Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

n° 30 - 15 novembre 2017

Panorama de la santé 2017. Les indicateurs de l'OCDE

Cette nouvelle édition du Panorama de la santé présente les données comparables les plus récentes pour les principaux indicateurs relatifs à la santé et à la performance des systèmes de santé dans les pays de l’OCDE. Les pays candidats et les principaux pays partenaires (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Colombie, Costa Rica, Fédération de Russie, Inde, Indonésie et Lituanie) ont également été inclus dans la mesure du possible. Cette édition contient des nouveaux indicateurs, particulièrement dans le domaine des facteurs de risque pour la santé. En France, la population bénéficie globalement d’un meilleur état de santé que dans la moyenne des autres pays de l’OCDE. Certains facteurs de risque pour la santé, notamment la consommation d’alcool et le tabagisme, demeurent en revanche élevés. Les indicateurs d’accès et de qualité des soins sont généralement bons, alors que les dépenses de santé par habitant sont 15 % supérieures à la moyenne des pays de l’OCDE.

Editions OCDE, 2017-11-10, 210 p.

Consultez le rapport

Consultez le dossier de synthèse France

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, réagit au rapport de l'OCDE sur la santé des Français - Communiqué de presse - 14 novembre 2017


L'Enquête santé européenne - Enquête santé et protection sociale (EHIS-ESPS) 2014

Conduite par l'Irdes depuis 1988, l'Enquête santé et protection sociale (ESPS) est un outil pluridisciplinaire qui explore les relations entre l'état de santé, l'accès aux services de santé, l'accès à l'assurance publique et privée et le statut économique et social des individus enquêtés. Selon les résultats de l’enquête, près d’une personne sur trois âgée de 15 ans ou plus déclare un état de santé assez bon, mauvais ou très mauvais. Près de 40 % évoquent un problème de santé chronique et un quart une limitation dans les activités du quotidien. Les catégories sociales les plus défavorisées déclarent globalement être en moins bonne santé que les autres. Environ 9 % des femmes et 5 % des hommes souffrent de symptômes dépressifs, ce qui place la France au huitième rang des 26 pays pour lesquels ces données sont disponibles. Concernant la couverture complémentaire santé, près de 5 % des personnes déclarent ne pas en avoir. L’absence de complémentaire santé concerne avant tout les populations les plus précaires, comme les personnes au chômage et celles disposant de faibles revenus. Malgré des dispositifs d’aide existants (Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS)), le premier motif de non-recours demeure le coût trop élevé des contrats.

CELANT Nicolas, ROCHEREAU Thierry, IRDES, 2017-10, 282 p.

Consultez le rapport


Rougeole : elle tue encore 90 000 personnes par an

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que la rougeole a entraîné 90 000 décès en 2016 ce qui représente une baisse de 84% par rapport à 2000, où l'on avait enregistré 550 000 décès attribuables à cette maladie. C'est la première fois que le nombre de décès dus à la rougeole est inférieur à 100 000 par an. Beaucoup trop d’enfants encore – 20,8 millions – ne reçoivent pas leur première dose de vaccin antirougeoleux. Plus de la moitié de ces enfants non vaccinés vivent dans six pays: le Nigéria, l’Inde, le Pakistan, l’Indonésie, l’Éthiopie et la République démocratique du Congo. Comme la rougeole est une maladie virale très contagieuse, des flambées de grande ampleur continuent à frapper ces pays et d’autres pays d’Europe et d’Amérique du Nord, exposant les enfants à de graves complications, comme la pneumonie, la diarrhée, l’encéphalite et la cécité, et pouvant même entraîner la mort.

Consultez le communiqué de presse - 26 octobre 2017

Santé mentale

Problèmes de repérage, mauvais usage des antidépresseurs : la dépression doit être mieux identifiée et traitée de façon personnalisée

De nombreux cas de dépression ne sont ni repérés ni traités, augmentant le risque de suicides et entrainant une dégradation de la vie sociale et personnelle. De plus, la prise en charge de la dépression est insatisfaisante : elle repose trop souvent sur les antidépresseurs, prescrits généralement sans suivi ni psychothérapie. La HAS publie une recommandation pour aider les professionnels de premier recours à cibler les spécificités de la maladie et proposer la prise en charge la plus adaptée à chacun.

HAS, communiqué de presse, 2017-11-08

Épisode dépressif caractérisé de l’adulte : prise en charge en premier recours, Recommandations pour la pratique clinique, HAS, 2017-10, 45 p., mise en ligne 2017-11-08

Lire le communiqué

Téléchargez la recommandation de bonne pratique et tous les documents liés


Mortalité des personnes souffrant de troubles mentaux. Analyse en causes multiples des certificats de décès en France, 2000-2013

De 2000 à 2013, 783 403 décès avec mention de troubles mentaux (TM) ont été enregistrés, représentant en moyenne 55 957 décès annuels et 10,3% de l’ensemble des décès survenus sur cette période. Pour les hommes comme pour les femmes, l’âge moyen au décès était particulièrement bas pour la schizophrénie (respectivement 55,9 ans et 67,6 ans) et pour les TM liés à l’alcool (respectivement 59,4 et 60,7 ans). Les causes initiales de décès se répartissaient ainsi : pour les décès avec mention de TM, le suicide (11,1%) se situait en 3e position, derrière les causes cardiovasculaires (27,3%) et les cancers (18,1%), alors que pour les décès sans mention de TM, le suicide (1,3%) se plaçait loin derrière les cancers (31,0%) et le cardiovasculaire (28,9%).

BEH, n°23, 2017-10-24, pp. 500-508

Téléchargez l'article


Un algorithme est parvenu à identifier des personnes aux idées suicidaires 

Des chercheurs du département de psychologie de l’Université Carnegie Mellon à Pittsburgh (Etats-Unis) ont mis au point un algorithme capable d’identifier, dans 90% des cas, les personnes ayant des idées suicidaires. La machine a également réussi à repérer, au sein du groupe, celles ayant déjà fait une tentative de suicide.

Le Figaro santé, 2017-10-30

Lire l'article en ligne


Nutrition

Pour une Politique nutritionnelle de santé publique en France. PNNS 2017-2021

Les PNNS n’ayant atteint que partiellement les objectifs fixés et les inégalités sociales de santé s’étant aggravées dans le domaine de la nutrition, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) propose, pour 2017-2021, une politique nutritionnelle de santé publique s’appuyant sur des mesures visant la population générale avec une intensité graduée selon le degré de désavantage. Il recommande, tout en poursuivant les stratégies précédentes, d’intervenir sur l’environnement social, économique et sociétal afin de faciliter les choix individuels favorables à la santé concernant l’alimentation et l’activité physique. Il préconise de recourir à des mesures réglementaires pour réduire la pression du marketing commercial, améliorer l’offre alimentaire et l’accessibilité physique et économique aux aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Il recommande enfin de développer des actions spécifiques et prioritaires orientées vers les enfants et les populations défavorisées. Cette politique, qui doit tenir compte des préoccupations environnementales et de développement durable, nécessite une réorganisation de sa gouvernance. Le HCSP recommande de mettre en place un pilotage interministériel avec une finalité claire de santé publique et d’assurer une cohérence entre les mesures nationales et régionales.

HCSP, 2017-09, 170 p.

Consultez le rapport


Signature de l'arrêté recommandant l'utilisation de "Nutri-score"

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, ont signé l’arrêté portant sur le Nutri-score, dispositif d’étiquetage nutritionnel pour les produits alimentaires. Nutri-score a fait l’objet d’une concertation avec tous les acteurs économiques ainsi que d’une évaluation dans des conditions réelles d’achat : les résultats ont montré que Nutri-score est le système le mieux compris et le plus performant pour améliorer la qualité nutritionnelle du panier d’achat de toute la population et davantage encore pour les clients plus défavorisés. Ainsi que l’impose la réglementation européenne, l’application du système d’information nutritionnelle est facultative et repose sur le volontariat des entreprises de l’agroalimentaire et des distributeurs.

Consultez le communiqué - 31 octobre 2017

Dépistage des cancers

Dépistage du cancer colorectal : le dépister à temps peut vous sauver la vie

L'Institut national du cancer (INCa) rappelle que le cancer colorectal est le 2ème cancer le plus meurtrier, après le cancer du poumon. Chaque année, il touche 43 000 personnes en France, le plus souvent après 50 ans, et est responsable de 18 000 décès. Le test permet de détecter un cancer à un stade précoce et d’augmenter les chances de guérison. Le dépistage permet aussi de repérer un polype avant qu’il n’évolue en cancer.

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site de l'INCa


Santé et précarité

Rapport de l'observatoire de l'accès aux droits et aux soins de la mission France 2016

Médecins du Monde (MdM) publie le rapport 2016 de l'Observatoire de l'accès aux droits et aux soins de sa mission France. Il constate l'augmentation des obstacles administratifs entraînant le non-recours aux soins et alerte sur la situation des migrants.

Marielle Chappuis et Anne Tomasino, MdM, 2017-10, 136 p.

Consultez le rapport

Consultez la synthèse


Personnes vulnérables et éloignées du système de santé : s'appuyer sur les médiateurs et interprètes pour améliorer l'accès aux soins

La Haute autorité de santé (HAS) publie deux référentiels qui précisent le cadre d’intervention et les bonnes pratiques en matière de médiation et d’interprétariat auprès des personnes éloignées du système de santé. Elle souligne par ailleurs que leur déploiement sur le terrain ne sera pérenne qu’à la condition de reconnaître les médiateurs et interprètes et de disposer de financements adaptés.

La médiation en santé pour les personnes éloignées des systèmes de prévention et de soins, HAS, 2017-10, 70 p.

Interprétariat linguistique dans le domaine de la santé, HAS, 2017-10, 55 p.

Consultez les référentiels

Agenda

Santé, genre et développement

23 novembre 2017

Marseille

12e Journée provençale de la santé humaine organisée par Santé Sud.

Voir le programme


La psychiatrie en mouvement

Du 29 novembre au 2 décembre 2017

Lyon

9e édition du Congrès français de psychiatrie.

Téléchargez le programme préliminaire

Inscriptions


On veut bien manger ! Arrêtons de nous faire cuisiner !

30 novembre

Marseille

Grand forum santé de l'Institut Paoli Calmettes.

Voir le programme


Forum régional santé environnement

6 décembre 2017

Marseille

L'ARS, la Dreal et la Région, organisent le Forum régional santé environnement (FRSE) à l'Hôtel de Région à Marseille sur le thème "Changement climatique et santé environnementale".

Rendez-vous majeur des acteurs de la santé environnementale en Paca, cette nouvelle édition du FRSE sera marquée par l'adoption du 3ème Plan régional santé environnement (PRSE) formalisée par la signature d'une lettre d'engagement entre les 3 pilotes (ARS, Dreal et Région).

Cet évènement sera également l'occasion de rencontrer les porteurs des projets labellisés PRSE 3 (projets financés dans le cadre des appels à projets santé environnement 2016 et 2017 et contribuant à la réalisation des objectifs de son plan d'orientations).

Programme   et formulaire d'inscription : http://prsepaca.fr/wordpress/inscriptions-frse-2017/

Consultez le site du PRSE PACA


Genre et contraception : quelles (r)évolutions ?

18 et 19 décembre 2017

Paris

Pour célébrer le cinquantième anniversaire de la légalisation de la contraception en France, les membres du Laboratoire Junior Contraception&Genre organisent, en partenariat avec l’Institut national d’études démographiques (Ined), un colloque international.

Voir le programme

CRES Paca

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Accueil documentaire de 13 à 17h