CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé >Vie affective et sexuelle - Contraception

Vie affective et sexuelle - Contraception : toutes les actualités

Résultats 221 à 223 sur 223 :   <<<123456789101112  

Exposition des femmes enceintes aux phénols : la croissance des garçons pourrait être perturbée

03/09/2014

Un consortium de recherche associant des équipes Inserm, les Centres Hospitalo-Universitaires de Nancy et Poitiers, le Center for Disease Controls and Prevention (CDC, Atlanta, USA), et coordonné par l’équipe d'épidémiologie environnementale de l’Inserm et de l’Université de Grenoble (Unité 823), vient de publier une étude épidémiologique montrant que l’exposition pendant la grossesse à certains phénols, notamment les parabènes et le triclosan, pourrait perturber la croissance des petits garçons durant la vie fœtale et les premières années de vie.

Contraception : des outils pour une décision partagée entre le professionnel et le patient

30/11/-0001

La HAS publie deux nouveaux outils d’aide à la décision de la contraception qui viennent compléter les travaux publiés sur ce thème en 2013 ainsi que les documents d’information pour le grand public publiés par le site www.choisirsacontraception.fr sous l’égide du ministère de la santé et de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES).

Attitudes et pratiques des médecins généralistes dans le cadre du suivi de la grossesse

30/11/-0001

La participation des médecins généralistes aux suivis de grossesses progresse nettement depuis plusieurs années. Interrogés en 2014-2015 dans le cadre du panel de médecins généralistes libéraux, 84 % des praticiens considèrent que ces suivis font bien partie de leurs missions. Cependant, la part de ceux qui effectuent réellement ces prises en charge est plus faible : 57 % ont reçu au moins une fois par trimestre une patiente lors d’un suivi de la grossesse dans l’année. Les jeunes praticiens, et plus particulièrement les hommes, sont plus enclins que leurs aînés à suivre les patientes enceintes. Cette tendance pourrait être liée à la plus grande place accordée à la gynécologie-obstétrique dans le cursus universitaire des médecins généralistes. [Résumé d'auteur]

Etudes et résultats, n° 977, 2016-10, 8 p.

Résultats 221 à 223 sur 223 :   <<<123456789101112