Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 37 - 31 octobre 2018

Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté

Ce document présente les cinq engagements de la stratégie, les leviers pour mener la transformation ainsi que le détail des actions prévues d’ici 2022. Pour chaque engagement, l’exposé est étayé par le rappel des objectifs, des indicateurs chiffrés, des graphiques et des schémas explicatifs, des précisions sur le budget, les modalités de mise en oeuvre, le calendrier et les acteurs concernés.

Investir dans les solidarités pour l'émancipation de tous, Ministère des solidarités et de la santé, 2018-10, 117 p.

Consultez la page dédiée


L'aide et l'action sociales en France - édition 2018

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) a rassemblé les principaux résultats statistiques sur l’aide sociale aux personnes âgées, aux personnes handicapées, à l’enfance, et à l’insertion dans un ouvrage synthétique intitulé « L’aide et l’action sociales en France ». En complément de ce panorama, elle publie deux études, l’une dédiée à l’aide départementale aux personnes âgées ou handicapées et l’autre sur l’aide sociale à l’enfance. Celles-ci présentent les données provisoires 2017 de l’enquête Aide sociale*.

 * L’enquête Aide sociale réalisée chaque année par la DREES auprès des départements permet de recueillir des informations sur les bénéficiaires des aides sociales départementales, les dépenses associées et les personnels mobilisés.

 
Chiffres clés :

  • L’aide sociale représente 64 % des dépenses de fonctionnement des départements, en 2016.
  • Fin 2017, l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) représente 90 % des 1,4 milliards d’aides sociales aux personnes âgées.
  • En 10 ans (2006-2016) le nombre d’aides aux personnes handicapées a été multiplié par 1,9 (+95 %) et les dépenses par 1,6 (+60 %).
  • En 2016, 2/3 des dépenses annuelles d’aide sociale aux personnes handicapées sont consacrées à leur accueil (29 % des 519 000 mesures en cours fin 2016).
  • Fin 2017, 341 000 mesures d’aide sociale à l’enfance dont 176 000 mesures de placements (en accueil familial, en établissement ou autre).
    +27 % de bénéficiaires de l’aide sociale à l’enfance entre fin 2006 et fin 2016, et +20 % de dépenses annuelles en euros constants.
  • 2/3 des communes ayant une action sociale en développent une à destination des personnes âgées.
  • 2/3 des intercommunalités mettant en oeuvre une action sociale le font dans le secteur de la petite enfance.


Isabelle Leroux, L’aide et l’action sociales en France - édition 2018 , 2018-10, 202 p.

Nadia Amrous, 341 000 mesures d’aide sociale à l’enfance en cours fin 2017 , Etudes et Résultats, n° 1090, 2018-10, 3 p.

Sarah Abdouni, Fin 2017, les départements ont attribué 2 millions de prestations d’aide sociale aux personnes âgées ou handicapées », Etudes et Résultats, n° 1091, 2018-10, 4 p.

Conultez les publications


Les personnes en situation de rue à Paris, la nuit du 15-16 février 2018

L'atelier parisien d'urbanisme (APUR) a opéré un décompte des personnes sans abri durant la Nuit de la Solidarité (15-16 février 2018) à Paris. Un questionnaire a permis d’obtenir des éléments d’information sur les profils des personnes rencontrées et leurs besoins. Cette étude présente les résultats détaillés du décompte et issus de l’exploitation des questionnaires.

APUR, 2018-10, 72 p.

Consultez le rapport et la cartographie


Rapport sur la pauvreté en France 2018

Dans ce premier rapport sur la pauvreté, l’Observatoire des inégalités présente les principaux chiffres et dresse un état des lieux complet de la pauvreté en France, monétaire ou pas. Les principales caractéristiques de la population pauvre et sa distribution sur le territoire national sont présentées ainsi que les trajectoires individuelles : comment devient-on pauvre et comment s’en sort-on ?

Louis Maurin, Observatoire des inégalités, Compas études, 2018, 100 p.

Consultez l'ouvrage


Près d'un quart de la population européenne est toujours en risque de pauvreté ou d'exclusion sociale en 2016

En 2016, 118 millions de personnes sont en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’Union européenne (UE-28), soit 23,5 % de la population, selon un indicateur composite mesurant la pauvreté monétaire, la privation matérielle et l’exclusion, totale ou partielle, du marché du travail.

Maria Rhomari, Romain Roussel, Etudes et résultats, n° 1088, 2018-10, 8 p.

Consultez le document


Accompagner les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté - Appel à projets Fondation de France

Les objectifs de cet appel à projets sont les suivants :

  • Prévenir les risques d’exclusion sociale et d’isolement,
  • Lutter contre la précarité,
  • Soutenir les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté par des actions innovantes.
  • Promouvoir une approche globale de l’accompagnement des familles.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au mercredi 12 décembre 2018.

Téléchargez l'appel à projets


Les niveaux de vie en 2016. La prime d'activité soutient l'évolution du niveau de vie des plus modestes

La situation vis-à-vis de la pauvreté reste très liée au statut d’activité. En 2016, 38,3 % des chômeurs vivent au-dessous du seuil de pauvreté contre 6,4 % des salariés. Le taux de pauvreté varie également fortement selon la situation familiale : 34,8 % des personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres en 2016.

Julie Argouarc’h, Sébastien Picard, Insee Première, n° 1710, 2018-09, 4 p.

Consultez l'article


Un tiers des seniors sans emploi ni retraite vivent en dessous du seuil de pauvreté

Avec un niveau de vie médian de 1 270 euros par mois, le taux de pauvreté des seniors n'ayant ni emploi ni retraite (NER) atteint 32 %, contre 7 % pour les seniors en emploi ou à la retraite. Si, quel que soit leur profil, les seniors NER sont plus souvent pauvres que les autres, des disparités apparaissent néanmoins. Parmi eux, ceux dont le conjoint travaille ou est à la retraite présentent un taux de pauvreté plus faible que ceux vivant seuls ou dont le conjoint est également NER. La redistribution réalisée par le système sociofiscal réduit  le nombre de seniors NER pauvres de 30 %, comme pour  les autres seniors.

Aurélien d'Isanto, Jérôme Hananel,  Yoann Musiedlak, Etudes et résultats, n° 1079, 2018-09, 6 p.

Consultez l'article


DoucheFLUX asbl : bien plus que des sanitaires

Pour qu’une initiative concorde avec les attentes du public qu’elle vise, il est indispensable que le projet se construise de manière ascendante. Et c’est en effet en s’alimentant des observations faites lors d’échanges avec des personnes en situation précaire dans les rues bruxelloises que DoucheFLUX, une initiative citoyenne, a su répondre aux réelles revendications de son public. Cet article relate la genèse et la mise en oeuvre du projet.

Bruxelles santé, n° 91, 2018-09, pp. 3-5

Consultez l'article


Seine-Saint-Denis : le nombre de femmes avec bébés sans-abris augmente

Le 115 de Seine-Saint-Denis s'alarme : cet été, 54 familles qui venaient d'avoir un bébé ont été laissées sans solution d'hébergement. Le nombre de femmes enceintes ou venant d'accoucher qui ont recours à l'hébergement d'urgence explose dans le département. L'association Interlogement93 s'en est émue dans un communiqué de presse le 4 septembre.

Consultez l'article et les témoignages audio sur France Bleue

Consultez le site d'Interlogement93


HOPE une nouvelle chaire pour lutter contre la précarité énergétique

La Chaire multidisciplinaire Hope, 9ème chaire d’excellence industrielle de la Fondation Grenoble INP (Institut polytechnique de Grenoble), a été inaugurée le 25 septembre dernier. La détection et l’identification des précarités figurent parmi les sujets d’étude ainsi que la recherche de services aux personnes concernées.

Consultez le site de Institut polytechnique de Grenoble

Santé et précarité

Publication du Projet régional de santé (PRS) 2018-2023

Le projet régional de santé 2018-2023 Provence-Alpes-Côte d'Azur vient de paraître. Il est composé de trois parties correspondant aux aspects stratégiques, organisationnels et opérationnels de la politique de santé. Il définit, organise et programme la mise en oeuvre des priorités de santé de notre région.

Promu notamment avec l’écriture d’un seul et unique schéma régional, le nouveau PRS favorisera le développement d’une approche globale de la santé et l’émergence d’une organisation en parcours de santé. Cette organisation en parcours privilégie une approche autour du lieu de vie de la personne, favorise le maintien au domicile et la prise en charge de proximité.

Le schéma régional de santé identifie 7 parcours de santé :

  1. parcours maladies chroniques ;
  2. parcours personnes âgées ;
  3. parcours personnes en situation de handicap ;
  4. parcours de santé et précarité ;             
  5. parcours santé mentale ;           
  6. parcours petite enfance, enfants, adolescents, jeunes ;
  7. parcours de santé et addictions.

Consultez le PRS

Cadre d'orientations stratégiques 2018 - 2028

Programme régional pour l'accès à la prévention et aux soins des plus démunis (PRAPS) 2018-2023

Schéma régional de santé


Observatoire de l'accès aux droits et aux soins dans les programmes de Médecin du Monde. Rapport 2017

A l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre, Médecins du Monde (MdM) a publié son 18ème rapport annuel sur l’accès aux droits et aux soins des plus démunis en France. Sur la base de données objectives, ce rapport témoigne des obstacles et des dysfonctionnements croissants dans l’accès aux soins et aux droits de ces personnes.

Médecins du Monde, 2018-10, 144 p. (voir aussi la synthèse )

Consultez le rapport


Prise en charge des patients en situation de vulnérabilité sociale : opinions et pratiques des médecins généralistes

En tant qu’acteurs clés du premier recours, les médecins généralistes ont un rôle central dans la prise en charge des patients en situation de vulnérabilité sociale. Ce rôle peut, cependant, s’avérer complexe car la prise en charge de ces patients soulève différents types de problèmes : des difficultés cliniques (notamment la fréquence de la multimorbidité), des durées de consultation plus importantes, une coordination souvent délicate avec les secteurs social et médico-social.

Malgré ces difficultés, plus de huit médecins généralistes sur dix estiment qu’il relève de leur rôle d’adapter leur relation au patient selon sa situation sociale, mais aussi de repérer les patients en situation de vulnérabilité sociale. Plus d’un médecin généraliste sur deux souhaiterait ainsi être mieux formé à la prise en charge de ces patients.

Par ailleurs, ces difficultés et ces besoins de formation semblent plutôt atténués par l’expérience que peut représenter une plus grande confrontation à la vulnérabilité sociale dans la patientèle.

Mélanie Pubert, Juline Giraud, Jacques Pisarik (et al.), Etudes et résultats, n° 1089, 2018-10, 8 p.

Consultez l'article


Lutte contre la désertification médicale : rapport Vigier

Ce rapport d'enquête fait le constat d'une aggravation des difficultés d'accès aux soins sur tout le territoire, le nombre de médecins étant insuffisant et inégalement réparti, ces disparités sont d'autant plus flagrantes pour les médecins spécialistes. Il évalue la politique mise en oeuvre pour lutter contre la désertification médicale en milieu rural et urbain. Il constate que ces difficultés d'accès aux soins sont moins marquées pour certaines professions de santé et que des mesures de régulation de démographie médicale permettent de compenser ces inégalités d'accès aux soins. Des recommandations pour favoriser la coopération entre professionnels de santé, ville et hôpital, public et privé, développer la télémédecine, réformer la formation, étendre le dispositif de conventionnement sélectif aux médecins clôturent le rapport.

Rapport d'enquête de M. Philippe Vigier sur l'égal accès aux soins des Français sur l'ensemble du territoire et sur l'efficacité des politiques publiques mises en oeuvre pour lutter contre la désertification médicale en milieu rural et urbain. Tome I, Assemblée nationale, 2018-07, 237 p. (le tome II est constitué du compte-rendu des auditions)

Consultez le rapport


Colloque Précarité et Santé Mentale : les vidéos sont en ligne

Le Nouvel Hôpital de Navarre (Evreux) avait organisé le 20 mars 2018 un colloque intitulé "Précarité et Santé Mentale : enjeux de la rencontre dans le parcours de vie et de l'exil." Toutes les interventions des orateurs sont en ligne sur sa chaîne Youtube.

Les vidéos (1:48)

Nutrition

Baromètre Ipsos-SPF 2018, une intensification de la pauvreté

Plus d’un tiers des Français a été confronté en 2018 à la pauvreté. Ils étaient 37 % en 2017, ils sont désormais 39 % (+ 2 points) à avoir connu à un moment de leur vie une situation de pauvreté, selon la 12ème édition du Baromètre Ipsos-Secours populaire français (SPF) dévoilé le 11 septembre 2018. L'alimentation est un poste de dépenses particulièrement touché.

Ipsos-SPF, 2018-09-11, 18 p.

Consultez le Baromètre 2018


Le réemploi alimentaire : un levier pour l'accès à une saine alimentation pour les populations défavorisées ?

Différentes initiatives de réemploi des aliments (la récupération alimentaire, le glanage, les frigos communautaires et la vente de fruits et légumes imparfaits à prix réduit) ont été mises en place au Québec dans les dernières années. Ce document vise à décrire ces différentes initiatives émergentes et à expliquer, du point de vue des acteurs porteurs de celles-ci, leur mise en oeuvre, leur fonctionnement, leur pérennité et les bénéfices perçus de ces initiatives sur l’accès aux aliments sains pour les populations défavorisées.

Catherine Fournier, INSPQ, 2018-09-05, 9 p.

Consultez le document

Santé mentale

Traitement des maladies mentales chez les SDF

Lors de la mise en place du dispositif « Un Chez-soi d’abord », une équipe de chercheurs dont font partie les professeurs Pascal Auquier, Laurent Boyer (CEReSS) et les psychiatres Aurélie Tinland et Guillaume Fond (AP-HM), avait fait un constat alarmant : dans 9 cas sur 10 les personnes sans domicile fixe présentant des troubles psychiatriques ne reçoivent pas les traitements appropriés (Fond et al. 2018).
Dans une nouvelle étude l’équipe s’est intéressée plus spécifiquement au devenir des femmes SDF souffrant de troubles bipolaires ou de schizophrénie (17,5% sur 703 patients interrogés).

  • Victimization and posttraumatic stress disorder in homeless women with mental illness are associated with depression, suicide, and quality of life
    Fond G
    , Tinland A, Boyer L, Loubière S, Greacen T, Girard V, Boucekine M, Auquier P French Housing First Study Group.
    Neuropsychiatric Disease and Treatment. 4 September 2018 Volume 2018:14 Pages 2269—2279. Doi: https://doi.org/10.2147/NDT.S161377
  • Prescription of potentially inappropriate psychotropic drugs in homeless people with schizophrenia and bipolar disorders. Results from the French Housing First (FHF) program.
    Fond G
    , Tinland A, Boucekine M, Girard V, Loubière S, Auquier P, Boyer L; French Housing First Study Group.
    Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2018 Aug 25;89:84-89. doi: 10.1016/j.pnpbp.2018.08.024. PMID:30153497
  • The need to improve detection and treatment of physical pain of homeless people with schizophrenia and bipolar disorders. Results from the French Housing First Study.
    Fond G , Tinland A, Boucekine M, Girard V, Loubière S, Boyer L, Auquier P; French Housing First Study Group.
    Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2019 Jan 10;88:175-180. doi: 10.1016/j.pnpbp.2018.07.021. PMID:30053572

Consultez le communiqué de presse - 30 octobre 2018

Consultez le communiqué de presse - 31 août 2018

Agenda

Accompagnement à la parentalité et inégalités sociales de santé : quels termes du débat éthique ?

8 novembre 2018

Paris

Ce dernier séminaire du cycle organisé par la Société française de santé publique (SFSP) proposera un cadre de réflexion éthique visant à interroger les pratiques et les finalités de l’accompagnement à la parentalité.

Pour en savoir plus


Le saturnisme infantile, du dépistage à la prévention : une réunion en ligne le 19 novembre

19 novembre 2018

Comment intégrer le dépistage du saturnisme infantile aux pratiques de soins ? Quels sont les facteurs d’exposition ? Quels sont les premiers conseils à proposer et vers quelle structure orienter les patients ? Où s'informer ? Le Dr Rémi Laporte, pédiatre à Marseille, hôpitaux Nord et La Timone (AP-HM) interviendra en direct et répondra à vos questions le 19 novembre 2018 de 11h à 12h, sur inscription.

Pour tout renseignement, contacter Cécile Bouillot, CRES PACA : cecile.bouillot@cres-paca.org .
Ce webinaire est organisé avec le soutien financier de l'Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il  participe de la mise en oeuvre du Plan Régional Santé Environnement (PRSE 3).

Pour en savoir plus

Pour s'inscrire


Rencontres SOLIPAM 2018

22 novembre 2018

Paris

Au programme des 9èmes Rencontres de Solidarité Paris Maman :

Matinée : « La précarité : un facteur de risque de psycho trauma en périnatalité »

Après-midi : « Impacts des modalités d'hébergement sur la santé des femmes et des enfants »

Le réseau SOLIPAM regroupe les professionnels médicaux et sociaux d’Ile de France confrontés aux risques sanitaires encourus par la mère et l’enfant en situation de grande précarité faute de prise en charge coordonnée et adaptée aux besoins (danger somatique, psychique et relation mère enfant pouvant être gravement perturbée avec des conséquences souvent irréversibles).

Consultez l'annonce

CRES Paca

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Accueil documentaire de 13 à 17h

S'abonner / Se désabonner
Consulter notre politique de confidentialité