Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 73 - 25 février 2021

Un nouvel épisode de Tempo sur les variants

Le CRES a produit le 12ème épisode de sa collection d'enregistrements audio d'experts, "Tempo, mieux comprendre la pandémie", sur le thème des variants du virus de la Covid-19.

Jean-Michel Claverie,  virologue et spécialiste de génomique, nous explique ce que sont les variants du virus de la Covid-19, comment ils apparaissent, et selon quelle logique ils évoluent. Il envisage également ce que leur existence pourrait signifier pour la suite (et la fin ?) de la pandémie.

CRES, 2020-02-25, 10.55 mn

Ecouter l'épisode

Retrouver tous les épisodes


Formation " Covid-19 : mieux comprendre pour mieux agir "

Le CRES et les CoDES de la région proposent une formation à distance de 3h sur la Covid-19 destinée aux professionnels-relais, afin de leur fournir les clés de compréhension de l'épidémie et leur permettre d'intervenir auprès de publics spécifiques. Prochaines dates pour le CRES : 30 mars 2021 et 28 avril 2021.

Informations et inscriptions


Alpes-Maritimes et Nord : adoptions de mesures complémentaires

Les indicateurs sanitaires du département des Alpes-Maritimes sont extrêmement préoccupants depuis plusieurs jours. En particulier, le taux d’incidence est le plus élevé de France métropolitaine. En concertation avec le Gouvernement, des nouvelles mesures ont été adoptées. Un confinement partiel sera mis en oeuvre du vendredi 26 février à 18h au lundi 1er mars à 6h et du vendredi 5 mars à 18h au lundi 8 mars à 6h.

En savoir plus

Face à des chiffres de contamination de plus en plus inquiétants dans l'agglomération de Dunkerque, le ministre de la santé a annoncé un confinement le week-end à partir du 26 février 2021.

En savoir plus


Familles et patients Covid-19 en détresse

De trop nombreuses familles en France ne peuvent accéder aux réanimations covid-19 et n’ont plus aucun contact direct avec leur père, leur mère, leur frère ou leur soeur. Près d’un an après l’émergence de l’épidémie de Covid 19, on ne peut plus opposer aux familles des arguments sanitaires, logistiques ou économiques. En effet, des solutions existent pour accueillir les familles dans des conditions respectueuses des mesures barrières légitimement imposées dans les établissements de santé. Afin de répondre à cette urgence, l’Institut français de l’expérience patient (IFEP), avec le soutien de la SFAR (Société Français d’Anesthésie et de Réanimation), de la SRLF (Société de Réanimation de Langue Française) et en coopération avec l’association RéaProche lance « un observatoire des conditions de visites aux patients hospitalisés ».

Institut Français de l'Expérience Patient, 23 février 2021

En savoir plus


La vaccination anti-covid : point d'actualité

Vacciner avec le vaccin Astra Zeneca - Webinaire avec le Pr Alain Fischer

Lundi 22 février 2021, le Professeur Alain Fischer, Président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, s'est adressé aux représentants des professionnels de santé de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour parler du vaccin Astra Zeneca contre la Covid-19.

Revoir la conférence en ligne

 

Point d'étape des travaux sur la vaccination : les 7 recommandations du CESE 

Ce mardi 23 février, la commission temporaire du CESE a effectué en assemblée plénière un premier point d'étape des travaux, au cours duquel 7 recommandations ont été présentées.

CESE, 2021.02.23

Voir les recommandations

 

Engagement des médecins dans la campagne vaccinale

Alors que débute la vaccination dans les cabinets médicaux, l’Ordre se félicite du fait que plus d’un médecin généraliste de premier recours sur deux ait déjà entrepris, dans un temps extrêmement court, les démarches pour vacciner leurs patients, en cabinet ou en lieu collectif de vaccination. Afin d’assurer le succès de cette nouvelle phase de la campagne de vaccination, l’Ordre appelle le Gouvernement à tout mettre en oeuvre pour que tous les médecins volontaires, dans chaque territoire, aient à leur disposition dans les prochaines semaines le plus grand nombre possible de doses.

Conseil de l’Ordre des médecins, 2021.02.23

Lire le communiqué

 

Vaccination Covid-19 : quels traitements de données possibles par les collectivités locales ?

Les collectivités sont amenées à participer à la campagne de vaccination de la population française notamment en accompagnant leurs usagers. La CNIL rappelle les règles de protection des données qui leur sont applicables. 

CNIL, 2021.02.19 

Lire l’avis

 

Lignes directrices et fiches techniques pour les centres de vaccination Covid-19

L’ARS PACA met en ligne les informations pratiques et techniques pour créer un centre de vaccination Covid-19.

ARS PACA, 2021.02.25

Consulter les fiches pratiques

 

Vaccination contre la Covid-19 en France – possibilité d’administrer le vaccin Astra Zeneca aux salariés de 50 à 64 ans atteints de comorbidités par les services de santé au travail

Les services de santé au travail (SST), services autonomes et services inter-entreprises, peuvent s’engager dans la campagne de vaccination auprès des salariés répondant aux critères d’âge et de comorbidité tels que définis par les autorités sanitaires.

Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion, 22 février 2021

Consulter le communiqué

 

Notes du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale

Note du 23 février 2021 concernant l’espacement des doses de vaccin à ARNm

L’ensemble des données étudiées conduit le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale à maintenir une recommandation d’espacement de doses à 4 semaines.

Lire la note

Note du 18 février 2021 relative au vaccin ChAdOx1 nCoV-19 (AZD1222) produit par AstraZeneca – mise à jour le 25 février 2021

Dans cette note, le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale revient sur l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca, y compris pour le variant 501Y.V1. Une fois les résultats de l’étude écossaise confirmés, il pourrait être envisagé une extension de son utilisation aux personnes de plus de 65 ans. Il ne pose pas de problème de tolérance particulier chez les personnes de plus de 50 ans. Des précautions d’emploi sont expliquées pour les professionnels de santé de moins de 50 ans.

Lire la note

 

Vaccin Pfizer/BioNTech : résultats des campagnes massives en Israël et au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, le Gouvernement communique sur les niveaux élevés de protection dès la première dose.

First real-world UK data shows Pfizer-BioNTech vaccine provides high levels of protection from the first dose, 2021.02.22

Lire le communiqué

Effectiveness of first dose of COVID-19 vaccines against hospital admissions in Scotland: national prospective cohort study of 5.4 million people, preprint, The university of Edinburg, 2021.02.23

Lire l'article

En Israël, une étude montre une efficacité de 94 % contre les cas symptomatiques, en conditions réelles.

BNT162b2 mRNA Covid-19 Vaccine in a Nationwide Mass Vaccination Setting, New England Journal of Medicine, 2021.02.24

Lire l'article

Les communiqués officiels

Renforcement des mesures sanitaires à la frontière franco-allemande en Moselle

Au regard de la situation sanitaire en Moselle, et guidé par le souci de protéger le plus largement possible le quotidien dans la région transfrontalière, le gouvernement français a mené ces derniers jours d’étroites consultations au plus haut niveau, avec ses partenaires allemands. Des deux côtés de la frontière, l’objectif est partagé de préserver la libre circulation, et de permettre aux travailleurs transfrontaliers de poursuivre leur activité professionnelle. A compter du 1er mars, les mesures sanitaires sont renforcées pour les frontaliers qui se déplacent pour des motifs autres que professionnels.

Ministère des Solidarités et de la Santé, 25 février 2021

Lire le communiqué


Marseille : expérimentation des restaurants "COVID Free"

La Présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, ainsi que le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président de Régions de France, ont adressé mercredi 24 février, à Monsieur le Ministre de la Santé Olivier Véran, le protocole finalisé par l'IHU Méditerranée infection accompagné d'une demande de programmation du test de réouverture dans plusieurs restaurants de Marseille.

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, 4 février 2021

En savoir plus

Les messages de prévention

" Je me souviens " (clip gestes barrières)

Les influenceurs McFly et Carlito ont relevé le défi proposé par Emmanuel Macron en dépassant les dix millions de vues sur Youtube avec leur clip  Je me souviens sur les gestes barrières .

Youtube, 2021-02-21, 4mn42

Accédez à la vidéo

Les derniers chiffres de l'épidémie

Chiffres en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Points-clés de la semaine en cours :

  • Au niveau régional : stabilité des taux d’incidence et de positivité, avec un niveau de circulation virale qui reste élevé; baisse la plus importante des indicateurs chez les personnes les plus âgées. Circulation virale toujours supérieure au niveau national.
  • Au niveau départemental, les Alpes-Maritimes reste le département le plus touché. Augmentation des taux de positivité et d’incidence dans le Var.
  • Augmentation des hospitalisations en réanimation (et autres soins critiques) depuis plusieurs semaines. 
  • Diminution du nombre de personnes décédées à l’hôpital depuis 3 semaines, qui persiste à un niveau élevé. 
  • Dans les ESMS, forte diminution du nombre de résidents et de personnels contaminés, stabilité du nombre de décès.

Veille-Hebdo, 2021-07 du 25 février 2021

Lire la publication


Semaine du 15 au 21 février 2021 : le nombre de tests RT-PCR et antigéniques est en légère diminution et les délais de rendu sont stables

Entre le 1er mars 2020 et le 21 février 2021, on estime qu’environ 53,9 millions de tests RT-PCR et antigéniques ont été validés par un professionnel de santé (environ 46,4 millions de tests RT-PCR et 7,5 millions de tests antigéniques).  

Entre le 15 et le 21 février 2021, 2 237 100 résultats de tests RT-PCR et antigéniques ont été validés (dont 23,6 % de tests antigéniques), contre 2 293 600 (dont 23,8 % de tests antigéniques) la semaine précédente, soit une diminution de 56 500 tests, dont la moitié concerne les 15 ans et moins.

La part des tests (ensemble des RT-PCR et antigéniques) validés en moins de 24 h est quasiment stable et atteint 93 %. La médiane et la moyenne des délais entre prélèvement et validation du résultat restent constantes, respectivement à 0,4 et 0,6 jour.

DREES, 2021-02-25

Pour en savoir plus

Les publications

COVER : étude de l'impact de la crise sanitaire Covid-19 sur la santé mentale des étudiants à Rennes

Un groupe de chercheur(e)s de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), de l’Institut Pasteur et de Santé publique France ont lancé  l’enquête longitudinale COVER portant sur les facteurs de risque et les comportements des étudiants de Rennes face à l’épidémie de Covid-19. Elle a permis  d’évaluer plus précisément l’impact de la crise sanitaire sur la santé mentale des étudiants jusqu’au mois de novembre 2020 en France, comprenant ainsi la période du second confinement.

ROUX Jonathan, LEFORT Mathilde, BERTIN Mélanie (et al.), EHESP, 2021-02, 12 p.

Pour en savoir plus


Grossesse et Covid-19

Cette étude établit que la Covid-19 a un impact avéré sur l'issue défavorable d'une grossesse à haut risque comparée à l'issue d'une grossesse à faible risque.

D'ANTONIO Francesco, SEN Cihat, Di Mascio Daniele (et al.), Maternal and perinatal outcomes in high vs low risk-pregnancies affected by SARS-COV-2 infection (Phase-2): The WAPM (World Association of Perinatal Medicine) working group on Covid-19, American Journal of Obstetrics & Gynecology MFM, 2021-02-21, 29 p.

Pour en savoir plus


Ré-ouverture des écoles et Covid-19

A l'aide d'une modélisation calibrée sur l'épidémie observée en Île-de-France lors de la première vague, les auteurs ont exploré des scénarios de réouverture partielle, progressive ou totale des écoles. Ils concluent que la  priorité devrait être donnée aux écoles maternelles et primaires alors que la pleine fréquentation des collèges et lycées n'est pas recommandée dans le cadre d'une activité épidémique stable ou croissante. Une stratégie de tests et de tracing à grande échelle est nécessaire pour maintenir l'épidémie sous contrôle. Une évaluation ex post montre que la réouverture progressive des écoles, une fréquentation limitée et une forte adhésion aux mesures de prévention ont contribué à une diminution de l'épidémie après le premier déconfinement.

DI DOMENICO Laura, PULLANO Giulia, SABBATINI Chiara E. (et al.), Modelling safe protocols for reopening schools during the Covid-19 pandemic in France, Nature communications, 12, 2021-02-16, 1073

L'objectif de cette étude était de décrire l'épidémiologie des infections SARS-CoV-2 dans différentes tranches d'âge de 0 à 17 ans au cours des 2 premiers mois de la rentrée scolaire, dans un contexte de transmission virale croissante en France.  Elle conclut que la transmission de la Covid-19 par les enfants et les adolescents est restée inférieure à celle observée chez les adultes, malgré le maintien de l'ouverture des écoles. Elle constate cependant que les données recueillies pour les lycéens étaient proches de celles observées chez les adultes.


Pourquoi les variants du SARS-CoV-2 émergent-ils maintenant ?

"Si l’émergence de variants viraux est un processus parfaitement normal durant une épidémie, nous ne savons pas exactement pourquoi ces variants sont apparus de façon concomitante dans différentes régions du monde."  L'auteur fait le point sur les hypothèses actuellement formulées.

ROCHE Benjamin, The Conversation, 2021-02-23

Pour en savoir plus


Covid-19 et infections nosocomiales via les surfaces

Cette étude, réalisée dans des services d'hématologie/oncologie hospitalières et ambulatoires aux Etats-Unis, conclut à la présence très faible du SARS-CoV-2 sur toutes les nombreuses surfaces testées.

SHAH Mansi R., JAN Imraan, JOHNS Jeremy (et al.), SARS‐CoV‐2 nosocomial infection: Real‐world results of environmental surface testing from a large tertiary cancer center, Cancer, 2021-02-18, 7 p.

Pour en savoir plus


Avis du Conseil scientifique

Le Conseil scientifique préconise dans son avis du 29 janvier un confinement strict sur une période de 4 semaines à partir de début février (vacances scolaires) afin de ramener la circulation du virus autour de 5 000 contaminations journalières et de ralentir la pénétration du variant VOC et probablement du variant sud-africain. Ce confinement ne permet pas d’éviter une reprise de la circulation du virus avec le variant VOC dans le mois de mars, celle-ci pouvant être ralentie par une stratégie très stricte de « Tester-Tracer-Isoler » mais permet de « gagner du temps » avec la construction d’un dépistage des variants alliant RT-PCR et séquençage, l'élaboration d’une stratégie de dépistage dans des lieux à risque de circulation s’appuyant sur de nouveaux tests (prélèvements salivaires…) et permet à la vaccination de se terminer dans les Ehpad et de mettre  en place une nouvelle stratégie pour la prise en charge des personnes âgées (>70 ans) ou à risque ==> « Tester, Tracer, Isoler, TRAITER ».

L’objectif est de traiter précocement dès début mars un maximum de personnes âgées à risque avec des anticorps monoclonaux, quelle que soit leur situation clinique pour leur éviter d’évoluer vers une forme grave, dans un cadre administratif à définir.  Dans un second temps, le relais pourrait être pris par d’autres anticorps monoclonaux, l’interféron ou du sérum provenant de sujets Covid+ ayant été vaccinés récemment (EFS).

COLIZZA Vittoria, CAUCHEMEZ Simon, BOELLE Pierre-Yves (et al.), Point de situation sur les variants. Modélisations, perspectives pour le mois de mars , 2021-01-29, 32 p. [En ligne le 24 février 2021]

Le conseil scientifique propose dans son avis du 12 février deux scénarios pour faire face à la montée du variant sud-africain en Moselle, le 2ème scénario étant plus contraignant. "Le Conseil scientifique n’est pas unanime sur l’intérêt respectif d’un Scénario 1 ou d’un Scénario 2 et est conscient des conséquences sociétales et économiques qui en résultent. Dans tous les cas, les décisions sur les mesures à prendre relèvent de l’autorité politique."

DELFRAISSY Jean-François, ATLANI-DUAULT Laetitia Atlani-Duault, BENAMOUZIG Daniel (et al.),Variant "sud-africain" 501Y.V2 et départements de l'Est de la France, 2021-02-12, 15 p.

Accédez à l'ensemble des Avis du Conseil scientifique


Covid-19 : durée de l'isolement en cas d'infection par un nouveau variant

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) met à jour ses recommandations relatives à la durée d’isolement d’une personne infectée par un nouveau variant du SARS-CoV-2. Le HCSP recommande dorénavant :

  • de porter à 10 jours la durée d’isolement d’un cas confirmé de Covid-19 porteur de l’un des variants d’intérêt du SARS-CoV-2 (20H/501Y.V2 et 20J/501Y.V3) ;
  • d’appliquer cette mesure à tout cas confirmé d’infection par le SARS-CoV-2.

HCSP, 2021-02-06, 3 p. [En ligne le 18 février 2021]  

Pour en savoir plus


BAMLANIVIMAB, anticorps monoclonal : Approvisionnement des établissements de santé et prise en charge des patients à risque élevé d'évolution vers les formes graves

Le BAMLANIVIMAB, anticorps monoclonal, a reçu une autorisation temporaire d'utilisation (ATU) pour compléter les mesures thérapeutiques déjà mises en place pour traiter les patients susceptibles de développer des formes graves de la Covid-19. Ce document donne les premières indications pour la mise à disposition de ce premier anticorps monoclonal pour le traitement de certaines formes symptomatiques légères à modérées, les documents disponibles pour les patients et les professionnels concernés, la prise en charge des patients éligibles, la prescription et l'administration du traitement et sa surveillance.

DGS-URGENT N°2021_22, DGS, 20201-02-24, 4 p.

Pour en savoir plus

L'agenda

Préserver sa santé mentale et celle des publics accompagnés dans le contexte de la crise sanitaire

15 et 16 mars

Sainte-Tulle

Formation proposée par le CoDES des Alpes de Haute-Provence

Voir le programme et s'inscrire


Les données de santé au temps de la Covid-19

17 mars 2021 de 10h30 à 12h00

En ligne

Conversations proposées par l'Espace de réflexion éthique PACA Corse

S'inscrire


La Covid-19 démasquée !

18 mars 2021 de 9h45 à 14h45

En ligne

Webinaire organisé par la Société de Toxicologie Cellulaire et Moléculaire.

Voir le programme

CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Conception : Zeina Mansour, Nathalie Cornec, Gaëlle Lhours, Stéphanie Marchais, Lisbeth Fleur

Consulter notre politique de confidentialité
Cet e-mail a été envoyé à [[EMAIL_TO]], cliquez ici pour vous désinscrire.