CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Le CRES a repéré pour vous

Le CRES a repéré pour vous...

Résultats 21 à 40 sur 318 :   <<<12345678910111213141516>>>

30/09/2020

Adrien taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles, a prononcé un discours le 29 septembre lors d’un Facebook live en s'adressant aux parents et aux professionnels de la petite enfance. Il fait suite au rapport rendu par la commission des 1 000 premiers jours, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, et annonce un certain nombre de mesures, au-delà de l'allongement du congé paternité : généralisation de l'entretien prénatal précoce, création de postes dans des maternités prioritaires en 2021, renforcement des moyens de la PMI etc.

Entrée en vigueur du congé proche aidant

29/09/2020

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée auprès du ministre des solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie et Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge des personnes handicapées, annoncent l'entrée en vigueur du congé du proche aidant. En France, 8 à 11 millions de personnes soutiennent un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Lancée le 23 octobre 2019 et articulée entre la politique du grand âge et celle du handicap, la stratégie de mobilisation « Agir pour les aidants » (2020-2022) est destinée à répondre à leurs besoins quotidiens : besoin de reconnaissance, d’accompagnement, d’aide, de répit.

Communiqué de presse - 29 septembre  2020

Le bien être des enfants dans les pays riches mis à rude épreuve

28/09/2020

Un récent rapport de l'UNICEF classe les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège en tête des 38 pays de l'Union européenne et de l'OCDE en termes de bien-être des enfants, et place la France au 7ème rang tout en pointant les disparités et fragilités de la situation française.

Anna Gromada, Gwyther Rees, Yekaterina Chzhen, Des mondes d'influence : comprendre ce qui détermine le bien-être des enfants dans les pays riches, UNICEF Innocenti,2020-09, 68 p.

 

Prévention des avortements à risque

28/09/2020

L'OMS rappelle les points saillants des avortements à risques et de leur prévention :

  • De 2010 à 2014, on a enregistré dans le monde une moyenne annuelle de 56 millions d'avortements (sécurisés ou non).
  • 35 avortements pour 1000 femmes âgées de 15-44 ans.
  • 25% des grossesses se sont terminées par un avortement provoqué.
  • On estime à environ 25 millions le nombre des avortements à risque pratiqués dans le monde chaque année, pour la plupart dans les pays en développement (1).
  • Sur ce chiffre, 8 millions d’entre eux ont été pratiqués dans des conditions dangereuses ou très risquées.
  • On estime que plus de la moitié de tous les avortements à risque dans le monde ont eu lieu en Asie.
  • 3 avortements sur 4 pratiqués en Afrique et en Amérique latine n’étaient pas sécurisés.
  • Le risque de décéder suite à un avortement non sécurisé était le plus élevé en Afrique.
  • Chaque année, 4,7% à 13,2% des décès maternels peuvent être attribués à un avortement non sécurisé (2).
  • Environ 7 millions de femmes sont hospitalisées chaque année à la suite d’avortements à risque dans les pays en développement. Mais plus de 3 millions de femmes souffrant de complications après un avortement à risque ne sont pas soignées (3).
  • Le coût annuel de traitement des principales complications dues aux avortements pratiqués dans des conditions dangereuses est estimé à 553 millions de dollars (US $) (4).
  • Un avortement sécurisé doit être pratiqué ou accompagné par une personne compétente, appliquant les méthodes recommandées par l’OMS en fonction de la durée de la grossesse.
  • Pratiquement tous les décès et cas d’incapacités dus aux avortements pourraient être évités par l’éducation sexuelle, l’utilisation de moyens de contraception efficaces, l’accès légal à l’avortement provoqué médicalisé, et à des soins prodigués à temps en cas de complications.

Covid-19 : un courrier et un avis du HCSP relatifs aux complications du Covid-19 et au port du masque lors d'événements sportifs et culturels

25/09/2020

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a procédé à une synthèse préliminaire de la littérature relative aux complications du Covid-19, mais ne peut, à ce jour, émettre d’avis définitif sur le sujet dans un courrier. Il émet néanmoins certains recommandations.
En ce qui concerne le port de masque pour la prévention de la Covid-19 lors d'événements sportifs et culturels, le HCSP rappelle et adapte sa doctrine et ses recommandations en contexte de reprise des activités scolaires, universitaires, socio-culturelles, sportives et professionnelles en septembre dans un avis en ligne le 25 septembre 2020.

Livre blanc Asthme et inégalités

25/09/2020

2 associations de patients, 5 sociétés savantes, la Fédération Française de Pneumologie ainsi que le Fondation du Souffle présentent 33 propositions concrètes pour une meilleure prise en charge de l'asthme. Les axes majeurs du livre blanc sont :

  • Améliorer le parcours de soins des personnes asthmatiques
  • Renforcer la lutte contre le tabagisme pour les patients asthmatiques
  • Promouvoir l'éducation thérapeutique et la formation du patient
  • Favoriser la pratique sportive et l'activité physique des patients asthmatiques et lutter contre les idées reçues
  • Développer une culture et une connaissance de l'asthme au sein de la communauté éducative
  • Lutter contre les facteurs environnementaux

Interruptions volontaires de grossesse : une hausse confirmée en 2019

25/09/2020

En 2019, 232 200 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été enregistrées en France, dont 217 500 concernent des femmes résidant en métropole. Le taux de recours est à son niveau le plus élevé depuis 1990 et atteint 15,6 IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en métropole et 28,2 dans les départements et régions d’outre-mer (DROM). Ce sont les jeunes femmes de 20 à 29 ans qui restent les plus concernées, leur taux de recours étant de 27,9 IVG pour 1 000 femmes en France entière.

Les écarts régionaux perdurent, les taux de recours allant du simple au triple selon les régions. En métropole, ils varient de 11,8 IVG pour 1 000 femmes en Pays de la Loire à 22,9 IVG en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Plus élevés dans les DROM, ils dépassent 39 pour 1 000 femmes en Guadeloupe et en Guyane. (...)

Etudes et résultats, n° 1163, 2020-09, 7 p.

Appel à manifestation d'intérêt pour la mise en place de projets d'accompagnement de personnes en situation de grande marginalité dans le cadre d'un lieu de vie innovant à dimension collective

24/09/2020

La Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement et la Délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté lancent un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la mise en place de projets d’accompagnement de personnes en situation de grande marginalité dans le cadre d’un lieu de vie innovant à dimension collective". S'appuyant sur des expériences lancées lors de la période de confinement, cet AMI vise à expérimenter des modalités de prise en charge innovantes pour des personnes particulièrement vulnérables qui ne trouvent pas dans l'offre habituelle des réponses adaptées à leur besoins et attentes.

Stratégie décennale de lutte contre les cancers : consultation citoyenne

23/09/2020

L'Institut national du cancer engage une consultation publique pour élaborer la stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2031.

Trois grandes priorités se sont imposées dans le cadre de cette stratégie :

  • Le renforcement de la prévention
  • La réduction des séquelles et l'amélioration de la vie des personnes
  • La lutte contre les cancers de mauvais pronostic

Des axes transversaux ont été également ajoutés afin de mettre l'accent plus particulièrement sur la lutte contre les cancers de l'enfant, la lutte contre les inégalités, le continuum recherche-action, l'enrichissement du service rendu à nos concitoyens, la mobilisation de l'échelon européen et international et, enfin, la mobilisation des données et de l'intelligence artificielle.

220 mesures sont aujourd’hui proposées afin d’atteindre ces grands objectifs.

La consultation ouverte du 22 septembre 2020 au 15 octobre 2020.

Impact de la crise sanitaire sur le logement social et les publics prioritaires DALO

21/09/2020

Le confinement sanitaire lié à l’épidémie de Covid-19 portant sur la période du 17 mars au 11 mai 2020 a eu un impact brutal et significatif sur l'ensemble des demandes et attributions de logement social et notamment sur le relogement des publics prioritaires urgents DALO. La DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur propose, via ce document, d’en évaluer quantitativement les premières conséquences pour le premier semestre 2020, tout en faisant un bilan des différentes actions mises en place par les différents acteurs du logement afin de faire face au mieux à la situation.

DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur, 2020-09-15, 2 p.

" Vacciner tous les soignants contre la grippe : une évidente obligation "

21/09/2020

Constatant qu’une recrudescence de l’épidémie de Covid-19 se manifeste dans une majeure partie du territoire national à l’approche de l’automne, l’Académie nationale de médecine tient à rappeler les points suivants :

– l’évolution actuelle des indicateurs épidémiologiques fait redouter la persistance d’une circulation du SARS-CoV-2 sur un mode épidémique jusqu’au printemps prochain ;

– nul ne peut prédire l’ampleur ni la gravité de la grippe saisonnière 2020-2021 ;

– le risque d’une saturation des services hospitaliers par l’addition de cas de grippe sévère aux cas de Covid-19, aggravée par l’incapacité des soignants malades, ne peut être encouru.

 En conséquence, l’Académie nationale de médecine considère qu’il est urgent de rendre obligatoire la vaccination contre la grippe pour l’ensemble du personnel soignant exerçant dans le secteur public ou libéral, dans les établissements de santé et dans les EHPAD, ainsi que pour les auxiliaires de vie pour personnes âgées.

Communiqué de l’Académie nationale de médecine - 19 septembre 2020

L'OMS et l'UNICEF s'engagent de nouveau à agir plus vite en faveur de la santé et du bien-être à tout âge

21/09/2020

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF ont signé le 18 septembre un nouvel accord de collaboration qui permettra d’intensifier les efforts conjoints de santé publique, principalement pour les populations les plus marginalisées et les plus vulnérables. Ce nouveau cadre de collaboration stratégique, qui s’appuie sur 70 ans de coopération étroite entre les deux organisations, met l’accent sur 4 domaines stratégiques auxquels il faut prêter attention et dans lesquels il faut agir immédiatement à tous les niveaux des 2 organisations :

  • la couverture sanitaire universelle, selon une approche axée sur les soins de santé primaires et les systèmes de santé ;
  • la santé mentale et le bien-être et le développement psychosociaux ;
  • les urgences de santé publique ;
  • et la nutrition de la mère et de l’enfant. 

En outre, les 2 organisations ont convenu d’un nouveau programme conjoint pour la santé mentale et le bien-être et le développement psychosociaux des enfants et des adolescents. Cette collaboration, qui s’étendra sur 10 ans, favorisera la santé mentale et le bien-être et le développement psychosociaux, améliorera l’accès à la prise en charge des troubles mentaux, réduira la souffrance et améliorera la qualité de vie des enfants et des adolescents, ainsi que des personnes qui s’en occupent.

Communiqué de presse - 18 septembre 2020

"Obésité infantile - Éteignons la pub pour la malbouffe !"

18/09/2020

L’UFC-Que Choisir lance une pétition contre la publicité de l'industrie agro-alimentaire visant les plus jeunes. Outre sont cosignataires de cette pétition les fédérations de parents d’élèves FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves) et PEEP (Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public), l'association de consommateurs Familles Rurales, l'association de malades FFD (Fédération Française des Diabétiques), l'association de santé environnementale Réseau Environnement Santé et l'association familiale Union Nationale des Associations Familiales (Unaf).

Renforcement des mesures pour lutter contre le Covid-19 dans les Bouches-du-Rhône

16/09/2020

Dans les Bouches-du-Rhône, la circulation du virus est particulièrement active. Plusieurs communes du département dépassent très fortement le seuil d’alerte de 100 sur 100 000 personnes testées positives au Covid-19 durant les sept derniers jours. Au vu de l’évolution de la situation  les mesures visant à limiter la propagation du virus dans le département sont renforcées.

Grippe et Covid-19 : participez à la surveillance de l'épidémie

15/09/2020

Comme chaque année depuis 2012, le grand public est sollicité pour contribuer au suivi de l'épidémie de grippe saisonnière en participant à l'étude GrippeNet.fr. Depuis fin mars, le projet a en outre été adapté pour collecter des données relatives au Covid-19. Pour s’inscrire, rendez-vous sur www.grippenet.fr. Seule une adresse email est requise.

Le suicide et sa prévention : appel à projets de recherche

15/09/2020

Dans le cadre des travaux de l’Observatoire national du suicide dont elle assure le secrétariat général, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) lance un appel à projets de recherche sur les conduites suicidaires, ciblé sur certaines thématiques identifiées comme prioritaires par les membres de l’Observatoire pour leur faible couverture par des travaux de recherche ou leur actualité (pandémie de Covid-19). Les projets attendus doivent relever des sciences humaines et sociales (SHS), de la biostatistique ou de l’épidémiologie. Des projets en psychiatrie sont également attendus mais, ils devront impérativement associer des équipes en sciences humaines et sociales et la partie du projet faisant appel aux SHS devra y être significativement développée et pertinente.
Les projets sont attendus avant le 4 décembre 2020.

Le suicide, parlons-en ! 8 idées reçues sur le suicide

15/09/2020

A l'occasion de la 18ème Journée mondiale de prévention du suicide, l'Union nationale prévention suicide (UNPS) propose une campagne de 8 spots « Le suicide, parlons-en ! » lancée dès le 6 septembre 2020. À partir d’idées reçues, elle a pour but de prévenir le suicide en poursuivant deux objectifs : inciter les citoyens à s’interroger et à comprendre les personnes suicidaires en souffrance et communiquer au plus grand nombre la prévention du suicide sur les territoires numériques francophones.

Plan " Logement d'abord " : nouvel appel à manifestation d'intérêts

15/09/2020

Le 10 septembre dernier, la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a lancé le second appel à manifestation d’intérêt (AMI) afin de sélectionner de nouveaux territoires de mise en œuvre accélérée du plan quinquennal pour le logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme (2018-2022).

Les territoires signaleront leur intention de candidater à l’AMI avant le 9 octobre 2020.

Santé des migrants

11/09/2020

La revue ADSP consacre son dossier à la santé des migrants, sous la direction de Virginie Halley des Fontaines et de Dominique Kerouedan. Il est intégralement accessible en ligne.

Santé des migrants. Dossier, ADSP, n° 11, 2020-09, 49 p.

Les 1 000 premiers jours : Boris Cyrulnik remet le rapport de la commission d'experts à Adrien Taquet

11/09/2020

Boris Cyrulnik a remis le 8 septembre le rapport de la commission d’experts pour les « 1 000 premiers jours » au secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la santé, Adrien Taquet. Plusieurs recommandations sont émises, parmi lesquelles :

  • La création d’un parcours des 1 000 jours, qui comprendrait un accompagnement personnalisé commençant dès l’entretien du 4ème mois, se poursuivant en maternité et jusqu’au domicile, et qui se renforcerait en cas de fragilités (handicaps, troubles psychiques ou fragilités sociales) ;
  • La généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28% des grossesses ;
  • L’augmentation des moyens des maternités et des PMI, afin que chacune des 500 maternités sur le territoire bénéficie d’un lien étroit et quotidien avec la PMI pour mieux accompagner les parents ;
  • L’allongement du congé paternité, qui serait une première étape d’une réforme ambitieuse du congé parental, dans l’intérêt du développement de l’enfant, mais également pour lutter contre la solitude et l’isolement des mamans, La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans, etc.

Communiqué de presse - 8 septembre 2020


Résultats 21 à 40 sur 318 :   <<<12345678910111213141516>>>