Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 70 - 4 février 2021

La vaccination anti-covid : point d'actualité

AstraZeneca : la HAS recommande son utilisation chez les professionnels de santé et les personnes de 50 à 64 ans

La HAS publie un avis sur la place du vaccin AZD1222 d’AstraZeneca dans la stratégie vaccinale. Le but est de vacciner en priorité les personnes les plus vulnérables face à la Covid-19 ainsi que celles qui sont les plus exposées. La HAS recommande de proposer ce vaccin - dont l’efficacité et la tolérance sont satisfaisantes - à l’ensemble des professionnels du secteur de la santé et du médico-social de moins de 65 ans, ainsi qu’aux personnes âgées de 50 à 64 ans, en commençant par celles qui présentent des comorbidités. En revanche, les données chez les personnes de plus de 65 ans n’étant pas encore assez robustes pour ce vaccin, la HAS recommande de vacciner ces dernières préférentiellement avec un vaccin à ARN messager.

Communiqué de presse, 2 février 2021

Recommandations vaccinales, 2 février 2021

La Commission européenne autorise un troisième vaccin sûr et efficace contre la Covid-19

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin contre la Covid-19 mis au point par AstraZeneca, faisant de celui-ci le troisième vaccin contre la Covid-19 autorisé dans l'Union européenne.

Communiqué de presse, 29 janvier 2021

Vaccin russe Spoutnik V : évaluation en phase III

Le vaccin Spoutnik V est efficace à 91,6 % contre les formes symptomatiques de la Covid-19, selon des résultats publiés dans la revue The Lancet  et validés par des experts indépendants.

Safety and efficacy of an rAd26 and rAd5 vector-based heterologous prime-boost COVID-19 vaccine: an interim analysis of a randomised controlled phase 3 trial in Russia , The Lancet, 2021-02-02

Lire l'article

CNS : 8 points de vigilance sur la campagne de vaccination

Réunie le 14 janvier, puis le 29 janvier 2021, la Conférence nationale de santé a examiné les premiers points de vigilance relatifs au « déploiement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 ». Ces points de vigilance portent sur :

  • Accroissement rapide de la couverture vaccinale
  • Priorisation des publics cibles et adéquation aux doses disponibles
  • Communication claire et loyale, régulière et pragmatique
  • Outils de gestion de la campagne de vaccination
  • Dispositifs « d’aller vers » les populations prioritaires les plus fragiles
  • Protection des professionnels en contact avec des patients covid-19
  • Promotion en faveur de la vaccination auprès des professionnels

Conférence nationale de santé, 2021-02-02

En savoir plus

Priorisation des patients atteints de cancer pour la vaccination contre le SARS-CoV-2

Depuis le 18 janvier 2021, la vaccination contre le virus SARS-CoV-2 est recommandée aux personnes de moins de 75 ans présentant des comorbidités dont un cancer en cours de traitement par chimiothérapie. Le 19 janvier, le Professeur Alain Fischer, président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, a sollicité l’Institut national du cancer pour définir, parmi les patients atteints de cancer les personnes devant bénéficier de cette vaccination en ultra haute-priorité. L’Institut publie aujourd’hui ses préconisations à destination de l’ensemble des professionnels de santé.

Communiqué de presse, 1er février 2021

Données de vaccination dans Géodes

Figurent désormais dans Géodes les données quotidiennes et cumulées de vaccination des résidents d'Ehpad et d'USLD (données poolées) nationales, par région et par département.

Étude transversale des intentions de vaccination contre la grippe saisonnière et la Covid-19 des professionnels de santé : quels leviers pour la promotion vaccinale ?

Un questionnaire destiné aux soignants exerçant en France a été mis en ligne et diffusé par le réseau Geres durant l'été 2020. Les questions portaient sur leur statut vaccinal antigrippal antérieur et les raisons de vaccination ou non ainsi que sur leurs intentions vaccinales contre la grippe pour la période hivernale 2020-2021 et contre la Covid-19. 3 556 professionnels de santé exerçant en majorité en établissement de santé, social ou médico-social ont répondu. Les résultats sont publiés dans le BEH.

BEH Covid-19, n°2,  2021-01-27, p. 2-9

Lire l'article

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19

Le deuxième rapport de pharmacovigilance couvre les données de la base nationale de pharmacovigilance validées du 16 janvier au 22 janvier 2021. Depuis le début de la vaccination, 659 cas d’effets indésirables ont été analysés.

ANSM, 29 janvier 2021

Pour en savoir plus

Les communiqués officiels

S'intéresser à la charge virale pour comprendre l'évolution vers des formes graves de Covid-19

Quels sont les facteurs prédictifs de l'évolution de la Covid-19 vers une forme grave ? Un an après le début de la pandémie, cette interrogation demeure au coeur des efforts de recherche. Des chercheurs de l'Inserm et de l'université de Paris se sont intéressés à la question en se penchant sur le lien entre la cinétique virale et l'évolution de la maladie.

Inserm, 4 février 2021

Lire le communiqué


Emmanuelle Wargon annonce la prolongation de la trêve hivernale et des mesures exceptionnelles pour protéger les plus précaires face à la crise sanitaire

Devant la délégation générale de la Fondation Abbé Pierre, la ministre a annoncé sa décision de prolonger la trêve hivernale, qui s'accompagne de mesures exceptionnelles pour anticiper la sortie de trêve mais aussi d'une réforme de la politique de prévention des expulsions et d'un objectif de construction de 250 000 logements sociaux en deux ans.

Ministère de la Transition écologique, 2 février 2021

Lire le communiqué

Les messages de prévention

Covid-19. Se vacciner ? Décider avec son médecin

Ce document est destiné à accompagner les patients dans leurs échanges avec leur médecin pour décider ou non de de se faire vacciner contre la Covid-19.

HAS, 2021-01-29

Pour en savoir plus

Les derniers chiffres de l'épidémie

Chiffres en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Points-clés de la semaine en cours :

  • au niveau régional : stabilité des taux régionaux de dépistage, d’incidence et de positivité qui restent supérieurs aux taux nationaux.
  • au niveau départemental, les Alpes-Maritimes restent le département le plus touché de la région, suivies par les Bouches-du-Rhône, puis le Var.
  • augmentation des hospitalisations en réanimation (et autres soins critiques) et des hospitalisations conventionnelles pour COVID (files actives).
  • augmentation du nombre de personnes hospitalisées décédées, à un niveau élevé.
  • activité des services d’urgences pour suspicion de COVID stable.
  • activité des consultations SOS Médecins pour suspicion de COVID en légère hausse.
  • impact toujours important dans les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS).
  • légère baisse du nombre de clusters signalés hors ESMS.

Veille-Hebdo, 2021-04 du 3 février 2021

Lire la publication


Évolution du nombre de décès depuis le 1er septembre 2020

Entre le 1ᵉʳ septembre 2020 et le 18 janvier 2021, 274 197 décès, toutes causes confondues, sont enregistrés en France à la date du 29 janvier 2021, soit 15 % de plus qu’entre le 1er septembre 2019 et le 18 janvier 2020. Ce nombre est toutefois encore provisoire et sera révisé à la hausse dans les prochaines semaines.

INSEE, 2021-01-29

Pour en savoir plus

La règlementation

Encadrement des prix des masques et des gels et solutions hydroalcooliques

Le Journal officiel a publié un décret reprenant les dispositions d'encadrement des prix des masques à usage unique et des gels et solutions hydroalcooliques qui étaient en vigueur jusqu'au 11 janvier dernier.

Décret n° 2021-76 du 27 janvier 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, JORF n°0024 du 28 janvier 2021 Texte n° 32

Pour en savoir plus


Covid-19 : définition des modalités d'attribution de l'oxygénothérapie à domicile

Cet arrêté définit les modalités d'attribution de l'oxygénothérapie à court terme à domicile pour les patients atteints d'une infection à Covid-19.

Arrêté du 30 janvier 2021 modifiant l'arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures d'organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire,  JORF n°0027 du 31 janvier 2021

Pour en savoir plus

Les publications

Activité physique et sédentarité des adultes pendant la période de confinement lié à l'épidémie de Covid-19 : état des lieux et évolutions perçues (CoviPrev, 2020)

Les résultats de cette enquête mettent en évidence une dégradation des comportements d’activité physique et de sédentarité dans la population adulte pendant la période de confinement. Ils montrent l’importance de promouvoir un mode de vie actif dans une telle situation, afin de contribuer au maintien de la santé physique et mentale de la population. Les mesures de prévention relatives à la limitation et à la rupture de la sédentarité apparaissent aussi particulièrement importantes à poursuivre dans le cadre du télétravail, susceptible de se développer au-delà de la pandémie de Covid-19.

ESCALON Hélène, DESCHAMPS Valérie, VERDOT Charlotte, BEH Covid-19, n°3, 2021-02-04, pp. 2-13

Pour en savoir plus


Etude Covid-Prev : synthèse des nouveaux résultats, vague 20 du 18-20 janvier 2021

Cette enquête lancée depuis  le 23 mars 2020 par Santé publique France en population générale permet de suivre l’évolution des comportements (gestes barrières, confinement, consommation d’alcool et de tabac, alimentation et activité physique) et de la santé mentale (bien-être, troubles). Les résultats présentés portent sur la vague 20 (18-20 janvier 2021) et concernent la santé mentale et l’adoption des mesures de prévention.

Santé publique France, 2021-02-02

Pour en savoir plus


Mise à jour du protocole sanitaire dans les écoles

Ce protocole sanitaire intègre les évolutions rendues nécessaires par l’évolution de la circulation du virus constatée en janvier 2021 et notamment le contexte d’émergence de variants. Il s’applique à compter du 1er février 2021. Il repose sur les avis successifs du HCSP, notamment celui du 20 janvier 2021. La distanciation de 2 mètres entre groupes à la cantine et le port de masque « grand public » de catégorie 1 sont désormais requis et l’aération est renforcée.

Guide relatif au fonctionnement des écoles et établissements scolaires dans le contexte COVID-19, Ministère de l'Education nationale, de la jeunesse et des sports, 2021-02, 8 p.

Pour en savoir plus


Covid-19 : risque de contamination par surface versus par aérosols

Cet article pointe le fait que de nombreuses études successives ont fini par mettre en évidence que le risque de contamination de la Covid-19 par contact était possible mais beaucoup moins important que le risque de contamination par aérosols. Malgré ce constat, les agences de santé publique dans le monde continuent de préconiser la désinfection des surfaces, ce qui contribue à brouiller le message diffusé auprès du grand public et disperse les efforts financiers de prévention.

LEWIS Dyani, Covid-19  rarely  spreads  through  surfaces. So  why  are  we   still   deep   cleaning ? Nature, vol. 590, 2021-02-04, pp. 26-28

Pour en savoir plus

Voir aussi l'éditorial


Etude Odenore : près de 2 personnes sur 3 ont renoncé à se soigner pendant le premier confinement

Cette enquête  estime l'ampleur, la nature, les causes et conséquences des non-réalisations de soins pendant la première période de confinement.

REVIL Héléna, BLANCHOZ Jean-Marie, OLM Christine (et al.), Premiers résultats de l'enquête Assurance Maladie – Odenore, en partenariat avec le Laboratoire HP2 et la société VizGet. Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore), Assurance maladie, 2020-12, 24 p.

Téléchargez l'étude

Pour en savoir plus sur le site de l'Assurance maladie



Conséquences psychiatriques de la pandémie de la Covid-19 chez l'enfant et l'adolescent. Revue de littérature

Cet article présente une revue de la littérature concernant les risques psychiatriques liés à la pandémie de la Covid 19, en population pédiatrique, en fonction de trois facteurs : la crainte liée à la pandémie, les séquelles psychiques du confinement et les risques de traumatismes cumulatifs. Trois vignettes cliniques d’enfants ayant été suivis suite au développement de symptômes liés à cette situation exceptionnelle illustrent le propos.

GINDT M., FERNANDEZ A., BATTISTA M. (et al.), Neuropsychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, 2021-01, 7 p., https://doi.org/10.1016/j.neurenf.2021.01.001

Pour en savoir plus


Réseaux sociaux et Covid-19

Dès le début de la pandémie du Covid-19, les réseaux sociaux sont rapidement devenus un outil de communication essentiel pour la production, la diffusion et la consommation d'informations. Cette sélection d'études empiriques évaluées par des pairs relatives à la Covid-19 et aux réseaux  sociaux couvre la période  de novembre 2019 à novembre 2020. 

SHU-FENG Tsao, CHEN Helen, TISSEVERASINGHE Therese (et al.), What social media told us in the time of COVID-19: a scoping review, The Lancet Digital Health, 2021-01-28, https://doi.org/10.1016/S2589-7500(20)30315-0

Cette étude montre que des cas de pneumonie ont été évoqués par les réseaux sociaux dans un certain nombre de pays européens bien avant que la pandémie se répande. Ces résultats soulignent l'urgence de mettre en place un système de surveillance numérique intégré dans lequel les médias sociaux peuvent aider à géolocaliser des chaînes de contagion qui, autrement, proliféreraient presque complètement sans être détectées.

LOPREITE M., PANZARASA P., PULIGA M. ( et al.)  Early warnings of COVID-19 outbreaks across Europe from social media, Scientific reports, n° 11, 2147, 2021-01-25, 7 p.  https://doi.org/10.1038/s41598-021-81333-1


Dépistage et isolement des nouveau-nés de mère infectée par le SARS-CoV-2

Compte tenu des questions soulevées dans le réseau, les pédiatres-infectiologues et microbiologistes-infectiologues, avec une expertise en prévention et contrôle des infections en pédiatrie des quatre centres hospitaliers universitaires du Québec, ont rédigé ces recommandations quant au dépistage de la Covid-19 chez le nouveau-né et ont précisé les mesures de prévention et contrôle des infections à implanter.

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Canada, 2020-11-27, 19 p. [En ligne le 28 janvier 2021]

Pour en savoir plus

CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Conception : Zeina Mansour, Nathalie Cornec, Gaëlle Lhours, Stéphanie Marchais, Lisbeth Fleur

Consulter notre politique de confidentialité
Cet e-mail a été envoyé à [[EMAIL_TO]], cliquez ici pour vous désinscrire.