CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé >Vaccination

Vaccination : toutes les actualités

Résultats 81 à 100 sur 332 :   <<<1234567891011121314151617>>>

Enjeux éthiques relatifs à la vaccination contre la Covid-19 des enfants et des adolescents

09/06/2021

Le Comité consultatif national d'Ethique (CCNE) publie son avis sur la accination contre la Covid-19 des enfants et des adolescents. La question s'est  posée d’ouvrir la vaccination à une partie de la population plus jeune qui n’est que peu affectée par des formes sévères de la Covid-19. Il s’agit là d’une question soulevant des enjeux éthiques pour laquelle le ministère des Solidarités et de la Santé a souhaité recueillir l’avis du CCNE le 27 avril 2021. Le CCNE expose qu'il s’agit d’une question complexe compte tenu tant des connaissances que l’on a du virus, que des différentes stratégies envisageables pour en contrer la propagation, ainsi que les conséquences de ces vaccins sur la santé globale de la population. L’ouverture de la vaccination aux mineurs pose aussi la question de leur consentement libre et éclairé. Le CCNE regrette que l’annonce gouvernementale d’ouverture de la vaccination aux adolescents ait été faite avant que son avis ait été rendu. 

CCNE, 2021-06-09, 19 p.

Note stratégique. Enquête COVIREIVAC. Les Français et la vaccination

08/06/2021

Cette note présente la synthèse des résultats d’une enquête d’opinion coordonnée par Jeremy Ward (INSERM, CERMES3), dans le cadre du projet COVIREIVAC (dir. Odile Launay), et conduite par l’Observatoire Régional de la Santé Provence-Alpes-Cote d’Azur. Cette enquête vise à sonder les attitudes des Français à l’égard de la vaccination contre la Covid, à un moment crucial de la gestion de l’épidémie, veille de l’élargissement de la vaccination à tous les adultes et de la possibilité de vacciner à court terme les adolescents. 

ORS Provence-Alpes-Côte d'Azur, 2021-05, 8 p.

Vaccination : point épidémiologique en Provence-Alpes-Côte d'Azur

07/06/2021

Point- clés :

  • Poursuite de l’augmentation du recours à la vaccination chez les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018 pour lesquels s’applique l’extension de l’obligation vaccinale

• + 3,7 points pour l’utilisation du vaccin hexavalent

• + 0,6 points pour la couverture vaccinale de la 1ère dose du vaccin contre le pneumocoque

• + 11,5 points de couverture vaccinale de la 1ère dose du vaccin contre le méningocoque C

  • Augmentation des couvertures vaccinales chez les enfants nés avant l’entrée en application de la loi

• + 5,6 points de couverture vaccinale pour 1ère  dose du vaccin HPV chez les jeunes filles de 15 ans nées en 2005 en comparaison avec celle des jeunes filles nées en 2004

• Augmentation de la couverture vaccinale du rattrapage de la vaccination contre le méningocoque C dans toutes les tranches d’âges

  • Augmentation de la couverture vaccinale antigrippale

•   + 6,7 points pour la couverture vaccinale chez les personnes de 65 ans et plus

Bulletin de santé publique "Vaccination" Provence-Alpes-Côte d'Azur , 2021-05, 9 p.

Semaine européenne de la vaccination du 17 au 21 mai 2021 : une forte adhésion des français à la vaccination, enjeu majeur de santé publique

19/05/2021

Le Ministère des Solidarités et de la Santé lance la semaine européenne de la vaccination (SEV), qui se déroulera du 17 au 21 mai 2021 avec le slogan : « Prévenir, protéger, vacciner ». Cet événement est coordonné au niveau national par le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France et piloté en région par les Agences Régionales de Santé (ARS).

A cette occasion, Santé publique France publie dans son Bulletin de santé publique (BSP), les données relatives aux couvertures vaccinales ainsi que les données du Baromètre santé 2020 relatif à l’adhésion vaccinale. La crise sanitaire exceptionnelle liée à l’épidémie de COVID-19, ne doit pas faire oublier l’importance des autres vaccinations pour préserver la santé de tous. La vaccination représente un enjeu majeur de santé publique et demeure le moyen de prévention le plus efficace pour se protéger contre certaines infections graves.

Communiqué de presse - 18 mai 2021

Vaccination Covid-19 : la veille de la FNES

07/05/2021

La Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (FNES) édite une lettre de veille sur les productions (outils, supports…) liées à la vaccination contre la Covid-19. Cette lettre a été réalisée dans le cadre d’une collaboration avec l’Ireps Bourgogne Franche-Comté, Promotion Santé Normandie et le CoDES de Vaucluse. 

Calendrier vaccinal 2021

06/05/2021

Le calendrier des vaccinations 2021 a été rendu public le 5 mai dernier. Elaboré par le ministère chargé de la Santé, après avis de la Haute autorité de santé (HAS), le calendrier des vaccinations rassemble l’ensemble des recommandations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge.

Dans le contexte de la crise sanitaire, les professionnels sont invités à vérifier systématiquement le statut vaccinal de l’ensemble de leurs patients, afin de saisir toute opportunité d’effectuer, si nécessaire, un rattrapage vaccinal des vaccins qui n’auraient pas été réalisés lors des confinements et limitations de déplacements.

Les principales nouveautés inscrites au calendrier des vaccinations 2021 sont :

  • Un premier bilan relatif aux couvertures vaccinales des nourrissons, un an après la réforme des obligations vaccinales
  • L’extension de la vaccination contre les HPV aux garçons de 11 à 14 ans révolus avec un rattrapage vaccinal pour ceux âgés entre 15 et 19 ans révolus. Cette recommandation est applicable depuis le 1er janvier 2021
  • Les recommandations de vaccination contre la grippe chez les professionnels incluent désormais, parmi les professionnels en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère, les personnels des services de secours et d’incendie (SDIS), les personnels des services d’aide à domicile (SAAD), et les aides à domicile via CESU (particuliers employeurs) pour les personnes âgées ou les personnes à risque de grippe sévère
  • La mise à disposition du vaccin Efluelda® pour la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2021-2022 qui complète l’offre de vaccination en direction des personnes de 65 ans et plus
  • La possibilité pour les centres de vaccination antiamarile de procéder, à l’occasion de la vaccination du voyageur, aux rappels et rattrapages vaccinaux des vaccins remboursables du calendrier des vaccinations dans les conditions de remboursement habituel

Ministère de la santé, 2020-05-05

Communiqué de presse

Consulter le calendrier des vaccinations 2021

Dépistage du cancer du col de l'utérus : données 2017-2019

29/04/2021

Santé publique France publie de nouvelles données de couverture du dépistage du cancer de l’utérus pour la période 2017-2019 et a élaboré en partenariat avec l’INCa et la Haute autorité de santé un nouvel outil pour la pratique concernant le dépistage du cancer du col de l’utérus destiné aux professionnels de santé.

HPV en Grand-Est : améliorer la couverture vaccinale en formant les médecins et les sages-femmes

28/04/2021

En avril 2019, la région Grand Est a été choisie pour mener une expérimentation visant à améliorer les pratiques des professionnels et des établissements de santé afin d’améliorer la couverture vaccinale contre le papillomavirus humain (HPV) chez les adolescents de 11 à 14 ans. Dans le cadre de cette expérimentation, plusieurs soirées de formations ont déjà été organisées en 2020 pour les professionnels des 5 départements concernés. Une nouvelle formation est proposée aux médecins et sages-femmes, intéressé·es pour participer au projet de suivre une formation sur « l’entretien motivationnel et l’hésitation vaccinale » organisée par l'IREPS Grand Est.

 

 

Adaptation des recommandations pour les personnes ayant bénéficié d'un schéma vaccinal complet contre le Covid-19

27/04/2021

Dans une position de prudence, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a pris en compte la situation épidémiologique nationale actuelle défavorable, la saturation hospitalière, l’impossibilité d’évaluer le risque pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet de contaminer d’autres personnes, l’incertitude relative à l’impact de la transmission notamment des variants d’intérêt et la faible couverture vaccinale actuelle en France.

Dans une position d’espoir de contrôle de la pandémie, le HCSP a pris en compte l’efficacité des vaccins actuellement disponibles sur les formes graves de Covid-19, l’efficacité des mesures barrières sur la transmission du SARS-CoV-2, l’intensification de la campagne vaccinale devant permettre la reprise progressive d’une vie sociale et économique dans la seconde partie de l’année 2021.

Ainsi, d’une manière générale, le HCSP recommande de :

  • poursuivre l’application des mesures barrières en cette période, même en étant vacciné ;
  • promouvoir et faciliter l’accès à la vaccination de toutes les personnes ;
  • engager des campagnes de communication pédagogique à destination des citoyens vaccinés pour leur expliquer l’importance des mesures barrières, même en étant vaccinés ;
  • utiliser des relais de communication au plus près des personnes dans tous les milieux sociaux ;
  • évaluer l’impact psycho-social, socio-économique et sanitaire de l’application prolongée des mesures barrières dans toutes les tranches d’âge et les milieux sociaux ;
  • promouvoir des études de suivis cliniques et microbiologiques des personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal pour évaluer le risque individuel d’infection par exposition à des personnes infectées ainsi que le risque de transmission en tenant compte des différents variants d’intérêt ;
  • promouvoir la réalisation de travaux de modélisation permettant d’évaluer le risque de transmission en fonction de la levée de telle ou telle mesure barrière ;
  • réévaluer les conduites à tenir en fonction de l’évolution épidémiologique du Covid-19, notamment la proportion de variants préoccupants.

Pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet, le HCSP recommande de :

  • poursuivre l’inclusion des personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet dans la politique de « contact tracing » ;
  • considérer que les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet restent définies comme des contacts à risque, même si ce risque est probablement diminué.

Le HCSP recommande que :

Dans un cadre privé familial ou amical en milieu intérieur fermé :

      • toutes les personnes réunies puissent ne pas porter de masque si elles ont toutes bénéficié d’un schéma vaccinal complet et à condition de respecter les autres mesures barrières : hygiène des mains, distance interindividuelle, aération et limitation à 6 du nombre de personnes. Cette recommandation ne s’applique pas, dès lors que l’un des membres présente un facteur de risque de formes graves (âge, comorbidité).
      • Toutes les personnes réunies continuent de respecter l’ensemble des mesures barrières y compris le port de masque lorsque l’une d’elles n’a pas bénéficié d’un protocole de vaccination complet.

Dans un cadre collectif en population générale (collectivités et milieux extérieurs ouverts), de :

      • continuer à respecter l’application des mesures barrières dont le port de masque et de limitation des déplacements en accord avec l’évolution des décisions nationales en fonction de l’avancée de la couverture vaccinale ;
      • ne pas participer ni organiser des regroupements de personnes au-delà de ce qui est réglementairement autorisé.

 HCSP, 2021-04-11, 54 p.  [En ligne le 25 avril 2021]

Vademecum à destination des élus municipaux pour accélérer la vaccination des personnes âgées vivant à domicile

19/04/2021

Les personnes âgées qui ne sont pas encore vaccinées peuvent se retrouver en situation d’isolement. Voici plusieurs idées mises en œuvre par des élus locaux, dans les territoires, qu’il est possible d’adapter en fonction de la taille de la commune et des contraintes sanitaires.

Gouvernement.fr, 2021-04-16, 8 p.

Priorisation des patients atteints de cancer pour la vaccination contre le SARS-CoV2 : recommandations de l'INCa

03/02/2021

Dans ses préconisations à destination de l'ensemble des professionnels de santé, l’Institut national du cancer a identifié les patients, de plus de 16 ans, atteints d’hémopathies malignes et de cancers solides devant faire l’objet d’une vaccination immédiate.

Préconisations de priorisation des patients atteints de cancer pour la vaccination contre le SARS-CoV-2 Définition des patients ultra-prioritaires. Avis de l’Institut national du cancer basé sur la consultation des parties intéressées pertinentes, INCa, 2021-01-25, 31 p. [En ligne le 3 février 2021]


Grippe : la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est prolongée jusqu'au 28 février 2021

02/02/2021

La saison hivernale n’est pas terminée et selon Santé Publique France, une circulation grippale retardée durant l’hiver 2021 est possible. De nombreuses personnes ciblées par les recommandations vaccinales contre la grippe n’ont pas encore été vaccinées. La campagne de vaccination contre la grippe est donc prolongée jusqu’au 28 février 2021, suite à la décision du ministère des Solidarités et de la santé.

La DREES publie trois nouvelles études sur le comportement des médecins généralistes dans le contexte de la crise sanitaire

08/01/2021

En octobre-novembre 2020, la plupart des médecins généralistes déclarent avoir adapté leurs conditions d’exercice au contexte de crise sanitaire et se disent a priori majoritairement favorables à la vaccination contre la Covid-19

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie trois nouvelles études sur le comportement des médecins généralistes dans le contexte de la crise sanitaire. La première les interroge sur la gravité de l’épidémie et sur les mesures mises en place comme l’obligation du port du masque ou les campagnes massives de test. La deuxième s’intéresse aux changements de pratiques et de conditions d’exercice des médecins généralistes pour prendre en charge les patients atteints de la Covid-19. La troisième porte sur l’opinion des médecins généralistes quant aux vaccins contre la Covid-19.

Questions/réponses par le groupe vaccination-prévention de la SPILF

08/01/2021

Un texte de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) à destination des soignants.

SPILF, V2, 2020-12-29, 18 p.

Vaccination : les enfants et professionnels de santé sont-ils bien vaccinés ?

26/11/2020

Santé publique France publie de nouvelles estimations de couverture vaccinale des enfants et des professionnels de santé. Cet indicateur permet de suivre et d’évaluer, avec les données d’incidence et de mortalité et les données séro-épidémiologiques, l’impact d’un programme de vaccination. Les principaux résultats ne montrent pas d’impact à la baisse en lien avec la situation sanitaire de la Covid-19. Les couvertures sont en progression pour une majorité des vaccins mais restent, pour beaucoup d’entre elles, encore à des niveaux insuffisants.

Obesiclic

12/11/2020

Ce site gratuit et indépendant a été conçu pour accompagner à accompagner les médecins généralistes dans la prise en charge des patients obèses en six séances courtes. Des fiches informatives à remettre au patient ainsi que des outils interactifs permettant une meilleure approche de la pathologie sous ses différents aspects, un annuaire des professionnels de professionnel de l'obésité.sont accessibles sur le site. Obésiclic a été élaboré par des internes en médecine générale de l'université Aix-Marseille, dans le cadre d'un travail de thèse. Il est financé par l'URPS Médecins libéraux Provence-Alpes-côte d'Azur.

Covid-19 : usage des médicaments de ville en France

15/10/2020

EPI-PHARE publie une mise à jour de son étude sur la dispensation de médicaments remboursés sur ordonnance en pharmacie d’officine depuis le début de l’épidémie en France. Il est à noter que "la vaccination accuse un fort déficit au 13 septembre six mois après le début du confinement : vaccins penta/hexavalents pour nourrissons (-40 000 doses), vaccins anti-HPV (-150 000 doses), vaccin ROR [Rougeole-Oreillons-Rubéole] (-130 000 doses), vaccin antitétanique (-620 000 doses)." (...) "les anxiolytiques et les hypnotiques, ont vu leur consommation et leur instauration accrues de façon persistante pendant et au décours du confinement. Cette augmentation reflète probablement l’impact psychologique important de l’épidémie de Covid-19 et de ses conséquences sociales, professionnelles et économiques. "(...) "Il existe notamment un impact de l’épidémie de Covid-19 plus important chez les 0-19 ans dans le sens d’une baisse de la consommation médicamenteuse plus importante que pour le reste de la population."

Rapport 4 : Point de situation au 13 septembre 2020, EPI-PHARE, Assurance maladie, ANSM, 383 p.

Coronavirus SARS-CoV-2 : co-circulation du SARS-CoV-2 et des virus hivernaux

05/10/2020

Dans le contexte de circulation persistante du SARS-CoV-2 et de circulation des virus hivernaux, le HCSP recommande des mesures adaptées, d'une part à la population générale, et d'autre part, aux enfants, en distinguant les enfants de moins de 6 ans.

Avis relatif à la préparation des épidémies de virus hivernaux en période de circulation du SARS-CoV-2, HCSP, 2020-09-17, 22 p. [En ligne le 4 octobre 2020]

Vaccination contre la grippe : stratégie vaccinale 2020

05/10/2020

Ce mardi 13 octobre 2020 marque le coup d’envoi de la campagne de vaccination contre la grippe qui se déroulera jusqu’au 31 janvier 2021. Dans le contexte sanitaire inédit que connaît la France depuis plusieurs mois, cette nouvelle édition de la campagne de vaccination antigrippale donnera, plus encore que les années précédentes, la priorité à la vaccination des personnes les plus fragiles et des soignants.

Ministère des solidarités et de la santé, l’Assurance maladie, Santé publique France, MSA, ANSM

Communiqué de presse - 13 octobre 2020

Un webinaire sur la vaccination les 9 et 22 octobre 2020

25/09/2020

Le CRES organise les 9 et 22 octobre 2020 deux sessions en direct sur Internet d’un webinaire sur le thème "La vaccination, recommandations en population générale et indications spécifiques" de 12h00 à 13h00.

Ce webinaire, animé par le Dr Eugénie d’Alessandro du Centre de vaccination des villes d’Arles et de Salon-de-Provence, a pour objectif d’améliorer l'information sur la vaccination des professionnels de santé, en particulier des médecins libéraux, infirmiers, pharmaciens et sages-femmes de la région. Il permettra de mettre à jour ses connaissances sur les recommandations en population générale, le calendrier vaccinal, les indications spécifiques... et apportera des éléments scientifiques dans un objectif de pratique opérationnelle et de réponse aux patients.

Suite à son intervention, le Dr Eugénie d’Alessandro, répondra en direct aux questions des participants.

Ce webinaire est financé par l’ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Lien pour s'inscrire à la session du 9 octobre 2020

Lien pour s'inscrire à la session du 22 octobre 2020


Résultats 81 à 100 sur 332 :   <<<1234567891011121314151617>>>