Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 42 - 2 mai 2019

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : un guide pour accompagner la mise en oeuvre du référent de parcours

La direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé (ANDASS) ont élaboré un guide d’appui à la mise en oeuvre du référent de parcours, en lien avec les quatre départements expérimentateurs (l’Ariège, le Bas-Rhin, Paris et le Pas-de-Calais), François Soulage, et avec la participation des membres du groupe de travail national « Référent de parcours ».

Ministère des solidarités et de la santé, ANDASS, 2019-04, 54 p.

Consultez le guide


" Les Français plus sensibles aux inégalités de revenus et plus attachés au maintien des prestations sociales " Synthèse des résultats du Baromètre d'opinion 2018 de la DREES

Ce document présente les premiers résultats de l’édition 2018 de cette enquête, sous la forme d’une vue d’ensemble des faits les plus marquants et de trois focus thématiques : Focus 1. De qui les Français se sentent-ils proches ? Focus 2. Selon les Français, les ouvriers devraient gagner 25% de plus et les PDG 40% de moins. Focus 3. les Français préoccupés par la précarité quel que soient leurs caractéristiques et lieux d'habitation.

Kim Antunez et Adrien Papuchon, Les Dossiers de la DREES, n°35, 2019-04, 28 p.

Consultez les dossiers


Qui est pauvre en Europe ? Deux figures différentes de la pauvreté, par l'approche monétaire ou par la privation matérielle et sociale

L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a publié mardi 16 avril un état des lieux de la pauvreté dans l’Union européenne (UE). La pauvreté monétaire et la privation matérielle et sociale sont deux approches différentes de la pauvreté. La première, fondée sur le revenu du ménage, est définie de manière relative : le seuil de pauvreté dépend du niveau de richesse du pays. La seconde repose sur les conditions de vie et établit un même seuil pour tous les pays. Les personnes identifiées par ces deux approches de la pauvreté ne sont pas les mêmes, et cela a un impact sur les comparaisons entre pays de l'UE. En 2016, 12,7 % de la population française et 15,7 % de la population de l’UE sont en situation de privation matérielle et sociale. La pauvreté monétaire, elle, touche 13,6 % des Français et 17,3 % des Européens. La France a un des plus faibles taux de pauvreté monétaire de l’UE et un taux de privation matérielle et sociale médian. Moins de 6 % de la population est touchée par les deux formes de pauvreté.

Julien Blasco, François Gleizes, Dossier. Qui est pauvre en Europe ? In : La France dans l'Union européenne, dossier, Insee Références, 2019-04-16, pp. 17-36

Consultez le dossier


Les bénéficiaires de la CMU-C et de l'ACS au régime agricole en 2017

À la fin de l’année 2017, 142 900 personnes bénéficient de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) en métropole et 9 000 dans les DOM. Les effectifs progressent de 3,7 % en un an, soit un rythme moins soutenu que celui des années précédentes : ils s’étaient accrus de 16,5 % en 2014 à la suite de la revalorisation exceptionnelle du plafond de ressources pour bénéficier de la CMU-C, décidée dans le cadre du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté en 2013, puis de 10,9 % en 2015 et encore 8,4 % en 2016.

MSA, Synthèses, 2019-04, 9 p.

Consultez la synthèse


Depuis le lundi 1er avril, le renouvellement de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) est automatique pour les allocataires du RSA

A l’occasion de la présentation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le 13 septembre 2018, le Président de la République avait pris l’engagement de mieux garantir le droit à la santé et simplifier l’accès aux droits, pour accompagner toutes les formes de vulnérabilité. L’automatisation du renouvellement de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) pour les allocataires du Revenu de solidarité active est entrée en vigueur ce lundi 1er avril. Elle était prévue dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 présenté par le Gouvernement.

Consultez le communiqué de presse - 2 avril 2019


Vulnérabilité énergétique liée aux logements. Rigueur climatique dans les Alpes, pauvreté sur le littoral

En 2015, 162 000 ménages de Provence-Alpes-Côte d’Azur sont en situation de vulnérabilité énergétique : ils vivent dans un logement qui, pour être chauffé convenablement, leur impose d’y consacrer plus de 8,2 % de leur revenu. Ces ménages se caractérisent par des revenus faibles et occupent plus souvent de grandes maisons anciennes chauffées au fioul. Comme l’ensemble de la population, une grande part d’entre eux vit dans la partie méridionale urbanisée de la région, mais ils sont nettement surreprésentés dans le nord. Sur la façade méditerranéenne, avantagée par un climat doux, la vulnérabilité énergétique est avant tout une question de revenu. Au contraire, dans les zones alpines, la vulnérabilité résulte plutôt de dépenses élevées, liées à la rudesse du climat et aux performances énergétiques insuffisantes de l’habitat. En simulant les effets d’une rénovation thermique des logements les plus énergivores, 57 000 ménages pourraient sortir de la vulnérabilité énergétique.

Benjamin Méreau, Olivier Sanzeri, Insee Analyses Provence-Alpes-Côte d'Azur, n o  68, 2019-03-12, 4 p.

Consultez le document


Quatrième Regard sur le Mal-Logement en Europe 2019

Avec ce quatrième rapport sur le sans-abrisme et le mal-logement en Europe, la FEANTSA, Fédération européenne des organisations nationales travaillant avec les sans-abri. et la Fondation Abbé Pierre posent la question suivante : de quelle « cohésion européenne » parle-t-on lorsqu’une autre Europe, dont les rangs ont grossi de manière inégalée ces dernières années, est laissée à la marge de nos sociétés, en étant privée d’un chez soi, d’un logement, d’un domicile, ou même d’un abri ? Le rapport de cette année explore l’état de l’hébergement d’urgence en Europe, afin de permettre à toutes les instances décisionnaires de constater l’indignité et l’inhumanité de nos systèmes de gestion de l’urgence.

Fondation Abbé Pierre, FEANTSA, 2019-04, 59 p.

Consultez le rapport


Une personne sur dix connaît des difficultés de logement durables

"Entre 2014 et 2017, 18 % de la population de France métropolitaine a déménagé au moins une fois. Les jeunes et les locataires sont plus mobiles.

Par ailleurs, l’accès à la propriété est un des facteurs de mobilité. Ainsi, 12 % des adultes qui n’étaient pas propriétaires en 2014 le sont devenus entre 2014 et 2017.

Améliorer ses conditions de logement peut aussi motiver un déménagement. De façon ponctuelle, au moins une année en 2014 ou en 2017, près de trois personnes sur dix sont confrontées à des difficultés de logement, dues à l’inconfort ou au surpeuplement. Pour un habitant sur dix, ces difficultés persistent. Les personnes mobiles sont plus souvent confrontées à ces difficultés, mais de façon moins durable. En outre, un déménagement sur cinq s’accompagne d’une amélioration des conditions de logement. Les personnes modestes, celles vivant en famille monoparentale ou les locataires rencontrent plus fréquemment et de façon plus durable des difficultés de logement. Une personne sur dix vit par ailleurs dans un logement surpeuplé, souvent de manière durable."

Céline Arnold, Maxime Levesque, Lise Pontié, Insee Première, n° 1743, 2019-03-27, 4 p.

Consultez l'article


Bénéficiaires de revenus minima garantis : les allocations logement réduisent de moitié le poids des dépenses de logement

Les allocations logement réduisent fortement les inégalités d’effort financier pour se loger entre les bénéficiaires de revenus minima garantis et l’ensemble des ménages. En 2012, 77 % des bénéficiaires de revenus minima garantis ont perçu des allocations logement, contre 17 % de l’ensemble des ménages en 2013, pour un montant mensuel moyen de 290 euros contre 220 euros. L’écart de taux d’effort net – c’est-à-dire après déduction des allocations – médian n’est plus que de 4 points (25 % contre 21 %).

Aurélien D’Isanto, Etudes et résultats, n° 1111, 2019-03, 6 p.

Consultez l'article


Estimation du nombre de personnes sans abri à Marseille en 2016

Dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et du programme régional d'accès à la prévention et aux soins (PRAPS) les services de l’État (Préfète Déléguée pour l’Égalité des Chances, Direction Départementale Déléguée des Bouches-du-Rhône de la DRDJSCS ), l'Agence Régionale de Santé et la Ville de Marseille se sont associés, avec l'ensemble des partenaires du champ social et de la santé, pour un projet d'Accès aux Soins des personnes Sans Abri (ASSAB) visant à favoriser l'accès aux droits et aux soins de ces publics.
Dans ce cadre, une étude visant à estimer la population adultes concernée par la problématique de la grande précarité face au logement sur une période d'un an à Marseille a été réalisée par le Pôle de santé publique de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM).

Personnes ayant eu accès à un lieu à bas seuil d’exigence. Premiers résultats, Alexandre Daguzan, Cyril Farnarier, ASSAB, 2019-03, 8 p.

Consultez l'étude

Santé et précarité

Appel à communications : Santé des populations vulnérables

Cet appel à communication s’adresse aux chercheu·r·e·s de disciplines scientifiques variées travaillant sur la santé des populations vulnérables. L'objectif principal est d'étudier les populations qualifiées de « vulnérables » au regard des problématiques liées à la santé, celle-ci étant pensée comme le reflet de rapports sociaux dynamiques situés dans des contextes particuliers. La vulnérabilité est une question de recherche en soi issue du croisement des analyses pluridisciplinaires de la démographie, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, l’économie et des sciences politiques. La notion de « vulnérabilité » étant une notion multidimensionnelle et cumulative qui s’inscrit dans la durée, renvoie à des situations de « risque » ou d’incertitude quant au devenir des individus. Cette journée d’étude invite à penser la santé des populations vulnérables.

3 axes :

1) Parcours migratoires et accès aux soins

2) Santé sexuelle et reproductive, genre et agency

3) Les aléas climatiques et les crises sanitaires

Date limite de réception des contributions : 15 mai 2019 .

Consultez l'appel à communications


Appel à projets "Fabrique santé"

Pour la première édition en région Provence-Alpes Côte d’Azur de La Fabrique Santé, la Mutualité Française Sud et Pro Bono Lab mobiliseront les compétences du territoire pour accompagner trois projets contribuant à l’accès a la santé pour tous portés par des structures à finalité sociale implantées sur la région ou ayant vocation à y développer des projets.

Date limite pour candidater : 21 juin 2019.

Consultez l'appel à projets


Appel à projets de recherche 2019 : " Santé mentale, expériences du travail, du chômage et de la précarité "

La DREES et la DARES lancent un appel à projets de recherche portant sur la santé mentale et les conditions de travail des personnes occupant un emploi, le chômage et la précarité professionnelle.

Il a pour but d’encourager et de financer la réalisation de travaux scientifiques en sciences humaines et sociales qui s’intéressent aux conséquences sur la santé mentale des transformations des conditions et de l’organisation du travail, des nouveaux modes de management, des nouvelles formes d’emploi, des emplois précaires et du chômage. Les dispositifs pour prévenir, rétablir ou réparer les atteintes à la santé mentale des actifs sont également au coeur de cet appel.

Quatre axes de recherche, dont un axe transversal, sont proposés :

Axe transversal : Réflexions épistémologiques, théoriques et méthodologiques sur la santé mentale chez les actifs

  • Axe 1 : Interactions entre santé mentale, organisation du travail et nouvelles formes d’emploi
  • Axe 2 : Les atteintes à la santé mentale chez les travailleurs précaires et les chômeurs
  •  Axe 3 : Les dispositifs de prévention et les procédures de reconnaissance et de réparation

Des dépassements de budget pourront, à titre exceptionnel, être accordés pour des projets intégrant des études de terrain approfondies. Les projets sont attendus avant le 15 juillet 2019 à 12h.

Pour plus d’informations : diane.desprat@sante.gouv.fr

Consultez l'appel à projets de recherche, le dossier de réponse et l'annexe financière


Les soins de santé sont-ils abordables ? De nouvelles bases factuelles sur la protection financière en Europe

Ce rapport de l'OMS compile pour la première fois des données sur les besoins non satisfaits et les difficultés financières afin d’évaluer dans quelle mesure les habitants de la Région européenne de l'OMS peuvent accéder aux soins de santé.

Sarah Thomson, Jonathan Cylus et Tamás Evetovits, OMS Europe, 2019, 144 p. (en anglais)

Consultez le rapport


Portrait et évolution récente des inégalités sociales de santé en matière d'usage de la cigarette et d'exposition à la fumée de tabac dans l'environnement au Québec

Les effets du tabagisme sur la santé des populations sont connus et scientifiquement démontrés, ce comportement étant lié de manière causale à de nombreuses sources de morbidité, dont les maladies cardiovasculaires et plusieurs formes de cancer. La fumée de tabac dans l’environnement (FTE) contient quant à elle des milliers de substances chimiques dont plusieurs sont cancérigènes pour l’être humain, le fait d’y être exposé de manière importante étant susceptible d’entraîner des maladies et même la mort dans certains cas. Malgré une baisse significative de l’usage de la cigarette et de l’exposition à la fumée de tabac au domicile et dans les véhicules privés au Québec ces dernières années, il n’en demeure pas moins que la prévalence de ces phénomènes n’est pas distribuée de manière égale entre les différents groupes sociaux et suit généralement un gradient socioéconomique dans les pays industrialisés. Ce document établit un portrait récent et évolutif des inégalités sociales de santé en matière de tabagisme et d’exposition à la FTE chez les adultes au Québec, en fonction des mesures d’inégalités du Système de surveillance des inégalités sociales de santé au Québec (SSISSQ).

Benoit Lasnier, Carolyne Alix, Ernest Lo (et al.), INSPQ, 2019-05, 76 p.

Consultez le rapport


CGLPL : publication du rapport d'activité 2018

La Contrôleure générale des lieux de privation de liberté publie son rapport d'activité pour 2018. Le dossier de presse est disponible, le rapport, présenté le 27 mars à la presse, est publié aux éditions Dalloz. Il est disponible en librairie. Il sera téléchargeable sur le site du contrôle à partir du 9 mai 2019 (délai conventionnel accepté pour ne pas interférer avec les actions promotionnelles de l’éditeur).

Consultez le dossier de presse - 27 mars 2019


100% santé : déploiement de la réforme avec une nouvelle étape sur le dentaire

Le déploiement de la réforme 100% santé se poursuit avec de nouvelles mesures permettant d’améliorer l’accès aux soins dentaires. 100 % santé proposera à tous les français, bénéficiant d’une complémentaire santé responsable ou de la CMU-C, des soins et un large choix d’équipements en audiologie, optique et dentaire, qui seront pris en charge à 100%. Depuis le 1 er avril 2019, 100% santé proposent : des soins revalorisés, des tarifs encadrés pour certaines prothèses, une meilleure prise en charge pour les personnes en situation de handicap lourd et une extension du programme de prévention M’T dents aux enfants des 3 ans.

Communiqué de presse, Ministère des solidarités et de la santé, 2019-04-01

Accédez au communiqué de presse

Nutrition

A la rentrée de septembre, des petits-déjeuners gratuits seront mis en place pour 100.000 écoliers de territoires prioritaires

Dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, dès 2019, l’Etat consacrera 6 millions d’euros au financement de petits déjeuners dans les écoles volontaires de territoires prioritaires. Cette mesure se déploiera de manière progressive : depuis le mois d’avril, 8 académies préfiguratrices (Amiens, La Réunion, Lille, Montpellier, Nantes, Reims, Toulouse, Versailles) ont déjà commencé à promouvoir et mettre en place cette mesure qui sera généralisée au mois de septembre à l’ensemble du territoire français.

Consultez le communiqué de presse - 23 avril 2019

Agenda

Save the date - Rencontres de santé publique en Occitanie

13 mai 2019

Carcassonne

La journée organisée par Santé publique France et l'Agence régionale de santé Occitanie aura pour thème la prise en compte des inégalités sociales et territoriales en santé publique. Programme prochainement disponible.

Consultez le site de Santé publique France


Logement (d'abord?), accompagnement social et santé mentale

28 mai 2019

Lyon

La journée d’étude « Logement (d'abord ?), accompagnement social et santé mentale » est portée par l’Orspere-Samdarra et co-organisée avec la Fédération des acteurs de la solidarité.  Elle vise à questionner les modalités innovantes d’accompagnement vers et dans le logement, notamment celles qui s’inspirent du programme « un Chez soi d’abord ».

Programme à venir.

Consultez l'annonce et l'argumentaire


Renoncement et accès aux soins. De la recherche à l'action. Cinq années de collaboration entre l'Odenore et l'Assurance maladie

6 - 7 juin 2019

Paris

L'objectif de ce colloque est de valoriser et de mettre en discussion, auprès de chercheurs et d'acteurs du monde sanitaire et social, les résultats des travaux sur les phénomènes de renoncement, de report et de non-recours aux soins, conduits par l'Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore) et les acteurs du régime général de l'Assurance maladie, au cours des cinq dernières années. Ce colloque sera structuré autour de séquences relatives à l'observation, aux déterminants et aux coûts des phénomènes précités, ainsi qu'aux actions visant à les prévenir et/ou à les limiter. 

Consultez le programme


Rencontres Santé publique France

4 au 6 juin 2019

Paris

Les prochaines rencontres de Santé publique France auront lieu au Centre universitaire des Saints-Pères à Paris les 4, 5 et 6 juin 2019.

Consultez le site des Rencontres Santé publique France


Construire les politiques de lutte contre la pauvreté urbaine à partir du terrain ? De l'analyse de la mise en oeuvre des politiques publiques à l'identification des processus d'insertion sociale et économique

4 et 5 juillet 2019

Paris

Organisé dans le cadre du programme de recherche MARG-IN, qui est financé par l’Agence nationale de la recherche, ce colloque entend contribuer aux débats en cours sur la lutte contre la pauvreté en identifiant, à partir de l’examen des jeux d’acteurs liés à la mise en oeuvre des politiques, les processus d’insertion sociale et économique qui pourraient servir de base à la construction de nouveaux dispositifs en phase avec la demande sociale et avec les réalités locales. Pendant ces deux jours, les chercheurs seront invités à échanger leurs points de vue avec les acteurs institutionnels, les acteurs de terrain (professionnels de l’action sociale et militants associatifs) et les personnes en situation précaire. Ces échanges serviront de base à l’écriture d’un texte commun jetant les bases d’une approche de la lutte contre la pauvreté « par le bas », et à large diffusion.

Consultez le programme


Rencontres nationales de Fabrique Territoire Santé. Alimentation, santé et territoires

17 janvier 2020

Bordeaux

La prochaine Rencontre nationale de  Fabrique Territoires Santé portera sur : "Alimentation, santé et territoires". Elle croisera les enjeux des acteurs des systèmes alimentaires sur les territoires avec les enjeux de santé, en prolongement du Dossier ressources publié en 2018. La rencontre, soutenue par la Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole, est organisée avec l’appui d’un comité d’acteurs locaux.

Programme et inscription à venir


12ème congrès de l'EUPHA : Construire des ponts pour une santé publique solidaire et ouverte sur le Monde

20 au 23 novembre 2019

Marseille

Le congrès de l’EUPHA, association européenne de santé publique, se déroule chaque année et accueille maintenant près de 2000 participants venus de toute l’Europe et au-delà. La Société Française de Santé Publique est le partenaire local associé à l’organisation. Cette manifestation internationale est une opportunité de valorisation des travaux et projets français, d’échanges avec d’autres professionnels sur les recherches, politiques, programmes.

5 axes constitueront la colonne vertébrale de ces 3 journées :

  • Migrations : construire des ponts pour une santé publique solidaire
  • Intersectorialité : construire des ponts pour intégrer la santé dans toutes les politiques
  • S’adapter : construire des ponts pour diversifier les acteurs et les approches en santé publique face aux changements démographiques
  • Santé mondiale : construire des ponts entre l’Europe et ses voisins pour une santé publique européenne connectée aux enjeux mondiaux
  • Changer de regard : construire des ponts pour définir les nouveaux rôles de la santé publique

Pour en savoir plus

CRES Paca

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Accueil documentaire de 13 à 17h

S'abonner / Se désabonner
Consulter notre politique de confidentialité