CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Thématiques de santé >Vie affective et sexuelle - Contraception

Vie affective et sexuelle - Contraception : toutes les actualités

Résultats 41 à 60 sur 223 :   <<<123456789101112>>>

Création de la Fondation pour la Recherche sur l'Endométriose

04/03/2021

160 ans après la découverte de l’endométriose, la 1ere fondation de recherche exclusivement dédiée à la maladie est enfin créée en France sous l’égide de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM). Son objectif : accélérer la recherche pour faciliter le diagnostic, comprendre l’endométriose et développer des traitements. Cette maladie touche et handicape plus de 2 millions de femmes en France et reste encore incurable aujourd’hui. La Fondation pour la Recherche sur l’Endométriose (FRE) est créée en janvier 2021 par l’association ENDOmind, qui agit depuis plusieurs années pour mieux faire connaître l’endométriose, améliorer la prise en charge de cette pathologie sur le territoire national et encourager la recherche.

PASS santé jeunes

19/01/2021

Le chéquier "PASS Santé Jeunes" permet aux jeunes de moins de 26 ans de la Région d'accéder de façon autonome, confidentielle et gratuite à un ensemble de prestations médicales concernent la prévention et l'accès à la contraception et à des consultations psychologiques.

Contact : 04 88 73 80 00 ou pass-sante@info-maregionsud.fr

#TesPasTouteSeule, une campagne contre les violences faites aux femmes en région

18/11/2020

Du 16 au 27 novembre 2020, une campagne d'information et de sensibilisation de lutte contre les violences conjugales est lancée en Provence-Alpes-Côte d'Azur, à l'initiative de plusieurs associations et avec l’appui de la Direction régionale et des déléguées départementales droits des femmes et Egalité. Elle a pour objectif de sensibiliser et d'informer le public sur les ressources et les dispositifs d'aide existants à destination des victimes de violence au sein du couple et leurs proches dans la région. Le dispositif comprend 4 clips animés, un site web et des réseaux sociaux, la tournée régionale d'un bus devenue virtuelle avec le confinement.

Entrée dans la sexualité et pratiques préventives des étudiantes et des étudiants

02/11/2020

À l’entrée dans les études supérieures, une large part des étudiants n’a pas encore vécu son premier rapport sexuel, faisant de cette population une cible privilégiée en termes de prévention mais aussi d’information sur le consentement. Ceci d’autant plus que, comme le montre Arnaud Régnier-Loilier, directeur de recherche à l’Ined, à partir des données de l’Enquête santé des étudiants (ESE 2016), les pratiques préventives et les comportements spécifiques (usage du préservatif, recours à la contraception, infections sexuellement transmissibles, grossesses non désirées) diffèrent selon les modalités d’entrée dans la sexualité.

INED, 2020-10-22

ANNULATION DES 7ÈMES JOURNÉES AIUS SEXOGYN

13 et 14 novembre 2020

14/10/2020

Ces journées s'articulent principalement autour de la gynécologie, sexologie et santé sexuelle en croisant les spécialités. La cible est très large puisque chaque année, de nombreux gynécologues, sexologues, psychologues, kinésithérapeutes, sages-femmes, infirmiers, ostéopathes, médecins généralistes, paramédicaux ou encore oncologues s'y intéressent.

Prévention des avortements à risque

28/09/2020

L'OMS rappelle les points saillants des avortements à risques et de leur prévention :

  • De 2010 à 2014, on a enregistré dans le monde une moyenne annuelle de 56 millions d'avortements (sécurisés ou non).
  • 35 avortements pour 1000 femmes âgées de 15-44 ans.
  • 25% des grossesses se sont terminées par un avortement provoqué.
  • On estime à environ 25 millions le nombre des avortements à risque pratiqués dans le monde chaque année, pour la plupart dans les pays en développement (1).
  • Sur ce chiffre, 8 millions d’entre eux ont été pratiqués dans des conditions dangereuses ou très risquées.
  • On estime que plus de la moitié de tous les avortements à risque dans le monde ont eu lieu en Asie.
  • 3 avortements sur 4 pratiqués en Afrique et en Amérique latine n’étaient pas sécurisés.
  • Le risque de décéder suite à un avortement non sécurisé était le plus élevé en Afrique.
  • Chaque année, 4,7% à 13,2% des décès maternels peuvent être attribués à un avortement non sécurisé (2).
  • Environ 7 millions de femmes sont hospitalisées chaque année à la suite d’avortements à risque dans les pays en développement. Mais plus de 3 millions de femmes souffrant de complications après un avortement à risque ne sont pas soignées (3).
  • Le coût annuel de traitement des principales complications dues aux avortements pratiqués dans des conditions dangereuses est estimé à 553 millions de dollars (US $) (4).
  • Un avortement sécurisé doit être pratiqué ou accompagné par une personne compétente, appliquant les méthodes recommandées par l’OMS en fonction de la durée de la grossesse.
  • Pratiquement tous les décès et cas d’incapacités dus aux avortements pourraient être évités par l’éducation sexuelle, l’utilisation de moyens de contraception efficaces, l’accès légal à l’avortement provoqué médicalisé, et à des soins prodigués à temps en cas de complications.

Interruptions volontaires de grossesse : une hausse confirmée en 2019

25/09/2020

En 2019, 232 200 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été enregistrées en France, dont 217 500 concernent des femmes résidant en métropole. Le taux de recours est à son niveau le plus élevé depuis 1990 et atteint 15,6 IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en métropole et 28,2 dans les départements et régions d’outre-mer (DROM). Ce sont les jeunes femmes de 20 à 29 ans qui restent les plus concernées, leur taux de recours étant de 27,9 IVG pour 1 000 femmes en France entière.

Les écarts régionaux perdurent, les taux de recours allant du simple au triple selon les régions. En métropole, ils varient de 11,8 IVG pour 1 000 femmes en Pays de la Loire à 22,9 IVG en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Plus élevés dans les DROM, ils dépassent 39 pour 1 000 femmes en Guadeloupe et en Guyane. (...)

Etudes et résultats, n° 1163, 2020-09, 7 p.

La contraception masculine, on en parle ?

06/04/2020

Cet article de la revue Education santé rend compte du premier colloque sur la contraception masculine en Belgique. Il présente un état des lieux de la situation dans le pays et les différentes méthodes de contraception existantes et en cours d'étude.

Education santé, n° 365, 2020-04, pp. 5-8

Webinaire sur la santé sexuelle des adolescents

01/04/2020

Dans le cadre de la Semaine internationale de la santé des adolescents, la Chaire UNESCO EducationS & Santé a organisé un webinaire interactif intitulé : « Adolescence et sexualité : parlons-en ! ». Les vidéos sont en ligne .

Contraception : de la consultation dédiée au suivi

23/03/2020

La HAS propose un dossier en ligne, à destination des professionnels de santé qui accompagnent des femmes et des hommes vers le choix d'une méthode contraceptive individualisée.

Au sommaire du dossier :

  • Contraception : consultations initiale et de suivi
  • Focus sur les 5 familles contraceptives disponibles
  • Contraception d’urgence : pilule du lendemain ou DIU au cuivre
  • Contraception chez la femme en post-partum
  • Prescrire une contraception après une IVG
  • Risque cardiovasculaire : attention aux méthodes hormonales

HAS, 2020-03-18

Quelle contraception me convient le mieux ?

13/02/2020

Santé publique France lance un nouvel outil d’information interactif pour préparer sa consultation de contraception.

Plaidoyer pour une pleine compétence orthogénique des sages-femmes

10/02/2020

Dans un monde où les droits des femmes ne sont jamais acquis, les sages-femmes se mobilisent chaque jour pour les garantir. Par essence, la sage-femme accompagne les femmes dans leur grossesse quelle qu'en soit l'issue. Ainsi, depuis la loi santé de janvier 2016, les sages-femmes peuvent prescrire et pratiquer des IVG médicamenteuses. Cependant, l’accès à l’IVG en France est encore trop insuffisant et inégal. Dès lors, le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes plaide pour la pleine compétence orthogénique des sages-femmes notamment de pratiquer l'IVG instrumentale.

Journée Internationale de la "Tolérance Zéro à l'égard des Mutilations Génitales Féminines"

06/02/2020

A l'occasion de la Journée Internationale de la "Tolérance Zéro à l’égard des Mutilations Génitales Féminines", l'OMS rappelle les principaux faits et relaie la déclaration conjointe de de l’UNFPA, de l'OMS, de l'UNICEF et de l'ONU "Libérer le Pouvoir de la Jeunesse : une décennie pour Accélérer les Actions en vue d'obtenir Zéro Mutilations Génitales Féminines". L'organisation mondiale de la santé souligne que : "la prévention des mutilations sexuelles féminines présente des avantages considérables pour les femmes, les filles, les communautés et l’économie".

Comportements sexistes et violences sexuelles : prévenir, repérer, agir. Guide ressources pour les équipes éducatives des collèges et lycées

23/12/2019

Ce guide propose un panorama complet des violences sexistes et sexuelles. La première partie est organisée sous forme de fiches proposant une définition, un état des lieux, le cadre juridique et des données chiffrées. Elle aborde successivement le sexisme, les violences à caractère sexuel, les violences sexistes et sexuelles en milieu scolaire, les cyberviolences, les violences au sein du couple, la prostitution, les mutilations sexuelles féminines et les unions forcées. La seconde partie propose des pistes d'action pour prévenir, repérer et agir au sein des établissements scolaires.

Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse, Secrétariat d'état chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, 2019, 56 p.

Réévaluation de la contraception par stérilet en raison d'un risque d'expulsion et de rupture lors de leur retrait

11/12/2019

L’ANSM a pris une décision de police sanitaire afin que les dispositifs intra-utérins (DIU) Ancora et Novaplus du fabricant Eurogine (DIU également inclus dans certains sets Sethygyn, de la société Euromedial, lorsqu’ils sont livrés avec un kit de pose) ne soient plus posés en France. Cela fait suite à l’augmentation du nombre d’incidents de rupture lors du retrait par des professionnels de santé, ainsi qu’aux déclarations d’expulsions spontanées d’une partie ou de la totalité de ces stérilets.

Point d'information, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, 2019-11-28

Consentements chez les adolescents : découvrez la campagne Ok pas OK

31/10/2019

Santé publique France rediffuse à partir du 20 octobre 2019, la campagne OK pas OK sur le consentement chez les adolescents. Des spots de 5 à 7 minutes dans lesquels les adolescents racontent leurs expériences vécues.

224 300 interruptions volontaires de grossesse en 2018

30/09/2019

En 2018, 224 300 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été réalisées en France, dont 209 500 auprès de femmes résidant en métropole. Le taux de recours s’élève à 15,0 IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en métropole et à 27,8 dans les départements et régions d’outre-mer (DROM), son niveau le plus élevé depuis 1990. Les femmes de 20 à 29 ans restent les plus concernées, avec un taux de 27 IVG pour 1 000 femmes sur l’ensemble du territoire. L’indice conjoncturel d’avortement atteint 0,56 IVG par femme en 2018.
Les écarts régionaux perdurent, les taux de recours allant du simple au double selon les régions : de 10,9 IVG pour 1 000 femmes en Pays de la Loire à 22,0 IVG en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans les DROM, ils sont plus élevés et atteignent jusqu’à 38,5 en Guadeloupe.
55 800 IVG ont été réalisées hors d’une structure hospitalière, soit 25 % du total des IVG. À l’hôpital, la part des IVG instrumentales continue de décroître et s’élève à 40 %, soit 30 % du total des IVG.

Etudes et résultats, n° 1125 , 2019-09, 7 p.

Prévention des violences sexuelles

26/07/2019

Le dernier numéro de la Santé en action, revue de Santé publique France, propose un dossier dans lequel une vingtaine d’experts présente un état des connaissances et des pratiques sur les modalités de prévention des violences sexuelles.

La Santé en action, n° 448, 2019-07

IVG : proposition de loi constitutionnelle

16/07/2019

Cinquante députés ont déposé une proposition de loi constitutionnelle visant à protéger le droit fondamental à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), en l’inscrivant dans la Constitution et en empêchant quiconque de pouvoir entraver l’exercice de ce droit fondamental.

N° 2086 - Proposition de loi constitutionnelle de M. Luc Carvounas visant à protéger le droit fondamental à l'interruption volontaire de grossesse

Contraception d'urgence : les délais méconnus par les jeunes, une campagne d'information pour y remédier

03/07/2019

Oubli de pilule, rupture de préservatif, rapport non protégé : diverses circonstances peuvent exposer à un risque de grossesse non prévue. Dans ces situations, la contraception dite d'urgence (CU) constitue une solution de rattrapage qui permet de réduire le risque de grossesse non prévue. Pourtant, selon les données du Baromètre de Santé publique France 2016, une grande majorité des moins de 30 ans méconnaissent les délais d’utilisation. Face à ce constat, le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent une campagne de communication digitale sur la contraception d’urgence ayant pour objectif d’informer les jeunes, qu’en cas de doute, ils ont les moyens d’agir.

Santé publique France, communiqué de presse, 2019-07-02

La contraception d'urgence : des délais de prise toujours sous-estimés. Baromètre de Santé publique France 2016. contraception,  Rahib Delphine, Lydié Nathalie, Santé publique France, 2019-07, 5 p.


Résultats 41 à 60 sur 223 :   <<<123456789101112>>>