Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

Mars 2015
Mars Bleu Infos

Un nouveau test pour dépister le cancer colorectal

Mars bleu est comme chaque année le mois de la mobilisation contre le cancer colorectal, piloté par le ministère de la santé et l’INCA, dont l’objet est de sensibiliser la population et les professionnels de santé à l’importance du dépistage.

Avec une nouveauté cette année : le remplacement du test Hémoccult utilisé depuis 2009 par un nouveau test plus simple et plus efficace, le test immunologique OC-Sensor, qui sera disponible au printemps.

Le nouveau test est annoncé comme plus simple (un prélèvement de selles contre six) et plus performant (il permet de détecter 2 fois plus de cancers et 3 à 4 fois plus d’adénomes).

Il sera délivré par les médecins traitants à la population cible (hommes et femmes de 50 à 74 ans), invitée par les structures de gestion des dépistages départementales.

Ce test devrait donner une nouvelle impulsion au programme de dépistage organisé et faciliter la participation qui reste encore très insuffisante : 30% en France, 22% en PACA, alors que l’objectif européen minimal s’élève à 45% de participation et le taux souhaitable à 65%.

Rappelons que le cancer colorectal est en France le 2 ème cancer le plus meurtrier, alors que détecté tôt, grâce au dépistage, il guérit dans 9 cas sur 10.

Le communiqué de presse de l'INCA


Les étapes de la campagne d'information nationale

Les principales étapes de la campagne d'information pour accompagner le passage au test immunologique ont été communiquées par l’Institut national du cancer. Elle se déroulera de mars à mai 2015.

Une première période d’information des professionnels de santé est prévue, avec la réalisation d'un diaporama de formation et d'une fiche d’aide à la pratique qui figureront sur le site de l’Inca en mars, la mise en ligne d'un module de formation e-learning avec le Quotidien du médecin en avril, la mise en place d'un dispositif sur les logiciels d’aide à la prescription des médecins en mai. Des formations leur seront proposées par les structures de gestion en lien avec l’assurance maladie.

Des outils pour accompagner le public dans le dépistage seront réalisés : nouveaux modèles de lettres d’invitation, mode d’emploi et tutoriel du nouveau test.

Un second temps de communication vers le grand public est également prévu, avec des relations presse, de nouveaux documents d’information (dépliant, affichette, carte postale à commander dès le 3 mars sur le site de l’INCA, kakémono,…). Une campagne de communication suivra, « Un geste simple peut vous sauver la vie » fin avril/début mai, avec spots télé et radio et dispositif web.

(Source : enews n°28 de l'INCa , 25 février 2015)

Commander les outils 2015

Voir l'affiche 2015

Voir le dépliant 2015


Le relais de Mars bleu 2015 en région

En raison du retard dans le déploiement du test immunologique, le relais de la campagne d’information Mars bleu sera inégal en région cette année.

La mobilisation des partenaires se fait en effet dans le cadre de comités de pilotages animés par les structures de gestion (ADOC 04 et 05, Apremas, Arcades, ISIS 83, ADCA 84) et les stratégies ont pu varier d’un département à l’autre.

Des actions de sensibilisation de la population (conférences-débats, étapes du Côlontour, ciné-débats, journées de sensibilisation dans les établissements hospitaliers, participation à des événements sportifs…) se dérouleront ainsi dans les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute-Provence ou les Bouches-du-Rhône et le Var durant le mois de mars.

Dans les Alpes-Maritimes et le Vaucluse, la plupart des actions d’information ont été décalées aux mois d’avril et mai.

Compte-rendu du comité de pilotage Alpes de Haute-Provence, 10 déc. 2014

Compte-rendu du copil Alpes-Maritimes, 26 janv. 2015

Compte-rendu du comité de pilotage Hautes-Alpes, 28 janvier 2015

Compte-rendu comité de pilotage Var, 19 janvier 2015

Compte-rendu comité de pilotage Bouches-du-Rhône, 5 janv. 2015

Voir la liste des actions programmées en région pour Mars bleu

Cancer Infos

Dépistage organisé du cancer colorectal : les taux de participation 2013-2014

Plus de cinq ans après la généralisation du programme de dépistage organisé du cancer colorectal à l’ensemble du territoire, la participation reste inégalitaire entre les départements, et toujours très insuffisante au regard du référentiel européen. Or l’efficacité d’un programme de dépistage dépend fortement de l’adhésion de la population concernée.

L’InVS publie les données de participation, ainsi que les taux d’exclusions et les taux de personnes ayant un test positif, pour les périodes 2013 – 2014. Pour la dernière année, ce sont celles issues du dépistage basé sur le test au gaïac.

Voir les données de l'InVS


Plan cancer : le premier rapport remis au président de la République

Le premier rapport de suivi du Plan cancer 2014-2019 a été remis le 13 février dernier par la présidente de l’INCA au président de la République.

Ce rapport dresse un état des lieux global de l'avancement des actions. Il est composé d'une partie synthétique mettant en lumière les actions les plus emblématiques réalisées en 2014, ainsi que les perspectives pour 2015.

Télécharger le rapport


Les cancers en France en 2014

Le rapport de l’INCA « Les cancers en France en 2014 » présente l'essentiel des faits et chiffres sur les cancers et la cancérologie en France. Il s'accompagne d'une synthèse présentant les chiffres-clés de l'incidence et de la mortalité en France, des taux de survie, des grandes évolutions selon les localisations de cancers et des disparités géographiques françaises. Ce rapport annuel aborde également les données et tendances dans les domaines de la recherche, de la prise en charge des cancers et des conséquences de la maladie.

Télécharger le rapport


Cancer colorectal : premiers enseignements d'une cohorte de 2.000 patients à l'AP-HP

Réunir les informations médicales de 2.000 patients souffrant du cancer colorectal, opérés en Ile-de-France et suivis dans une vingtaine de services d’oncologie colorectale de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), tel est l’objet du projet COINCIDE, portant le nom la cohorte. Objectif : appréhender les disparités au sein d’une maladie très hétérogène afin de formuler des propositions visant à améliorer le traitement et le suivi des patients.

L’analyse des données révèle notamment qu’en plus de l’âge et du sexe, l’indice de masse corporelle serait un critère supplémentaire à prendre en compte pour mieux dépister le cancer colorectal.

Lire l'article


Dépistages systématiques : quels impacts sur la mortalité ?

Quel est l'état de la science sur l'intérêt du dépistage des cancers du sein, du côlon, de la prostate, du foie… ?

Des chercheurs de l’Université de Stanford (USA) ont sélectionné les données disponibles sur les dépistages systématiques de 19 maladies graves. L’étude des méta-analyses et essais cliniques retenus, parue dans l’International Journal of Epidemiology le 15 janvier, montre une réduction de la mortalité spécifique (liée à la maladie dépistée) pour 6 pathologies et une diminution "très rare ou inexistante" de la mortalité toutes causes confondues.

Lire l'article


Appels à projets Cancéropôle PACA 2015

Le Cancéropôle PACA mobilise financements et compétences en réponse aux besoins de la communauté scientifique régionale afin de structurer et fédérer le réseau de recherche en cancérologie de PACA, développer des actions spécifiques et structurantes et permettre l’accès à l’innovation.

Il soutient et finance les équipes de recherche régionales aux travers de quatre appels à projets.

Voir les appels d'offre du cancéropole


Cancer colorectal : les facteurs prédictifs identifiés

Menée à partir des données d'un programme local de dépistage du cancer colorectal portant sur 118.905 personnes de 50 à 74 ans, cette étude française identifie les facteurs prédictifs associés à l'utilisation biennale d'un test de recherche de sang occulte dans les selles.

Voir l'étude

Agenda

Formation « Nutrition et cancers chez l'adulte »

Cette formation est proposée par l’Ecole de formation en cancérologie (l’EFEC), en partenariat avec le réseau NACRe, la SFNEP et l’AFSOS. Elle s’adresse aux professionnels de santé (intra ou extra-hospitaliers) impliqués dans les soins aux personnes atteintes de cancers, souhaitant acquérir les connaissances théoriques et pratiques dans le domaine de la prise en charge nutritionnelle.

Elle se déroule à Paris en avril et mai 2015.

En savoir plus


« Mars bleu en région PACA » est éditée par le Comité régional d'éducation pour la santé PACA, en partenariat avec l'Agence régionale de santé PACA et les structures de gestion des dépistages organisés, Aprémas, ADOC 05, Arcades, ISIS 83 et ADCA 84.

Périodicité : 2 numéros par an.

Directrice de la publication : Zeina Mansour, Directrice du CRES PACA

Rédaction : Lisbeth Fleur, responsable de la communication, avec le concours de Gaëlle Lhours, documentaliste, CRES PACA

Contact : CRES PACA, 178 Cours Lieutaud, 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95, fax : 04 91 36 56 99, mél : cres-paca@cres-paca.org

S'abonner - Se désabonner