sectional Survey in France, Pierre, Lisa Fressard, Fanny Collange (et al.), EBioMedicine, 2015-07-02, 7 p.

Avis relatif à la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche acellulaire, la poliomyélite, les infections à Haemophilus influenzae b, et l’hépatite B des prématurés

06/07/2015

Cet avis recommande de vacciner les nourrissons nés prématurés selon le calendrier vaccinal en vigueur, c’est-à-dire à l’âge de 8 semaines de vie. Il insiste sur l’importance de mettre en place une protection indirecte contre la coqueluche par la stratégie du cocooning, seul moyen de prévention précoce pour ces nourrissons nés prématurés. Le HCSP estime qu’il n’existe pas à ce jour de données épidémiologiques justifiant de recommander un schéma vaccinal renforcé pour l’immunisation des nourrissons nés prématurés contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et les infections à Haemophilus influenzae b. De plus, le HCSP rappelle que le schéma vaccinal vis-à-vis des infections invasives à pneumocoque n’est pas modifié et que pour les nouveau-nés prématurés de mère porteuse de l’antigène HBs, la recommandation d’un schéma renforcé de vaccination dès la naissance contre l’hépatite B est maintenue.

Avis relatif à la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche acellulaire, la poliomyélite, les infections à Haemophilus influenzae b, et l’hépatite B des prématurés, HCSP, 2015-05-22, 8 p.

Bulletin de veille sanitaire

19/06/2015

Le dossier du Bulletin de veille sanitaire de mai 2015 est consacré aux infections invasives à méningocoque (IIM) en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il dresse un bilan de leur surveillance et fournit une estimation de la couverture vaccinale contre le méningocoque C en PACA.

Spécial IIM, Bulletin de veille sanitaire Paca-Corse, n°13, 2015-05, 10 p.

Un vaccin sans aiguille et sans adjuvant

08/06/2015

Un nouveau procédé de vaccination mis au point par des chercheurs de l'Inserm permet de se passer d’aiguille et d’adjuvant. Appliqué à la souris, le procédé paraît facilement transférable à l’Homme.

Réponses aux dix questions les plus fréquemment posées sur la vaccination

08/06/2015

L'Inpes rappelle l'importance de la vaccination et propose des réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le sujet.

Épidémie de rougeole en France. Actualisation des données de surveillance au 1er juin 2015

03/06/2015

Du 01/01/08 au 31/05/15, près de 23 500 cas de rougeole ont été déclarés en France (dont près de 15 000 cas notifiés pour la seule année 2011). Près de 1 500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique (31 encéphalites, 1 myélite, 2 Guillain-Barré) et 10 sont décédés. Le nombre de cas a fortement diminué en 2012, puis est resté stable en 2013 et 2014 (respectivement 859, 259 et 267 cas déclarés). Entre le 1er janvier et le 31 mai 2015, 199 cas ont été déclarés, dont 151 (76%) liés à un foyer épidémique ayant débuté mi-avril dans le Haut-Rhin, montrant que la circulation du virus reste toujours active. Des mesures importantes de contrôle ont été mises en place, mais le virus a néanmoins diffusé en Alsace et il persiste un risque de diffusion à d’autres régions. La vérification du statut vaccinal et sa mise à jour avec 2 doses de vaccin pour toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980 restent donc nécessaires.

La rougeole : une maladie contagieuse qui peut être grave et parfois mortelle

03/06/2015

Une épidémie de rougeole est déclarée en Alsace depuis mi-avril comme le souligne le dernier point épidémiologique de l'InVS en date du 1er  juin 2015.  199 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l’année en France dont plus de 150 cas déclarés en Alsace. Parmi eux, 9 cas ont été hospitalisés soulignant la gravité de la maladie.

Bulletin épidémiologique grippe. Point au 22 mai 2015 : 53% de personnes à risque non vaccinées contre la grippe

27/05/2015

L’épidémie de grippe a été forte cette saison, dominée par le virus A(H3N2). L'impact en termes de mortalité chez les personnes âgées est important et confirme que la grippe reste une maladie grave pour les personnes à risque, notamment les seniors. La baisse de la couverture vaccinale dans cette population est inquiétante : même si cette année l’adéquation avec les souches vaccinales n'était pas op-timale, il faut tout de même souligner que la majorité des virus grippaux circulant étaient couverts par le vaccin. La prévention repose sur la vaccination, et les mesures barrière (réduction des contacts avec des malades et renforcement de l’hygiène) doivent venir la compléter.

Epidémie de rougeole en France. Actualisation des données de surveillance au 5 mai 2015

13/05/2015

Selon les données provisoires à la date de l’analyse, du 01/01/08 au 30/04/15, près de 23 500 cas de rougeole ont été déclarés en France (dont près de 15 000 cas notifiés pour la seule année 2011). Le nombre de cas a fortement diminué en 2012, puis est resté stable en 2013 et 2014 (respectivement 859, 259 et 267 cas déclarés). Entre le 1er janvier et le 30 avril 2015, 95 cas ont été déclarés, dont 62 (65%) liés à un foyer épidémique en avril dans le Haut Rhin. Il s’agit du nombre mensuel de cas déclarés le plus élevé depuis juillet 2012. Le tout montre que la circulation du virus reste toujours active. Il existe un risque important de diffusion du virus en dehors du département concerné. La vérification du statut vaccinal et sa mise à jour avec 2 doses de vaccin pour toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980 restent donc nécessaires.

Avis relatif à la vaccination des nourrissons vis-à-vis des gastroentérites à rotavirus

12/05/2015

Le HCSP suspend la recommandation de vaccination des nourrissons contre les infections à rotavirus en population générale suite à la notification d’effets indésirables graves y compris ayant pu entraîner la mort. Aucun élément ne permet de définir une population de nourrissons pour laquelle la balance bénéfice/risque pourrait être plus favorable. Ceci ne permet donc pas de proposer une stratégie de vaccination sélective, ciblée sur certains nourrissons. Le HCSP rappelle par ailleurs que si cette vaccination est pratiquée à titre individuel et dans le cadre de son autorisation de mise sur le marché (AMM), le médecin doit informer la famille de l’enfant vacciné du risque d’invagination intestinale aiguë et des manifestations cliniques devant motiver une consultation en urgence.

Avis relatif à la vaccination des nourrissons vis-à-vis des gastroentérites à rotavirus, HCSP, 2015-04-21, 5 p.

Les infections invasives à méningocoque en France en 2013

12/05/2015

En 2013, le taux d’incidence national des infections invasives à méningocoque (IIM) en France métropolitaine était égal à 0,99 pour 100 000, comparable à l’année précédente. L’augmentation de l’incidence des IIM de sérogroupe C observée en France s’est poursuivie entre 2012 et 2013, dans tous les groupes d’âge et a été particulièrement marquée parmi les adultes non ciblés par la vaccination (plus de 24 ans). La couverture vaccinale atteinte fin 2012 n’a pas permis d’observer l’installation d’une immunité de groupe sur les données IIM C 2013. L’incidence des IIM Y a de nouveau augmenté en 2013 mais est modérée. L’incidence des IIM de sérogroupe W reste quant à elle faible.

Semaine européenne de la vaccination 2015 : une centaine d'actions organisées en PACA

14/04/2015

Du 20 au 25 avril 2015 s'est déroulée la 9ème édition de la Semaine européenne de la vaccination, autour du thème cette année de « la mise à jour des vaccinations ».

Coordonnée au niveau national par le ministère de la santé et l’INPES, et en région par l’ARS et le réseau des comités d’éducation pour la santé, la Semaine de la vaccination implique de nombreux partenaires (centres de vaccination, centres de PMI, établissements de santé, collectivités locales, organismes d’assurance maladie, mutuelles…).

Elle s'est traduite en région PACA par une centaine d’actions d’information et de sensibilisation détaillées dans le tableau ci-dessous : journées de sensibilisation, présentation du calendrier vaccinal, séances d’information, diffusion de documentation, expositions, séances de vaccination hors les murs sur les marchés, lecture des carnets de santé… auprès du grand public, des étudiants, des publics précaires et des professionnels de santé.

L'édition 2015 a été l'occasion en région de rappeler au grand public comme aux professionnels de santé l'intérêt de la vaccination, mais aussi de promouvoir le carnet de vaccination électronique Mesvaccins.net

 

Vaccinations : attitudes et pratiques des médecins généralistes

01/04/2015

La quasi-totalité des médecins interrogés dans le cadre du panel de médecins généralistes de ville sont favorables à la vaccination en général, et la très grande majorité font confiance aux sources officielles (autorités et agences sanitaires). Mais près d’un quart d’entre eux émettent des doutes à l’égard des risques et de l’utilité de certains vaccins.

Vaccinations : attitudes et pratiques des médecins généralistes, Fanny Collange, Lisa Fressard, Pierre Verger (et al.), Études et résultats, n° 910, 2015-03, 8 p.

Calendrier vaccinal 2015

30/03/2015

Le calendrier des vaccinations 2015 a été publié le 26 mars dernier par le ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes.
Il ne comporte pas de nouvelle recommandation en population générale mais seulement des modifications mineures par rapport à l’an dernier.
Après avis du Haut Conseil de la santé publique, les principales nouveautés concernent l’actualisation des conduites à tenir devant :

  • un ou plusieurs cas d’infection invasive à méningocoque ;
  • un ou plusieurs cas de coqueluche.

L'Inpes met à disposition des documents utiles pour sensibiliser à la mise à jour des vaccins.

La semaine européenne de la vaccination aura lieu du 20 au 25 avril 2015.

Grippe saisonnière. Recommandation d'utilisation des antiviraux

26/03/2015

Dans un avis publié en ligne le 18 mars 2015, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) rappelle l'importance du respect des mesures d'hygiène et les recommandations d'utilisation des antiviraux dans un contexte d'épidémie de grippe.

Epidémie de coqueluche dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, Bouches-du-Rhône, août 2013

09/02/2015

Suite à 2 cas d’infection respiratoire aiguë avec suspicion de coqueluche parmi les résidents d'une résidence pour personnes âgées (Ehpad), une investigation puis des mesures de contrôle ont rapidement été mises en place par le personnel de l’Ehpad. La couverture vaccinale du personnel contre la coqueluche était de 18% et est remontée à 37% suite à l’organisation d’une séance de vaccination à l’Ehpad par le médecin du travail.

Epidémie de coqueluche dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, Bouches-du-Rhône, août 2013, Tiphanie Succo, David Braunstein, Sophie Desmons (et al.),  BEH, n° 5, 2015-02-03, pp. 83-88


Résultats 301 à 320 sur 332 :   <<<1234567891011121314151617>>>