Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 76 - 18 mars 2021

Annonces du Gouverment du 18 mars : confinement pour 16 départements, couvre-feu à 19h pour les autres

Face à l'aggravation de l'épidémie, lors de la conférence de presse du 18 mars, le Gouvernement a annoncé les mesures suivantes :

  • Les huit départements de l’Ile-de-France, les cinq départements des Hauts-de-France, l'Eure, la Seine-Maritime et les Alpes-Maritimes sont placés en confinement, 7 jours sur 7 pendant 4 semaines à compter de vendredi 19 mars.

Dans ces départements, les déplacements seront autorisés sans limitation de durée avec une attestation, à condition de rester dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi, les déplacements interrégionaux seront interdits sauf motifs impérieux ou professionnels, seuls les commerces vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir, cette notion de bien de première nécessité sera étendue aux livres et à la musique, ce qui permettra aux libraires et aux disquaires de rester ouverts, les écoles et collèges resteront ouverts, les lycées seront en demi-jauge et les universités resteront sur le rythme aujourd’hui en vigueur.

  • Dans les autres départements de la métropole, le couvre-feu passera de 18h à 19h à partir de samedi 20 mars 2021.

Gouvernement, 18 mars 2021  

Ecouter la conférence de presse


Webinaire Pollution atmosphérique et Covid-19 le jeudi 25 mars 2021

Le CRES organise un webinaire sur le thème "Pollution atmosphérique et Covid-19 : impacts sanitaires et prévention" le jeudi 25 mars 2021, de 14h à 15h, avec Francelyne Marano, Professeur émérite à l'Université de Paris et Vice-présidente de la commission spécialisée sur les risques environnementaux du Haut Conseil de la santé publique.

Ce webinaire, destiné aux professionnels de la santé et de l'environnement, est proposé dans le cadre du PRSE 3 et financé par l’ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Infos et inscriptions (gratuites mais obligatoires)


La vaccination anti-covid : point d'actualité

Vaccin AstraZeneca : ce qu'il faut savoir

L'avis de l'Agence européenne des médicaments, communiqué le 18 mars, confirme que le vaccin AstraZeneca est un vaccin qui est non seulement très efficace pour lutter contre l’apparition de formes graves de la maladie, mais qui est aussi un vaccin sûr, sans danger.

Covid-19 Vaccine AstraZeneca: benefits still outweigh the risks despite possible link to rare blood clots with low blood platelets, EMA, 18 mars 2021

Lors de la conférence de presse du 18 mars, le premier Ministre a annoncé que la campagne de vaccination avec AstraZeneca reprend vendredi 19 mars après-midi.

Ecouter la conférence de presse

Pour en savoir plus :

Point de situation sur le lot ABV5300 du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19, ANSM, 2021-03-13

Déclaration de l’OMS relative aux signaux de sécurité du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19, OMS, 2021-03-17

Résultats de la consultation sur le passeport vaccinal

110 507 participants ont donné leur avis sur ce dispositif. La synthèse des contributions est accessible en ligne.

Lire la synthèse

3 ème session du collectif citoyen sur la vaccination

Le collectif citoyen s'est réuni pour la troisième fois les 11, 12 et 13 mars 2021. Le travail s’est organisé autour de 4 questions proposées par le Professeur Fischer et aboutit à une quarantaine de propositions articulées en 7 axes. La prochaine session du collectif se déroulera mi-avril. 

Accéder au compte-rendu

Pour huit médecins généralistes sur dix, la vaccination contre la Covid-19 est le meilleur moyen d’éviter de nouvelles vagues épidémiques

Au cours des mois de novembre et décembre 2020, les participants au quatrième Panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale ont à nouveau été interrogés sur leurs perceptions et leurs opinions quant aux futurs vaccins contre la Covid-19.

VERGER Pierre, SCRONIAS Dimitri, BERGEAT Maxime (et al.), Etudes et Résultats, n°1187, 7 p.

Lire l'article

La recherche vaccinale Covid-19 se poursuit au sein de la plateforme Covireivac avec le démarrage de nouveaux projets

Même si plusieurs vaccins contre la Covid-19 sont disponibles, il est impératif de poursuivre la recherche afin d’approfondir les connaissances scientifiques, notamment la durée de la protection et la qualité de la réponse immunitaire, y compris chez les personnes qui souffrent de pathologies affectant leur immunité. Les études cliniques suivantes coordonnées par COVIREIVAC ont pour objectif d’apporter des réponses à ces questions de recherche :

  • AP-HP-CoviCompare-m : affiner les connaissances sur la réponse immunitaire des personnes de 65 ans et plus vaccinées par Moderna
  • ANRS0002S CoviCompare-P : affiner les connaissances sur la réponse immunitaire des personnes de 65 ans et plus et des personnes ayant déjà eu la COVID-19 vaccinées par Pfizer/BioNTech
  • ANRS0001S COV-POPART : une cohorte vaccinale pour évaluer la réponse immunitaire des vaccins Covid-19 dans des populations particulières

INSERM, communiqué de presse du 17 mars 2021

Vaccination Covid-19 : on vous dit tout

L’ARS PACA a conçu un supplément au journal La Provence pour permettre de mieux comprendre ce que sont les vaccins et la façon dont ils sont fabriqués et administrés.

Lire le supplément

Les communiqués officiels

Covid-19 : le HCSP adapte son organisation à l'évolution de la crise en créant un groupe travail en charge des travaux d'évaluation, de stratégie et de prospective

Le HCSP, dont le mandat vient d’être prorogé d’un an, adapte son organisation à l’évolution de la crise en créant un groupe travail en charge des travaux d’évaluation, de stratégie et de prospective.

La pandémie liée au SARS-CoV2 se développe depuis plus d’un an. Depuis le début de cette crise le Haut Conseil de la santé publique a été extrêmement mobilisé par les pouvoirs publics dans les différents champs de la santé publique. Il a ainsi répondu à 110 saisines sous la forme de recommandations fondées sur les données actuelles de la science et en conformité avec la charte de l’expertise sanitaire. La plupart de ces avis ont été traduit en textes réglementaires ou en messages d’alertes de la part des autorités sanitaires. Pour cela, le HCSP a mobilisé plus de 160 experts membres du HCSP ou invités à participer aux groupes de travail pour proposer une doctrine sanitaire de gestion du risque depuis le mois de mai 2020. Piloté par la vice-présidente du HCSP, Mme Zeina Mansour, le Groupe de travail aura comme objectif de proposer un cadre conceptuel de cette épidémie permettant d’exprimer les objectifs recherchés et de développer une évaluation des mesures utilisées.

HCSP, communiqué de presse du 11 mars 2021 (mis en ligne le 16 mars 2021)

Communiqué de presse



Les députés européens préoccupés par les variants du Covid-19

Lundi 15 mars, les députés de la commission européenne de la santé publique ont débattu avec des experts de l'efficacité des vaccins face aux mutations du virus. Les députés ont exprimé leur inquiétude face à la propagation rapide des variants, alors que le taux de vaccination dans l’Union européenne demeure plus faible que prévu, ainsi que sur le manque de données disponibles sur l’efficacité des vaccins administrés. Au cours de la réunion, le directeur adjoint de la DG santé de la Commission européenne, Pierre Delsaux, a présenté la communication de la Commission sur l’incubateur HERA, un projet visant à surveiller les variants, à échanger des données et à coopérer sur l’adaptation des vaccins. La Commission a proposé d'amender la procédure réglementaire actuelle afin de permettre d’accélérer l’approbation des vaccins contre le Covid-19 adaptés aux nouveaux variants.

Parlement européen, 15 mars 2021

Lire le communiqué

En savoir plus sur l'incubateur HERA


Surveiller les variants du SARS-CoV-2 : comment et pourquoi ?

Préoccupée par la progression des variants du SARS-CoV-2 dont l’aggravation pourrait compromettre l’efficacité de la campagne nationale de vaccination, l’Académie nationale de médecine recommande d’intensifier la surveillance épidémiologique.

Académie nationale de médecine, 16 mars 2021

Lire le communiqué


Coronavirus : la Commission européenne propose un certificat vert numérique

La Commission européenne propose de créer un certificat vert numérique pour faciliter la libre circulation en toute sécurité dans l'Union européenne durant la pandémie de Covid-19. Ce certificat prouvera qu'une personne a été vaccinée contre la Covid-19, a reçu un résultat négatif à un test de dépistage ou a guéri de la Covid-19. Il sera disponible gratuitement, sous forme électronique ou sur papier. Elle détaille les principaux éléments du règlement et le calendrier de mise en oeuvre.

Commission européenne, 17 mars 2021

Lire le communiqué

Retrouver également les Questions-réponses sur le Certificat vert numérique


Covid-19 : quelle place pour les tests antigéniques nasaux dans la stratégie de dépistage ?

L'arrivée de nouvelles modalités de tests a permis d'enrichir au fur et à mesure la palette des outils disponibles pour détecter le virus responsable de la Covid-19. La HAS a rendu un premier avis sur les TDR, TROD et autotests antigéniques sur prélèvement nasal. Ces tests dits "rapides" sont moins invasifs que les tests sur prélèvement nasopharyngé et représentent une offre complémentaire pour des besoins spécifiques. La HAS précise leur place dans la stratégie de dépistage et de diagnostic actuelle ainsi que leurs performances minimales requises.

Haute Autorité de Santé, 16 mars 2021

Avis n° 2021.0015/AC/SEAP du 15 mars 2021 du collège de la HAS relatif à la détection antigénique rapide du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal (TDR, TROD et autotest), avis et décisions de la HAS, 16 mars 2021

Lire le communiqué

Lire l'avis


Nouvelle étude : séparer les nouveau-nés de leur mère pendant la pandémie de Covid-19 présente des risques importants

Une nouvelle étude réalisée par l'Organisation mondiale de la Santé et des partenaires montre que la pandémie de Covid-19 nuit gravement à la qualité des soins prodigués aux nouveau-nés chétifs et malades, et cause ainsi des souffrances et des décès inutiles. Une étude publiée dans la revue The Lancet EclinicalMedicine montre qu’il est d’une importance cruciale que les nouveau-nés aient des contacts étroits avec leurs parents après la naissance, en particulier les enfants de faible poids de naissance ou prématurés. Or, dans beaucoup de pays, en cas de Covid-19 confirmée ou suspectée, les nouveau-nés sont systématiquement séparés de leur mère, ce qui augmente le risque de décès et de complications irréversibles.

OMS, 16 mars 2021

Lire le communiqué


Anticorps monoclonaux : l'ANSM permet l'utilisation en accès précoce de deux bithérapies contre la Covid-19

L’ANSM permet l’utilisation en accès précoce de deux bithérapies d’anticorps monoclonaux dans un cadre sécurisé pour traiter les patients adultes à risque de forme grave de la COVID-19 dès l'apparition des symptômes. Il s’agit des bithérapies casirivimab/imdevimab du laboratoire Roche et bamlanivimab/etesevimab du laboratoire Lilly France.

ANSM, 15 mars 2021

Lire l'article

Les messages de prévention

Covid-19. Quel test faire ?

Cet outil permet de s’y retrouver dans les tests existants en fournissant des informations sur le test à faire et quand, en fonction de sa situation personnelle.

HAS, 2021-03-15

Pour en savoir plus


Covid-19. Prévention des risques psychologiques en milieu professionnel et accompagnement des salariés et des entreprises

A la demande du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) a réalisé un guide pratique destiné à accompagner les manageurs en cette période de crise sanitaire.  Il contient un recensement d'outils et de mesures pouvant être mises en place pour prévenir les difficultés et agir lorsqu’elles surviennent.

ANACT, 2021-02, 4 p. [En ligne le 12 mars 2021]

Pour en savoir plus

Les derniers chiffres de l'épidémie

Chiffres en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Points-clés de la semaine en cours :

  • Au niveau régional, la circulation virale reste élevée et supérieure au niveau national. Le taux de positivité diminue légèrement à 8,0 % et le taux d’incidence est stable à 334 pour 100 000 habitants. 
  • Les taux d’incidence tous âges, et pour les personnes de 65 ans et plus restent supérieurs à 200 pour 100 000 habitants dans tous les départements sauf dans les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse pour les plus âgés. Concernant le taux de positivité, la classe d’âge qui enregistre la plus forte baisse est celle des 0-20 ans. Cette baisse est liée à l’organisation des campagnes de dépistage salivaire en établissements scolaires et explique en partie aussi la baisse relative du taux de positivité régional. 
  • La part des variants d’intérêt est stable comparé à la semaine 9. Le variant 20I/501Y.V1 (UK) est largement majoritaire. Les variants 20H/501Y.V2 (ZA) ou 20J/501Y.V3 (BR) restent encore très minoritaires. 
  • Si les hospitalisations conventionnelles pour Covid (files actives) ont baissé en semaine 10 , les hospitalisations en réanimation (et autres soins critiques) continuent d’augmenter. Le nombre de personnes décédées à l’hôpital diminue depuis 6 semaines mais reste encore à un niveau élevé. 
  • L’impact de l’épidémie dans les ESMS est en baisse en semaine 10 avec une baisse du nombre de personnels et de résidents contaminés et du nombre de décès.

Veille-Hebdo, 2021-10 du 17 mars 2021

Lire la publication


Semaine du 8 au 14 mars 2021 : trois fois plus de tests salivaires que la semaine précédente dans un contexte de hausse du nombre total de tests

Entre le 1er mars 2020 et le 14 mars 2021, on estime qu’environ 60,8 millions de tests antigéniques et RT-PCR ont été validés par un professionnel de santé : environ 9,3 millions de tests antigéniques, et 51,5 millions de tests RT-PCR dont 51,3 millions naso-pharyngés, 105 000 salivaires et 74 000 en milieux divers.

Entre le 8 et le 14 mars 2021, 2 401 300 résultats de tests RT-PCR et antigéniques ont été validés (dont 27,2 % de tests antigéniques et 3,0 % de tests RT-PCR salivaires), contre 2 186 800 (dont 26,1 % de tests antigéniques et 1,0 % de tests RT-PCR salivaires) la semaine précédente, soit une augmentation de 214 500 tests. En lien avec les dépistages en milieux scolaires, le nombre de tests salivaires a été multiplié par 3 par rapport à la semaine précédente pour atteindre 73 400 prélèvements.

La part des tests (ensemble des RT-PCR et antigéniques) validés en moins de 24 h est en légère diminution à 91 %, contre 93 % la semaine précédente. La médiane et la moyenne des délais entre prélèvement et validation du résultat restent constantes, respectivement à 0,4 et 0,6 jour.

DREES, 2021-03-18

Pour en savoir plus

Les publications

Les idées claires sur le Covid-19

L'équipe de journalistes des Décodeurs du Monde a entamé une nouvelle série pour mieux comprendre la pandémie, "Les idées claires sur le Covid-19". Le premier article de la série a été publié le 14 mars sur la dangerosité du virus  suivi de sujets sur la transmission du virus , les masques  et sur les confinements, l'isolement social et les contacts physiques  le 17 mars.

Pour en savoir plus


Adaptation des protocoles

Le ministère des solidarités et de la santé renforce les mesures de sécurité prévues au sein des établissements médico-sociaux pour limiter la propagation de nouvelles variantes du  SARS-CoV-2 .

Adaptation des mesures de protection dans les établissements médico-sociaux accueillant des personnes en situation de handicap face à la propagation de nouvelles variantes du Sars-Cov-2, ministère des solidarites et de la santé, 2021-03-12, 24 p.

Le ministère des solidarités et de la santé a publié des recommandations sur l'allègement post vaccinal des mesures de protection dans les EHPAD et les USLD, accompagnées d'un communiqué de presse de Brigitte Bourguignon .


Avis du conseil scientifique

  • Un an après le début de l’épidémie de Covid-19 en France, le Conseil scientifique dresse un état des lieux et fait le point sur les avancées scientifiques. Il examine plusieurs stratégies de gestion de la suite de l’épidémie et plaide pour une réponse anticipée, régionale, ajustée et ciblée. "La vaccination pour tous, qui doit être accélérée, nous permettra de retourner à une vie plus normale d’ici l’été 2021 alors même que l’épidémie ne sera pas encore totalement résolue".

Anticiper et différencier les stratégies pour sortir des phases aigues de l’épidémie, Conseil scientifique, 2021-03-11, 94 p.

  • Le Conseil scientifique rappelle dans cet avis que le choix entre plusieurs scénarios qu'il propose reste éminemment politique. Toutefois, compte tenu de leur vulnérabilité sanitaire, sociale et économique, il peut être envisagé que dans certains territoires, en priorité à Mayotte, en Guyane, puis à La Réunion, les phases de vaccination puissent être accélérées.

Outre-Mer : Nouveaux enjeux à l’heure des variants, Conseil scientifique, 2021-02-26, 20 p. [actualisé le 8 mars 2021]


Risques encourus, gestion de l'épidémie, suivi des patients : opinions des médecins généralistes pendant le confinement de l'automne 2020

Au cours des mois de novembre et décembre 2020, les participants au quatrième Panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale ont été interrogés sur leur activité pendant le deuxième confinement.

BERGEAT Maxime, CHAPUT Hélène, VERGER Pierre, Etudes et résultats, n°1188, 2021-03-17, 7 p.

Pour en savoir plus


Confinements et santé mentale

Ces deux publication de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) proposent un état des lieux des conséquences psychologiques du confinement.

  • Ainsi, il est indiqué qu'en mai 2020, à l’issue du premier confinement national, 13,5 % des personnes âgées de 15 ans ou plus vivant en France présentent un syndrome dépressif, soit presque une personne sur sept. La prévalence de syndromes dépressifs est en hausse de 2,5 points par rapport à 2019.

HAZO Jean-Baptiste, COSTEMALLE Vianney, Confinement du printemps 2020 : une hausse des syndromes dépressifs, surtout chez les 15-24 ans Résultats issus de la 1re vague de l’enquête EpiCov et comparaison avec les enquêtes de santé européennes (EHIS) de 2014 et 2019   Etudes & résultats, n° 1185, 2021-03-12, 8 p.

  • Ensuite, au cours des mois de novembre et décembre 2020, les participants au quatrième Panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale ont été interrogés sur leur activité pendant le deuxième confinement. L'enquête révèle une hausse des demandes de soins liés à la santé mentale.

BERGEAT  Maxime, CHAPUT Hélène, VERGER Pierre (et al.),  Confinement de novembre-décembre 2020 : une hausse des demandes de soins liés à la santé mentale? Etudes & résultats, n° 1186, 2021-03,  8 p.


France 2020 : 68 000 décès supplémentaires imputables à l'épidémie de Covid-19

L’épidémie de Covid-19 affecte de façon importante la démographie de la France. Le nombre de décès a nettement augmenté, et celui des naissances a baissé avec un décalage de 9 mois. Commentant le bilan démographique de 2020, les auteurs expliquent plus particulièrement pourquoi le nombre de décès attribués à la Covid-19 en 2020 dépasse de beaucoup la hausse des décès toutes causes confondues survenue entre 2019 et 2020.

PISON Gilles, MESLE France, Population & société, n° 587, 2021-03, 4 p.

Pour en savoir plus


Surmortalité dans l'union européenne

Cet article examine l'évolution du nombre de décès survenus chaque mois dans les pays de l'Union européenne et de l'association européenne de libre-échange (AELE), par rapport au nombre moyen de décès pour un mois donné sur les quatre années allant de 2016 à 2019.

En 2020, la surmortalité était supérieure à la moyenne de l'Union européenne, en particulier au printemps et à l'automne, atteignant deux sommets en avril (+ 25,1%) et en novembre (+ 40,7%).

Selon les données produites par les instituts nationaux de statistique, 580 000 décès supplémentaires sont survenus dans l'Union européenne entre mars et décembre 2020 par rapport à la même période en 2016-2019.

Eurostat, 2021-03-10

Pour en savoir plus


Suivi de patients hospitalisés 4 mois après

Cette étude fournit le tableau clinique d'une cohorte de patients 4 mois après leur hospitalisation pour Covid-19 dans un établissement parisien.

The Writing Committee for the COMEBAC Study Group, Four-Month Clinical Status of a Cohort of Patients After Hospitalization for Covid-19, JAMA, 2021-03-17

Pour en savoir plus


Transmission du SARS-CoV-2 selon les âges et stratégies de contrôle

Cette étude analyse des données détaillées de cas et d'hospitalisation par âge lors du rebond de l'épidémie à l'été 2020 pour caractériser les dynamiques de transmission par âge et évaluer les différentes mesures d'intervention ciblées en fonction de l'âge. Il est constaté que le rebond a commencé chez les jeunes adultes puis a atteint les personnes âgées de plus de 80 ans après 4 semaines, indiquant une porosité substantielle à travers les âges. Si le fait de protéger les personnes âgées réduit la morbi-mortalité, il est insuffisant pour permettre des assouplissements majeurs de l'isolement social. Lorsque l'épidémie reste gérable (R proche de 1), il vaut mieux cibler ceux qui contribuent le plus à la transmission que protéger les individus à risque. La lutte contre la pandémie nécessite un effort de tous les groupes d'âges.

KIEM Cécile, BOSETTI Paolo, PAIREAU Juliette (et al.), SARS-CoV-2 transmission across age groups in France and implications for control, hal-pasteur, preprint, 2021-03-17

Pour en savoir plus


Vidéo intelligente pour mesurer le port du masque dans les transports : avis de la CNIL

Depuis le 10 mars 2021, les exploitants et gestionnaires de services de transport public peuvent recourir à des caméras intelligentes pour mesurer le taux de port du masque dans le contexte de la crise sanitaire. La CNIL, qui a rendu son avis le 17 décembre 2020, rappelle que le dispositif envisagé par le texte n’a pas vocation à traiter des données biométriques et ne constitue pas davantage un dispositif de reconnaissance faciale.

CNIL, 2021-03-12

Pour en savoir plus

CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Conception : Zeina Mansour, Nathalie Cornec, Gaëlle Lhours, Stéphanie Marchais, Lisbeth Fleur

Consulter notre politique de confidentialité
Cet e-mail a été envoyé à [[EMAIL_TO]], cliquez ici pour vous désinscrire.