Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 28 - 25 avril 2020

Covid-19 : la veille du CRES

Dans le contexte sanitaire actuel, le Comité régional d'éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d'Azur consacre désormais la une de son site web et ses veilles documentaires au Covid-19. Cette newsletter "spécial coronavirus" vous sera envoyée quotidiennement tout au long de l'épidémie.

S'abonner

Retrouver tous les numéros


Covid-19 et confinement : faites avancer les connaissances, participez aux enquêtes des chercheurs de l'Inserm

Afin de documenter de nombreux aspects de la situation inédite que nous vivons actuellement, des équipes Inserm ont lancé de nombreuses enquêtes auxquelles vous pouvez répondre en ligne. Elles s’intéressent aux conséquences de la pandémie et de la mise en place du confinement à travers différents angles : connaissances de la population relatives au Covid-19, évolution de nos rapports sociaux, de nos comportements, retentissements psychologiques et cognitifs...

INSERM, 2020-04-24

Répondre aux enquêtes de l'INSERM


Dispositifs de la mobilisation des solidarités face au covid-19

Quatre dispositifs dans le champ du social, du paramédical, de la santé du et du handicap sont aujourd’hui actifs en région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour assurer le maintien ou le renfort des activités vitales en cette période d’épidémie.

DRDJSCS, 2020-04-23

En savoir plus


Enquête sur les circonstances des contaminations professionnelles des personnels de santé par le Covid-19

Ce questionnaire a été élaboré avec le soutien de la Haute Autorité de Santé et de Santé Publique France et en collaboration avec le Groupe hospitalo-universitaire Paris Saclay ouest (DHESP/MIT/EOH).  L’objectif général du GERES (Groupe d’Etude sur le Risque d’Exposition des Soignants aux agents infectieux) est de contribuer à l’amélioration de la prévention des risques infectieux pour le personnel soignant et donc à sa protection.

GERES, 2020-04

Répondre à l'enquête


Sortie de crise et déconfinement : les enjeux pour la protection de l'enfance

La CNAPE-Protection de l'enfant, la FEHAP et l'UNIOPSS, structures oeuvrant pour la protection de l'enfance, émettent leurs recommandations pour l'organisation du déconfinement, certaines relevant de la responsabilité de l'Etat, d'autres des départements.

Contribution CNAPE-FEHAP-UNIOPSS, 2020-04-21

Lire les recommandations

Les communiqués officiels

Mesures sanitaires pour la réouverture des écoles, collèges, lycées et crèches : le communiqué de l'Académie de médecine

L’Académie nationale de médecine publie une série de recommandations relatives à la réouverture progressive des crèches et établissements scolaires à partir du 11 mai prochain. Elle demande notamment une réouverture progressive et encadrée par des mesures sanitaires strictes.

Académie de médecine, 2020-04-23

Voir le communiqué


Protocoles de recherche clinique et prescriptions hors AMM : le ferme rappel de l'Ordre des médecins

Protocoles de recherche clinique illégaux, prescriptions hors AMM non justifiées... le conseil national de l'Ordre des médecins rappelle avec fermeté les règles en vigueur et informe l’ANSM.

Ordre des médecins, 2020-04-23

En savoir plus


Patients obèses ou dénutris : pour la HAS, prévenir les formes graves de Covid-19 tout en limitant les risques liés au confinement

En cette période d’épidémie de Covid-19, et comme pour chaque maladie chronique, les professionnels de santé doivent maintenir le suivi de leurs patients présentant des troubles de la nutrition ou pour lesquels l’alimentation est un enjeu pour le maintien de leur santé. 

Dans la Réponse rapide "Pathologies chroniques et risques nutritionnels en ambulatoire ", la HAS résume les points de vigilance à connaitre pour prévenir les risques nutritionnels et préconise de privilégier le télésoin.

HAS, 2020-04-24

Voir le communiqué


Souffrance psychique et troubles psychiatriques liés au Covid-19 et difficultés de la vie en confinement : les évaluer pour mieux agir

Depuis les mesures de confinement, la peur de la maladie et les conditions de vie bouleversées ou plus précaires ont des conséquences sur la santé mentale des Français.

Pour en mesurer les effets et prévenir l’apparition de ces troubles, Santé publique France a mis en place un dispositif d’enquêtes permettant, entre autres, d’observer l’impact de cette épidémie inédite et des mesures de confinement sur la santé mentale des Français et identifier les plus vulnérables. En appoint du rôle primordial du médecin généraliste et des professionnels de la santé mentale (psychiatre, psychologue), en complément du monde associatif, et pour faciliter le repérage et l’accès aux soins, un dispositif d’écoute a été mis en place par le gouvernement et une vidéo de la collection « Ma vie au quotidien » a été développée pour identifier les premiers signes de stress et délivrer des conseils pour s’en préserver.

Santé publique France, 2020-04-23

Voir le communiqué

Voir les vidéos "ma vie quotidienne pendant le confinement"


Présence des parents auprès des enfants nés prématurés

Le ministère de la santé soutient les recommandations de la Société française de néonatologie (SFN) en faveur de la présence des parents aux côtés de l’enfant né prématuré dans le strict respect des consignes de sécurité liées à l’épidémie de Covid-19.

Ces recommandations soulignent les bienfaits pour la santé de l’enfant de la présence des deux parents après la naissance, en tant que partenaires privilégiés de l’équipe soignante. La SFN formule également des consignes permettant d’adapter cet accompagnement à la situation de crise sanitaire actuelle. Cette publication intervient peu de temps après celle du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) qui s’est prononcé en faveur de la présence du père en salle de naissance pendant la période Covid-19.

Ministère de la santé, 2020-04-24

Voir le communiqué

Voir le rapport de la SFN


Les patients, notamment malades chroniques, incités à consulter leur médecin

Dans la perspective de la sortie progressive du confinement, le ministère de la santé annonce que la consigne nationale de déprogrammation des interventions médicales et chirurgicales non urgentes et sans mise en cause du pronostic vital reste en vigueur. Cependant, certaines prises en charge ayant pu être différées deviennent désormais urgentes pour les patients. Ceux-ci, notamment atteints de maladies chroniques, doivent reprendre contact avec leur médecin pour évaluer leur état de santé et poursuivre leurs soins.

Ministère de la santé, 2020-04-23

Voir le communiqué


Points de situation coronavirus 23 avril 2020

Le ministère des Solidarités et de la Santé tient un point presse quotidien pour informer sur l’évolution de la situation en France.

Depuis le 1er mars, 21.856 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés (13.547 décès dans les hôpitaux et 8.309 dans les établissements sociaux et médico-sociaux).

Ministère de la santé, 2020-04-23

Voir la synthèse


Covidom s'ouvre gratuitement à l'ensemble des professionnels de santé de ville en France

Depuis le 23 avril 2020, Covidom, l’application de télésuivi des patients Covid-19 développée par Nouveal en collaboration avec l’AP-HP, qui permet déjà de suivre à distance plus de 60.000 patients, est gratuitement mise à disposition de l’ensemble des médecins et des infirmiers libéraux de France métropolitaine.

Covidom, 2020-04-23

En savoir plus

Les derniers chiffres de l'épidémie

Coronavirus en Provence-Alpes-Côte d'Azur : point de situation du 24 avril 2020

Depuis le vendredi 28 février 2020, 14 007 personnes ont été testées positives au coronavirus Covid-19 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

  • 1 757 personnes positives au Covid-19 sont hospitalisées
  • 301 personnes sont en réanimation
  • 610 personnes testées positives au Covid-19 sont décédées.

ARS PACA, Préfecture de région, 2020-04-24

Voir le communiqué de presse


Les chiffres clés au 24 avril 2020, France, Europe et monde

(Source ECDC)

  • Cas dans le monde : 2 668 135 cas confirmés depuis le 31/12/19 dont 1 031 156 en Europe 
  • Décès dans le monde :  190 236 décès depuis le 31/12/19 dont 111 152 en Europe

Les chiffres clés en France

  • 122 577 cas confirmés (+ 1 773 en 24h)
  • 86 657 personnes hospitalisées dont 28 658 en cours (+ 1 346 en 24h)
  • 43 493 retours à domicile après hospitalisation (+ 1 464 en 24h)
  • 22 245 décès dont 13 852 hospitaliers (+ 312 en 24h à l'hôpital)
  • 4 870 personnes actuellement hospitalisées en réanimation (+ 155 en 24h)
  • 65 131 cas de résidents en ESMS (Etablissements médicaux sociaux) et 11 175 décès 8 393 décès au sein des ESMS et 2 782 à l'hôpital)

Santé publique France, 2020-04-24

En savoir plus

La règlementation

Au Journal Officiel n° 100 du 24 avril 2020

Décret n° 2020-466 du 23 avril 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Le décret du 23 mars 2020 est ainsi modifié : Afin de garantir la disponibilité des médicaments dont la liste figure en annexe : leur achat est assuré par l'Etat ou par l'Agence nationale de santé publique (...) La répartition de l'ensemble des stocks entre établissements de santé est assurée par le ministre chargé de la santé sur proposition de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé qui tient compte, pour chaque établissement, de l'état de ses stocks, du niveau d'activité, notamment en réanimation, ainsi que des propositions d'allocation des agences régionales de santé.
Pour l'application du présent article, les hôpitaux des armées, l'Institution nationale des Invalides, les structures médicales opérationnelles relevant du ministre de la défense déployées dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, les services départementaux d'incendie et de secours mentionnés (...), le bataillon de marins-pompiers de Marseille et la brigade de sapeurs-pompiers de Paris du code de la défense sont assimilés à des établissements de santé. L'établissement de ravitaillement sanitaire du service de santé des armées peut acheter, détenir et distribuer les médicaments nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques de la défense. Le ministre chargé de la santé peut faire acquérir par l'Agence nationale de santé publique ou par certains établissements de santé, les principes actifs entrant dans la composition de médicaments ainsi que de tout matériel ou composant nécessaire à leur fabrication.

Arrêté du 23 avril 2020 complétant l'arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d'organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. Objectif : éviter une consommation excessive ou un mauvais usage liés à la médiatisation d'une éventuelle action protectrice de la nicotine contre le Covid-19 : jusqu'au 11 mai 2020, la dispensation par les pharmacies d'officine de spécialités contenant de la nicotine et utilisées dans le traitement de la dépendance tabagique est limitée au nombre de boîtes nécessaire pour un traitement d'une durée de 1 mois. Le nombre de boîtes dispensées est inscrit au dossier pharmaceutique, que le patient ait ou non présenté une ordonnance médicale.

Consulter le Journal Officiel n° 100 du 24 avril 2020

Les publications

Cluster of Covid-19 in northern France : a retrospective closed cohort study

Fin mars 2020, 661 personnes reliées à un lycée de Crépy-en-Valois (Oise) ont fait l'objet d'une investigation épidémiologique menée par les chercheurs de l’Institut Pasteur avec le soutien de l'Agence régionale de la santé des Hauts-de-France et de l'Académie d'Amiens, avec l’appui de l’Etablissement Français du Sang. Grâce à la population de Crépy-en-Valois, et suite à l’utilisation de tests de détection du virus, associés à trois tests sérologiques développés par l’Institut Pasteur, cette étude révèle que 26% de la population étudiée a été infectée par le SARS-CoV-2 et possède des anticorps contre ce virus.

MedRxiv, preprint 2020-04-23

Lire l'article (en anglais)


Clinical characteristics of coronavirus disease (COVID-19) early findings from a teaching hospital in Pavia, North Italy, 21 to 28 February 2020

Cette étude décrit les caractéristiques cliniques, traitements et résultats de 44 patients caucasiens atteints de coronavirus dans un hôpital de Pavie, en Italie, du 21 au 28 février 2020, au début de l'épidémie en Europe.

Eurosurveillance, 2020-04-23

Lire l'article (en anglais)


Quel modèle social pour " faire avec " nos vulnérabilités ?

 L’écart apparu au grand jour entre les métiers essentiels à la continuité de la vie sociale et leur position pour la majorité en bas de l’échelle des salaires pourrait inviter à repenser nos priorités et la valeur qu’on accorde à ceux qui y répondent. Sont ainsi posées la question de notre modèle social, et in fine celle de notre modèle de société.

France Stratégie, 2020-04-23

Consultez le document


Suivi des sorties déclarées par les Français en période de confinement

Depuis presque cinq semaines, la stratégie de confinement de la population est la pierre angulaire de la lutte contre l’épidémie Covid-19 en France, comme dans d’autres pays. Elle ne vise pas à stopper l’épidémie mais à la ralentir, de façon à en écrêter le pic et à limiter le flux d’hospitalisations, tout particulièrement en réanimation. Le suivi dans le temps de la compliance de la population au confinement est donc un paramètre essentiel pour les pouvoirs publics afin d’adapter, le cas échéant, les modalités de son application. La présente note reprend les résultats des quatre premières vagues de COCONEL pour explorer les sorties déclarées par les Français, leur durée et leurs motifs.

COronavirus et CONfinement : Enquête Longitudinale, ORS Paca, 2020-04-24

Lire la note


Covid-19 : point épidémiologique régional du 23 avril 2020

Points clés

  • Poursuite de la diminution des recours pour COVID-19 par SOS Médecins et aux urgences hospitalières traduisant une diminution des nouvelles contaminations
  • Stabilisation des recours en médecine générale pour COVID-19
  • Diminution des nouvelles hospitalisations et des nouvelles admissions en réanimation de patients COVID-19
  • Diminution lente des nombres de patients hospitalisés et patients admis en réanimation
    • Réanimation : 79% des cas avec comorbidités et 53% âgés de 65 ans et plus
    • Décès : au moins 81% avec comorbidités et 93% âgés de 65 ans et plus
  • Excès de mortalité toutes causes au niveau national et particulièrement marqué dans les régions Grand Est et Ile-de-France

Santé publique France, 2020-04-23

Consultez le document


lmpact de l'épidémie de Covid-19 dans les champs social et médico-social

La crise ouverte par l’épidémie de COVID-19 génère de fortes tensions dans les champs social et médico-social. À ce titre, les membres de la Commission de l’évaluation et de l’amélioration de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (CSMS) de la HAS, se sont réunis le 31 mars pour un point de situation générale. Les échanges ont permis à la fois un partage de bonnes pratiques et d’initiatives positives, l’identification de points d’attention et d’envisager l’avenir.

HAS, 2020-04-21, 6 p.

Lire la synthèse


Climat, santé : mieux prévenir, mieux guérir ?

Le Haut conseil pour le climat publie un rapport spécial consacré aux enseignements à tirer de la crise sanitaire du Covid-19 et aux suites à donner pour atteindre les objectifs vers la neutralité carbone.

Haut Conseil pour le Climat, 2020-04

Lire le rapport

Les outils

Bougez Chez Vous

Pour vous accompagner, le ministère des Sports met à disposition BougezChezVous, une web-application accessible depuis votre mobile, tablette et ordinateur, pour aider à intégrer l’activité physique dans le quotidien.

Consulter le site


Les services d'ILHUP

ILHUP (intervenants libéraux et hospitaliers unis pour le patient) est un réseau de santé financé par l’Agence Régionale de Santé PACA. Son objectif est de faciliter et sécuriser le maintien au domicile et les sorties d’hospitalisation.
Le dispositif d'accompagnement psychologique pour les patients atteints de cancer et leurs proches reste ouvert.

04 91 52 13 69
coordinationpsy@reseauilhup.com

ILHUP

CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Conception : Zeina Mansour, Nathalie Cornec, Gaëlle Lhours, Stéphanie Marchais, Lisbeth Fleur

S'abonner / Se désabonner
Consulter notre politique de confidentialité