Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 68 - 21 janvier 2021

Renforcement du protocole sanitaire dans les cantines et pour l'activité physique

Suite aux déclarations du Gouvernement, le 14 janvier dernier, des fiches thématiques précisent les modalités d'organisation :

Repères pour l'organisation de la restauration

Repères pour l'organisation de l'éducation physique et sportive

  Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, janvier 2021


L'EHESP met en place une formation en ligne pour les médiateurs et médiatrices de Lutte Anti Covid-19

Le renforcement de la stratégie « Tester Alerter Protéger » (TAP) du Gouvernement passe par le déploiement, dès janvier 2021, de médiatrices et de médiateurs de lutte anti-Covid-19, en renfort des équipes déjà mobilisées sur le terrain. Sous la responsabilité de professionnels de santé, ces médiatrices et médiateurs concourront aux actions de prévention et de limitation des conséquences de l’épidémie, notamment en matière de dépistage et de contact-tracing. A la demande de la Direction Générale de la Santé, l’École des hautes études en santé publique (EHESP) a été sollicitée pour assurer l’enseignement théorique des futurs médiateurs et médiatrices à travers le développement d’une plateforme e-learning.

Ouverte depuis le 11 janvier 2021, elle permet d’accéder à un ensemble de ressources pédagogiques conçu par l’EHESP avec l’appui de partenaires scientifiques, académiques et institutionnels. Elle est accessible depuis le site https://www.tap-ehesp.fr

Cette formation en ligne est complétée par un enseignement pratique, en présentiel, organisé dans chaque département par des structures partenaires. Elle s’adresse aux personnes, autres que professionnels de santé, qui souhaitent exercer les fonctions de médiatrices et de médiateurs de lutte anti-covid-19, soit dans le cadre des opérations organisées par les collectivités territoriales, les entreprises, les établissements d’enseignement, soit dans le cadre des actions conduites à l’initiative des préfectures et agences régionales de santé.

Pour en savoir plus


Covid-19 : entre virus et variants, " une course contre la montre " ? Un entretien avec Jean-François Delfraissy

La dernière émission des Contrepoints de la Santé, diffusée le 19 janvier 2021, a permis de faire un point complet avec le Président du Conseil Scientifique Covid-19 Jean-François Delfraissy. Les différences d’évolution de la pandémie entre les pays d’Europe, l’émergence de variants du coronavirus, le risque de troisième vague, la stratégie actuelle de vaccination du Gouvernement, le confinement, les préconisations en matière de masques mais aussi la question de la fermeture/ouverture des facs et écoles… l’ensemble de ces sujets ont été passés au crible.

Les Contrepoints de la Santé, 20 janvier 2021

Synthèse de l'émission

Ecouter l'émission

Lire l'Avis du Conseil scientifique, 2021-01-12, 41 p. [En ligne le 15 janvier 2021]


La vaccination anti-covid : point d'actualité

Elargissement de la vaccination

Depuis le lundi 18 janvier 2021, la campagne de vaccination s'accélère afin de protéger au plus tôt les publics les plus exposés et les plus à risque.

Consulter la liste des centres de vaccination en Provence-Alpes-Côte d'Azur et les publics prioritaires

 

Début des travaux du collectif citoyen sur la vaccination

35 citoyens tirés au sort sont amenés à formuler des observations sur la politique vaccinale contre la Covid-19. À compter du 16 janvier, ces citoyens travailleront sur les thématiques multiples liées à la campagne de vaccination grand public : interrogations, peurs, résistances et questions éthiques.

Pour mener à bien cette réflexion, le collectif citoyen pourra en outre s’appuyer sur la plateforme de consultation publique, vaccinationcovid.lecese.fr.

En savoir plus sur le dispositif mis en place par le Conseil économique, social et environnemental

Consulter la plateforme de consultation publique

Première réunion du collectif citoyen le 16 janvier 2021

En complément des travaux du collectif citoyen, le CESE a mis en place une commission temporaire regroupant des représentants de chacun des groupes du Conseil. Cette commission publie sa première recommandation au Gouvernement.

Le CESE recommande la création à l'initiative des pouvoirs publics d'une plateforme d'accueil téléphonique du public en quête d'informations, et d'un site Internet unique de référence regroupant l'ensemble des informations et savoirs sur la campagne de vaccination contre la Covid-19. 

Consulter la recommandation

 

Décès survenus après la vaccination

L'ANSM fait un point de situation sur la surveillance des vaccins

Depuis le début de la vaccination, 139 cas d’effets indésirables ont été déclarés avec le vaccin Comirnaty de Pfizer/BioNTech, dont une vingtaine d’effets indésirables graves qui seront discutés dans le cadre du comité de suivi du 21 janvier.

Parmi ces déclarations, 5 cas de décès ont été rapportés. Il s’agissait de personnes âgées résidant en EHPAD ou en résidence vieillesse qui présentaient toutes des maladies chroniques et des traitements lourds.

Au regard des éléments disponibles à ce jour, rien ne permet de conclure que les décès rapportés sont liés à la vaccination.

Point de situation ANSM, 19 janvier 2021

Mesvaccins.net commente la situation norvégienne

Dans un communiqué du 15 janvier 2021 , l'agence norvégienne du médicament a fait savoir que 23 décès étaient survenus dans cette population de personnes fragiles, affectées de différentes pathologies ajoutées à leur grand âge (plus de 80 ans), dans les jours qui ont suivi leur vaccination.  Le communiqué précise que les investigations sur ces cas sont en cours. Il n'est pas encore évoqué de surmortalité associée à la vaccination, car il n'a pas été établi de comparaison avec un groupe de personnes de même condition mais non vaccinées. Or, 400 personnes âgées fragiles meurent chaque semaine dans des établissements de soin en Norvège. C'est le classique problème de la distinction entre cause et coïncidence.

Covid 19 : l'agence norvégienne du médicament met en garde contre des effets possibles du vaccin Comirnaty chez les personnes âgées fragiles, mesvaccins.net, 18 janvier 2021

Les communiqués officiels

Communiqué de l'Académie de médecine : Infection à VIH et vaccination anti-SARS-Cov2 ?

L’épidémie de Covid-19 n’a pas épargné les personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Toutefois, les séries publiées en Chine, en Espagne, en Allemagne, en Italie et aux États-Unis ne montrent pas une incidence plus élevée ou une expression clinique différente de l’infection par le SARS-CoV-2 dans cette population. En revanche, plusieurs études, rapportent un risque de mortalité par Covid-19 deux à trois fois plus élevé. Aucune contre-indication de principe n’est actuellement opposable à la vaccination des PVVIH. C’est pourquoi, considérant que ces personnes doivent être protégées de la Covid-19 et bénéficier de la vaccination anti-SARS-CoV-2, l’Académie nationale de médecine recommande :

  • de ne pas interrompre ou relâcher la prise en charge thérapeutique des PVVIH pendant la pandémie de Covid-19 et de maintenir l’accessibilité des Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic ;
  • d’inclure les PVVIH parmi les populations vulnérables devant bénéficier dès que possible de la vaccination, sans considération d’âge.

Académie nationale de médecine, 20 janvier 2021

Lire le communiqué

Les messages de prévention

Kit de communication Covid-19

L'ARS Normandie et Promotion Santé Normandie proposent aux collectivités et aux professionnels en contact avec du public, un kit de communication sur la Covid-19 et la sensibilisation aux gestes qui protègent. Ce kit comprend des affiches, vidéos et visuels.

Pour en savoir plus

Les derniers chiffres de l'épidémie

Sur la semaine du 11 au 17 janvier, le nombre de tests et les délais de rendu sont stables par rapport la semaine précédente

Au cours de la semaine du 11 au 17 janvier 2021, 2 023 300 résultats de tests RT-PCR et antigéniques ont été validés par un professionnel de santé, parmi lesquels un peu plus d’un quart (25,2%) étaient des tests antigéniques. Le nombre de tests validés au cours de cette semaine est quasi stable (-29 300 tests) par rapport à la semaine précédente, où 2 052 600 tests RT–PCR et antigéniques avaient été réalisés, tout comme la part de tests antigéniques.

La part des tests (ensemble des RT-PCR et antigéniques) validés en moins de 24 h est stable, avec 93 % des tests validés au plus tard 24 h après le prélèvement.

DREES, 2021-01-21

Pour en savoir plus


Chiffres en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Points-clés de la semaine en cours :

  • Surveillance Covid-19 : indicateurs biologiques en hausse dans les Bouches-du-Rhône. Augmentation des hospitalisations
  • Mortalité toutes causes stable à un niveau élevé

Veille-Hebdo, 2021-02 du 20 janvier 2021

Lire la publication

Les publications

Les déterminants des comportements de prévention dans le contexte de la pandémie de Covid-19 : le rôle respectif des facteurs socioculturels, psychosociaux et sociocognitifs

S’appuyant sur des recherches récentes, les auteurs abordent cette question dans ce "3 questions à...." de Santé publique France. Ils ont mis en concurrence trois catégories de facteurs permettant d’expliquer l’adoption des mesures de protection : les facteurs socioculturels, les facteurs psychosociaux et les facteurs sociocognitifs. Les résultats de ces travaux sont décrits dans l’article paru récemment dans la revue Frontiers in Psychology

Pour en savoir plus


Les enfants à l'épreuve du premier confinement

Le premier confinement du printemps 2020 a conduit à la fermeture des écoles et à la suspension des activités hors domicile. Assignés à résidence, les enfants d’école primaire se sont plutôt bien adaptés en continuant à faire leur travail scolaire et, profitant d’un temps libéré, ont pu pratiquer leurs activités quotidiennes plus qu’en temps « normal ». Mais pour les parents de statut socioéconomique modeste, le confinement a dégradé les relations familiales, largement accru le temps passé par les enfants sur les écrans, altéré leur sommeil et leur bien-être psychologique, et rendu plus complexes les apprentissages scolaires. Pour les enfants comme pour les adultes, le confinement a accru des inégalités susceptibles de se creuser à moyen terme.

THIERRY Xavier, GEAY Bertrand, PAILHE Ariane (et al.), Population et Sociétés,  n ° 585, 2021-01, 3 p.

Pour en savoir plus


Prédominance estimée du variant anglais en France

Des chercheurs de l'Institut Pierre-Louis Épidémiologie et Santé Publique, avec Vittoria Colizza, ont publié des résultats le 16 janvier 2021 indiquant que le nouveau variant du SARS-CoV-2 (VOC-202012/01), apparu fin 2020 au Royaume-Uni (dit variant anglais) deviendrait dominant en France entre fin février et mi-mars : " Nous estimons que le variant deviendrait dominant en France entre fin février et mi-mars, en fonction de l'évolution épidémique et de l'augmentation estimée de la transmissibilité du VOC. Les nouvelles hospitalisations hebdomadaires devraient atteindre le niveau du pic de la première vague (environ 25,000 hospitalisations) entre mi-février et début avril, en l’absence d’interventions. Ces résultats montrent la nécessité de renforcer les mesures de distanciation sociale et d’accélérer la campagne de vaccination pour faire face à la menace du variant VOC."

SABBATINI Chiara E., DI DOMENICO Laura, PULLANO Giulia (et al.), Estimated date of dominance of VOC-202012/01 strain in France and projected scenarios, Report #26, 2020-01-16, 6 p. 

Pour en savoir plus


Risques de réinfection au SARS-CoV-2

L'auteur fait le point sur les risques de réinfection au SARS-CoV-2, en tenant compte dans son analyse du variant anglais.

STOKEL-WALKER Chris,  What we know about covid-19 reinfection so far,   

Pour en savoir plus


Union européenne : pour une approche coordonnée

L'objectif de ce document est de parvenir, via le comité de sécurité sanitaire (CSS), à un accord au niveau de l'Union européenne pour une approche plus coordonnée des mesures de quarantaine et d'isolement en tenant compte également des directives publiées par l'ECDC et l'OMS, et basées sur les connaissances et preuves disponibles sur le SARS-CoV-2 et les risques de transmission.

EU  health   preparedness Recommendations  for a  common  EU  approach   regarding  isolation for Covid-19 patients and  quarantine  for contacts and  travellers , Commission européenne, 2021-01-11, 7 p.

Ce document appelle les pays de l'Union européenne à coordonner leurs stratégies pour concrétiser les quatre priorités: 

  • Accélérer la vaccination et l'approvisionnement en vaccins
  • Accélérer la mise en oeuvre des tests de dépistage et le séquençage du génome pour contrôler les infections et les nouvelles variantes
  • Assurer le fonctionnement du marché unique
  • Faire preuve de leadership international et de solidarité avec ses partenaires
Il s'appuie sur l'expérience des dernières semaines, les derniers avis scientifiques et le programme «Rester à l'abri COVID-19 en hiver ».
 

Communication de la Commission au Parlement européen et le Conseil européen,  A united front to beat COVID-19, Commission européenne, 2021-01-19, 12 p.


Variants du coronavirus : l'ECDC met à jour son évaluation des risques

Le Centre de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a mis à jour son évaluation des risques avec les nouvelles informations sur la propagation de trois variantes du virus. Le risque a été associé à élevé/ trés élevé et les stratégies de réponses ont été adaptées.

Risk related to the spread of new SARS-CoV-2 variants of concern in the EU/EEA – first update, ECDC, 21 janvier 2021

Lire le rapport (en anglais)


Avis du HCSP

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) actualise ses précédents avis relatifs au poolage des échantillons pour le diagnostic de l’infection à SARS-CoV-2.

Diagnostic et dépistage du Covid-19 à l’aide du  poolage  : actualisation des recommandations, HCSP, 2020-11-30, 18 p. [En ligne le 15 janvier 2021]

Le HCSP a analysé le risque de transmission du SARS-CoV-2 par les activités liées au tabagisme et au vapotage. Aucune donnée scientifique n’est disponible pour déterminer si la diffusion du SARS-CoV-2 peut être facilitée par la fumée exhalée par le fumeur et inhalée par des personnes à proximité. En revanche, par la pratique du tabagisme et la diminution de l’observance des mesures de prévention (regroupement physique, retrait du masque, partage d’objets et de cigarettes) le risque de contamination entre fumeurs peut être plus élevé qu’entre non-fumeurs.

Le HCSP recommande de respecter une distance d’au moins 2 mètres entre les fumeurs/vapoteurs et les personnes qui les entourent (fumeurs/vapoteurs ou non). Il est recommandé de ne pas fumer/vapoter dans des espaces extérieurs semi-clos lorsqu’ils sont peu ventilés et sans possibilité d’aération. Les espaces extérieurs non cloisonnés facilitant le renouvellement d’air naturel sont recommandés pour réduire l’exposition aux aérosols des activités de tabagisme et de vapotage. Le tabagisme en milieu clos de la sphère privée est déconseillé. Par ailleurs, le HCSP émet des recommandations concernant les espaces fumeurs des entreprises et les pratiques à observer lors de la consommation de tabac et le vapotage (partage d’objets et de cigarettes, expiration de la fumée …). Ces recommandations s’intègrent aux mesures individuelles et collectives habituellement préconisées par le HCSP.


Stratégies en santé mentale

Cette revue systématique a analysé les stratégies et recommandations internationales en ligne  en santé mentale à un stade très précoce de la crise de la Covid-19.

ALMEDA Nerea, GARCIA-ALONSO Carlos, SALVADOR-CARULLA  Luis,  Mental health planning at a very early stage of the Covid-19 crisis: a systematic review of online international strategies and recommendations. BMC Psychiatry 21, 43 (2021). https://doi.org/10.1186/s12888-020-03015-y

Pour en savoir plus


Stress et addictions chez les étudiants français pendant le confinement

Cette étude menée auprès d'étudiants de quatre universités françaises avait pour objectif d'évaluer leur niveau de stress et leur comportements addictifs, notamment leur consommation d'alcool, pendant le confinement.

FLAUDIAS Valentin, ZERHOUNI Oulmann, PEREIRA Bruno (et al.), The  Early  Impact of the Covid-19  Lockdown  on Stress and Addictive  Behaviours  in an  Alcohol-Consuming   Student  Population in France, Frontiers in Psychiatry, 2021-01-14, doi: 10.3389/fpsyt.2021.628631 (résumé)

Pour en savoir plus


Nouvelles variantes Sars-Cov-2 : conduite à tenir

 Ces recommandations s'adressent aux laboratoires d’analyses médicales et aux professionnels de santé réalisant un dépistage du SARSCoV-2.

DGS Urgent n° 2021_05, 2021-01-15

Pour en savoir plus

L'agenda

Webinaire "La contribution de la Promotion de la Santé face à la pandémie de Covid-19"

29 janvier 2021

En ligne

Organisé par l'IREPS de la Martinique

Voir le programme et s'inscrire

CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Conception : Zeina Mansour, Nathalie Cornec, Gaëlle Lhours, Stéphanie Marchais, Lisbeth Fleur

Consulter notre politique de confidentialité
Cet e-mail a été envoyé à [[EMAIL_TO]], cliquez ici pour vous désinscrire.