Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 51 - 2 octobre 2019
Santé mentale

Comment intégrer un travailleur pair dans une équipe de santé mentale ? Petit guide pratique à l'usage des équipes qui souhaitent se lancer

Construit de manière participative, en associant pairs-aidants et autres professionnels de la santé mentale, ce petit guide pratique souhaite aborder la majorité des questions que peut se poser une équipe qui a la volonté de recruter un travailleur pair : en quoi consiste la pair-aidance ? quelles sont les formations disponibles ? quel est le champ des missions possibles pour un travailleur pair ? comment garantir des conditions d’accueil optimales ? etc.

Centre ressource de réhabilitation psychosociale, 2019-09, 24 p.

Téléchargez le document


Rapport d'information sur l'organisation de la santé mentale

La  commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a lancé en janvier 2019 une mission « flash » sur le financement de la psychiatrie. Cette mission concluait à la nécessité absolue de refonte  du modèle de financement de la psychiatrie et à  réfléchir  aux forces  et  aux  faiblesses  de  l’organisation  des  soins  psychiatriques  en  France. Suite à ces propositions,  la  commission  des  affaires  sociales  a  décidé  de  la  création  d’une mission d’information relative à l’organisation territoriale de la psychiatrie. Ce rapport présente le diagnostic des rapporteures  concernant le parcours de soins des patients en santé mentale,  et émet des propositions pour l'améliorer. La nécessité de conforter les conseils locaux de santé mentale et les projets territoriaux de santé mentale est pointée ainsi que celle de garantir un accès aux soins de proximité pour tous.

Rapport d'information déposé en application de l’article 145 du Règlement par la commission des affaires sociales en conclusion des travaux de la mission relative  à l’organisation de la santé mentale, FIAT Caroline, WONNER Martine, Assemblée nationale, 2019-09-18, 139 p.

Téléchargez le rapport


Surveillance de l'utilisation des urgences au Québec par les patients ayant des troubles mentaux

Ce rapport avait pour objectif de tracer un portrait succinct de l’utilisation de l’urgence pour toutes raisons (troubles mentaux, maladies physiques) au Québec des patients ayant des troubles mentaux, y compris leur taux d’hospitalisation, et les raisons associées à leurs visites à l’urgence. Il visait aussi à cerner, à partir d’indicateurs, l’accès, la continuité et l’adéquation des soins pour ces patients. Les résultats d’utilisation des urgences de la cohorte des patients ayant des troubles mentaux ont également été comparés à ceux des patients sans troubles.

INSPQ, Surveillance des maladies chroniques, n°31, 2019-09, 20 p.

Téléchargez le rapport


Le rétablissement : au coeur de la stratégie en santé mentale

La notion de santé mentale recouvre un champ très large qui renvoie à un état d'équilibre individuel et collectif et qui permet aux personnes de se maintenir en bonne santé malgré les épreuves et les difficultés. Toutes les personnes peuvent se rétablir d’un trouble psychique, ne serait-ce que partiellement, et cela d’autant plus que le système de santé répond mieux aux besoins des personnes. 

ARS PACA, 2019-09-27

Lire l'article en ligne

Nutrition

Lancement du 4ème Programme national nutrition santé 2019-2023

La ministre des solidarités et de la santé a lancé le 20 septembre 2019 le 4e Programme national nutrition santé (PNNS). Objectif : permettre aux Français de rester en bonne santé tout au long de leur vie grâce à de bons réflexes pour mieux manger et bouger.  Deux ans après ses débuts, c’est également l’occasion de faire le point sur le Nutri-Score, emblématique du PNNS puisqu’il vise à la fois à modifier les comportements et incite à améliorer la qualité nutritionnelle des aliments. De plus en plus visible sur les emballages, il est plébiscité par les Français, selon la 3e vague d’enquête de Santé publique France.

Le Programme national de l’alimentation et de la nutrition (PNAN) , porté par le ministère des Solidarités et de la Santé et par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, fixe le cap de la politique de l'alimentation et de la nutrition pour les cinq années à venir (2019-2023), en réunissant pour la première fois les actions du Programme national pour l’alimentation (PNA3) et du Programme national nutrition santé (PNNS4) .

Communiqué de presse, Ministère des solidarités et de la santé, 2019-09-20 et communiqué conjoint avec le Ministère de l'agriculture et de l'alimentation, 2019-09-23

En savoir plus

Consulter le Programme national nutrition santé n° 4


Nutri-Score : évolution de sa notoriété, sa perception et son impact sur les comportements d'achat déclarés entre 2018 et 2019

En 2019, la notoriété du Nutri-Score continue à progresser pour atteindre 81 %. Cette augmentation est principalement due à l'apparition progressive du logo sur les emballages. Le Nutri-Score est cité spontanément par 8 % des individus comme un critère qu'ils utilisent pour évaluer la qualité nutritionnnelle des produits.

Santé publique France, 2019-09-20

En savoir plus


Inserm : sport et santé, un duo gagnant

S’il est bien un domaine dans lequel les preuves scientifiques s’accumulent en faveur de ses bienfaits sur la santé, c’est celui de l’activité physique. En quelques années, l’Inserm est devenu un des premiers acteurs mondiaux de la recherche sur le thème du sport et de la santé.

Dossier, INSERM, 2019-09-16

En savoir plus

Contraception

224 300 interruptions volontaires de grossesse en 2018

En 2018, 224 300 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été réalisées en France, dont 209 500 auprès de femmes résidant en métropole. Le taux de recours s’élève à 15,0 IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en métropole et à 27,8 dans les départements et régions d’outre-mer (DROM), son niveau le plus élevé depuis 1990. Les femmes de 20 à 29 ans restent les plus concernées, avec un taux de 27 IVG pour 1 000 femmes sur l’ensemble du territoire. L’indice conjoncturel d’avortement atteint 0,56 IVG par femme en 2018.
Les écarts régionaux perdurent, les taux de recours allant du simple au double selon les régions : de 10,9 IVG pour 1 000 femmes en Pays de la Loire à 22,0 IVG en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans les DROM, ils sont plus élevés et atteignent jusqu’à 38,5 en Guadeloupe.
55 800 IVG ont été réalisées hors d’une structure hospitalière, soit 25 % du total des IVG. À l’hôpital, la part des IVG instrumentales continue de décroître et s’élève à 40 %, soit 30 % du total des IVG.

Etudes et résultats, n° 1125 , 2019-09, 7 p.

Téléchargez le document

Dépistage des cancers

Octobre Rose 2019

Pour connaître les évènements près de chez vous, connectez-vous au Facebook du centre de coordination Sud Provence-Alpes Côte d'Azur du dépistage des cancers. La Ligue contre le Cancer propose également une cartographie des évènements organisés dans le cadre d'Octobre Rose : https://octobre-rose.ligue-cancer.net/

Consultez la liste des évènements

Association Cancer du sein parlons-en


Prévention du cancer du col de l'utérus

Ce numéro spécial du BEH sur la prévention du cancer du col utérin coïncide avec la mise en oeuvre du dépistage organisé (DO) du cancer du col en France. Le dépistage du cancer du col utérin s’inscrit dans le plan cancer 2014-2019, dont l’une des priorités est de faire reculer les inégalités face au cancer du col utérin et de réduire son incidence. La revue fournit les dernières données épidémiologiques de couverture du DO en cours depuis 2018 mais aussi les données sur le vaccin HPV, sa couverture, les freins à son recours, les interventions pour y remédier etc.

Françoise Hamers, Anne-Sophie Barret, Sophie Rousseau, BEH, n°22-23, 2019-09-17, pp. 407-460

Consultez le BEH

Voir aussi l'analyse de Santé publique France


Vaccination contre les HPV et dépistage régulier : la combinaison gagnante pour vaincre le cancer du col de l'utérus

L’Institut national du cancer (INCa), en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, mène une campagne de sensibilisation à destination des professionnels de santé sur les modalités de prévention du cancer du col de l’utérus.

Communiqué de presse, INCa, 2019-09-04

Lire le communiqué de presse


Le cancer, première cause de décès dans les pays riches

Selon une étude publiée le 3 septembre 2019 par The Lancet , si les maladies cardiovasculaires demeurent la principale cause de mortalité dans le monde chez les adultes (35-70 ans), le cancer devient la première cause de décès dans les pays développés.

Gilles R Dagenais, Darryl P Leong, Sumathy Rangarajan, Fernando Lanas, Patricio Lopez-Jaramillo, Rajeev Gupta (et al.), Variations in common diseases, hospital admissions, and deaths in middle-aged adults in 21 countries from five continents (PURE): a prospective cohort study, The Lancet, 2019-09-03 (en anglais)

, Cancer's global epidemiological transition and growth, The Lancet, 2019-09-03 (en anglais)

Consultez les articles en anglais


Lutter contre le cancer du sein : des petits gestes pour prévenir près de 20 000 cancers par an

L’Institut national du cancer (INCa), en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, a lancé une campagne d’information visant à sensibiliser les femmes aux moyens d’agir pour lutter contre les cancers du sein. Centrée sur la prévention et le dépistage, cette campagne nationale a pour principal objectif de leur faire prendre conscience des actions simples et quotidiennes qui s’inscrivent dans la lutte contre ce cancer.  En 2018, près de 59 000 nouveaux cas ont été détectés et plus de 12 100 femmes en sont décédées. Le cancer du sein est à la fois le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes. Le dépistage comme la prévention primaire  sont deux armes essentielles et complémentaires pour lutter contre la survenue de ce cancer.

Communiqué de presse, INCa, 2019-09-05

Lire le communiqué de presse

Voir la campagne de communication

Agenda

Priorité prévention et promotion de la santé : l'affaire de toutes les politiques publiques

16 octobre 2019

Marseille

Ce colloque organisé par le CRES et l'ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur a pour objectif de valoriser le Plan national de santé publique (PNSP) « Priorité prévention » et sa mise en oeuvre en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Il se focalise sur des mesures phares et deux sessions thématiques :

  • alimentation et activité physique chez les enfants et les jeunes
  • bien vieillir et prévention de la perte d'autonomie

qui permettront d'illustrer l'intersectorialité des actions ainsi que la convergence des objectifs et des mesures sur les différents déterminants de santé.

La journée s'adresse à tous les partenaires et parties prenantes du Plan. Elle est organisée dans le cadre du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la santé du CRES et financée par l'ARS.

Voir le programme

Inscriptions gratuites mais obligatoires en ligne


Colloque EXPAIRs : L'accompagnement par les pairs : enjeux contemporains. Santé, Handicap, Santé mentale

14 au 15 novembre 2019

Rennes

Ce colloque sur les enjeux de l'accompagnement par les pairs est organisé par l'UMPR ESO (6950), le laboratoire VIPS2, l'université Rennes 2, la Maison des sciences de l'homme en Bretagne.

Consultez le programme


Les CLSM, 12 ans après : qu'est-ce qui a changé ?

15 novembre 2019

Lille

La 5ème rencontre nationale des CLSM proposera de mettre en perspective l'esprit de la démarche, les idéaux qu'elle porte, en particulier en termes de coopération en santé mentale, et la pratique concrète des acteurs sur les territoires.

Programme et inscription


Environnements de vie favorables à la santé : Architecture, Ville verte, Biodiversité, Paysages

25 octobre 2019

Montpellier

Comment réintroduire la nature en ville ? Quel impact sur notre santé ? Quel apport pour notre bien-être et notre qualité de vie ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles le 12eme colloque organisé par la Société régionale de santé publique (SRSP) d'Occitanie tentera de répondre.

Consultez le programme et inscrivez-vous

CRES Paca

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Accueil documentaire de 13 à 17h

S'abonner / Se désabonner
Consulter notre politique de confidentialité