Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 14 - Janvier 2016 - Les jardins thérapeutiques
Sur le fil - Une action

Le jardin du Fil d'argent

Situé près de Toulon, le Fil d’argent est un accueil de jour associatif pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (ou apparentées) de 18 places. L’idée de créer un jardin thérapeutique a émergé des souhaits exprimés par les résidents, à partir de leur projet de vie élaboré par et pour chacun d’entre eux lors de leur admission au centre : souvenirs d’activités de jardinage, cuisine des produits du jardin,  rappel de la nature provençale et des traditions locales. Parmi les nombreuses activités possibles au sein du jardin thérapeutique, on peut également mentionner  l’activité « production-cuisine-consommation ». En effet, les personnes accueillies sont accompagnées à chaque stade de la chaîne qui consiste à semer les graines, produire les plants, récolter et cuisiner les fruits et les légumes. Cette succession d’activités permet de nombreuses stimulations mnésiques, psychiques, physiques, sensorielles et s’accompagne d’un plaisir certain, d’un sens de l’utilité, d’une convivialité, et de la réactivation de souvenirs d’antan.

Le jardin thérapeutique est organisé en zones spécifiques parfaitement identifiables, pour les résidents de l’accueil de jour afin qu’ils puissent y ressentir l’ambiance et y retrouver les éléments qui ont jalonné leur parcours de vie personnel. Ces zones sont destinées à répondre à des objectifs précis : stimuler les 5 sens, l’intellect et la mémoire, le repérage dans le temps et dans l’espace, l’entretien physique : Potager et verger,  Patio,  Senteurs, Couleurs, Provence, Activités physiques, Repos. Le circuit des allées a été délimité de manière à permettre un accès facile à toutes les zones du jardin thérapeutique tout en tenant compte du terrain, en construisant des restanques. De nombreux équipements jalonnent le parcours : bancs, fontaines mais aussi un poulailler etc.

La conception paysagère et technique du jardin a été le fruit d’une concertation entre les bénévoles du conseil d’administration de l’association, l’équipe des soignants et les familles. Deux professionnels sont sollicités : un pépiniériste, également terrassier, et un jardinier de métier, devenu le référent des activités « jardinage ». Le jardin a une dimension intergénérationnelle avec la participation de chantiers internationaux de jeunes, des bénévoles, des familles et des malades et de l’équipe des soignants. Le projet a bénéficié de financements solidaires.

De nombreux projets d’aménagement sont en cours  (réalisation d’un physioparc, peinture du mur de clôture, parcours podotactile etc.). Des activités liées au jardin, renouvelées chaque année (comme la production de plants, la gestion du potager et du verger, la récolte  et l’utilisation des fruits et légumes), peuvent s’y développer.

Philippe Duval, directeur - Centre d’Etude et d’Action Sociale du Var - CEAS DU VAR - Accueil de jour autonome : « Le Fil d’Argent » - 831 Chemin des plantades – 83130 LA GARDE - 04 98 00 45 40 - Courriel : philippeduval83@wanadoo.fr


Un Jardinou pour les résidents de l'Age d'or

Les résidents de la Maison de Retraite Publique Intercommunale (MRPI) de Roquevaire-Auriol bénéficient d’un Jardinou, ou support en rondins de bois surélevé de taille variable, qui convient idéalement pour un accès avec fauteuil. Le Jardinou est empli de terreau pour y accueillir des fleurs, des plantes aromatiques, des tomates. Outre les activités de jardinage, des ateliers sont organisés par une animatrice autour de ce Jardinou : un atelier cuisine, qui, avec les tomates récoltées, sont l'occasion de faire une salade de tomates, des tomates farcies etc., mais aussi un atelier sensoriel, qui, en utilisant les plantes aromatiques (menthe, thym, romarin), permet aux résidents de raconter leurs souvenirs : qui faisait du thé à la menthe, qui n'en mettait que dans le taboulé, qui faisait telle tisane etc.

Contacts : Danielle Noailly - MRPI Roquevaire-Auriol – Tél. : 04 42 04 25 70 – mail : adc.mrp.roquevaire@fr.oleane.com

Le profil - Un acteur

Réseau des Jardins Solidaires Méditerranéens : des formations en hortithérapie

Le Réseau des Jardins Solidaires Méditerranéens (RJSM) est né en 2006, de la volonté des animateurs de Jardins Partagés existant déjà dans la région, qui désiraient développer les liens entre eux pour “ Se Relier – Se Former – Peser ”. Son territoire d’intervention est inter régional (grand sud est), Corse et Dom Tom.

Le RJSM est un regroupement d’acteurs oeuvrant à la promotion des jardins partagés qui se reconnaissent dans la charte du Jardin dans Tous Ses Etats (JTSE). Il  compte aujourd’hui 55 jardins solidaires et une cinquantaine de structures ou de personnes ressources qui gravitent autour des activités menées par le réseau. Parmi les formations qu'il propose, le RJSM organise une à deux fois par an une formation en hortithérapie, en fonction la demande et de la disponibilité des intervenants. Elle a pour objectif de permettre aux stagiaires de comprendre comment l'activité de jardinage peut s'intégrer dans un processus de soin, de lutte contre l’exclusion ou les effets du vieillissement. Elle leur permet également d'être en capacité de construire des objectifs adaptés aux publics visés et de développer un projet d’hortithérapie. La formation s'adresse à toutes les personnes intéressées par l’utilisation des activités horticoles comme outil de soin, de lutte contre la maladie ou l’exclusion : personnels soignants, éducatifs, pédagogiques et d’encadrement des structures médicales, sociales ou médico-sociales, animateurs nature, éducateurs à l'environnement et développement durable (EEDD), enseignants…
La dernière formation a eu lieu à Marseille et à La Ciotat du 23 au 26 novembre 2015, elle a accueilli 20 stagiaires. Trois jours de formation théorique et pratiques avec une mise en situation sont dispensés, la dernière journée permet aux stagiaires de mettre en application ce qu’ils ont appris, et ce auprès de personnes en situation de handicap, aux Jardins de l’Espérance à La Ciotat. Un jardinier et formateur professionnel, Sébastien Guéret, de la société Formavert , co-anime avec Viviane Cronier, animatrice aux Jardins de l’Espérance cette formation durant les 4 jours. 3 autres intervenants participent également au programme.

La prochaine formation aura lieu du 7 au 10 mars 2016 : consulter le programme et s' inscrire.

Contacts :
Nathalie Perony, RJSM , chargée de la communication ou Marie-Line Dune, chargée du développement du Réseau – Tél. : 09 63 24 55 57 - mail : contact@reseaujsm.org - Facebook : https://www.facebook.com/pages/Réseau-des-Jardins-Solidaires-Méditerranéens/199051330267924

Sébastien Guéret, Formavert , référent RJSM de cette formation - Tél. : 06 81 47 53 19 - mail : formavert@free.fr - Facebook : https://www.facebook.com/formavert

La rubrique méthodologique

Les conseils d'un médecin hygiéniste pour mettre en oeuvre un jardin thérapeutique

Offrir des repères, favoriser la marche, attiser la curiosité de chacun sont autant d’objectifs que permet d’atteindre un jardin thérapeutique. En effet, l’idée essentielle de ces jardins est de favoriser la stimulation globale de l’individu par l’aménagement d’espaces adaptés.

Voici les différents points à prendre en compte pour la création de ces espaces :

Il est important de réaliser un inventaire de la biodiversité et de connaître quelles sont les plantes méritant d’être préservées, il est recommandé de favoriser les plantes autochtones, non invasives et éviter dans la mesure du possible les plantes exotiques et choisir des plantes non allergènes et non toxiques. Pour le choix des plants, le label «Végétal local»* est à privilégier. Certaines espèces animales peuvent être utilisées à la place des produits phytosanitaires.

En ce qui concerne l’arrosage, il faut penser à éviter les retours du circuit d’arrosage vers le réseau d’eau potable, et privilégier l’arrosage en tout début de matinée pour éviter la stagnation nocturne favorable aux moustiques. Ainsi, l’eau stagnante favorisant le développement des larves de moustiques, il faut vider régulièrement (au moins une fois par semaine) les coupelles et ne pas favoriser la création de gîtes larvaires. Parfois, des mesures complémentaires de piégeage des moustiques adultes au périmètre du jardin sont rendues nécessaires.

Avant de réaliser une animation il faut vérifier les vaccinations des participants, notamment contre le tétanos. Après l’activité au jardin, ne pas oublier de recommander aux intervenants et pensionnaires de bien se laver les mains.

La conception de cette animation peut être une belle réalisation d’équipe avec des recherches en botanique, recherches sur les plantes médicinales. Ces ateliers peuvent faire l’objet de photos et de diffusion via Internet ou autre support de communication.

Contact : Dr Philippe Carenco - GIP COMET – CH Hyères - pcarenco@ch-hyeres.fr   -  Tél. : 04 94 00 24 00

 *Le Label Végétal local, soutenu par le ministère de l'écologie, a été créé à l'initiative de la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux, de l'Association Française Arbres, Haies Champêtres et Agroforesteries (AFAHC Agroforesteries) et de Plante & Cité. Jusqu'à présent, le marché français de végétaux d'origine sauvage ne disposait pas de garantie pour qualifier leur provenance. Pourtant, pour la restauration des milieux, l'origine locale est une nécessité écologique et économique : elle permet de reconstituer des communautés végétales cohérentes et favorise la réussite des semis et des plantations avec des végétaux adaptés.

Le Label Végétal local permet ainsi de proposer aux initiatives locales un cadre technique et scientifique partagé pour répondre à ces enjeux et valoriser des filières de production de semences et plants d'écotypes locaux. Au travers d'un cahier des charges détaillé et rigoureux, prévoyant un système de contrôle (assuré par des auditeurs indépendants) et une traçabilité, le signe de qualité Végétal local garantit pour les plantes, les arbres et les arbustes sauvages bénéficiaires :

  • leur provenance locale, au regard d'une carte des 11 régions biogéographiques métropolitaines ;
  • la prise en compte de la diversité génétique ;
  • une conservation de la ressource (plantes et arbres mères) dans le milieu naturel, malgré les collectes

Au fil des connaissances : dossier thématique

Jardins de l'Armillaire. Un lieu de réhabilitation de la santé mentale, de rencontre, de culture et de recherche innovant en PACA

Le projet des Jardins de l'Armillaire est né de la proposition du Chef de Service de Psychiatrie du CHU de Nice, le Pr Dominique Pringuey, avec l'idée d’améliorer la prise en charge des patients et familles en introduisant l’hortithérapie, en s'appuaynt sur le jardin clos situé dans le cloître de l’ancienne Abbaye de St Pons. Il a reçu l’agrément du personnel du service, psychiatres, psychologues, infirmiers, aides-soignants, personnels administratifs et ergothérapeute. Dès lors, le projet est soutenu par l’encadrement du pôle Neurosciences dirigé par le Pr Claude Desnuelle et l’association « Bâtiment M ». Ce document retrace l'histoire de ce jardin thérapeutique, ses objectifs et sa mise en oeuvre.

Jardins de l'Armillaire. Un lieu de réhabilitation de la santé mentale, de rencontre, de culture et de recherche innovant en PACA, CHU de Nice, 2014, 12 p.

Consultez le document


Jardins : des espaces de vie au service du bien être des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de leur entourage

Ce rapport analyse le fonctionnement de vingt et un jardins situés dans des établissements et accueils de jour, en France et à l'étranger, et choisis parmi les réalisations soutenues, primées, ou repérées par la Fondation Méderic Alzheimer.

Jardins : des espaces de vie au service du bien être des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de leur entourage, Marie-Jo Guisset-Martinez, Marion Villez, Olivier Coupry, Fondation Méderic, 2013-01, Rapport d'étude n° 3, 44 p.

Consultez le rapport


Intégrer les principes des jardins à vocation de soin au projet de paysage, pour une approche environnementale des établissements de santé

Ce mémoire s’attache, à partir d’une approche historique, à mettre en évidence les applications possibles des principes égologiques dans l’aménagement des jardins à vocation de soin à travers le projet de paysage. Ainsi, l’approche écosystémique développée a pour ambition d’esquisser une nouvelle forme de projet, intégrant à la fois attentes sociales et enjeux de santé. De nombreuses connaissances et contraintes sont à prendre en compte. Ces projets ouvrent des perspectives plus larges à l’échelle du territoire et mettent en évidence l’importance d’une co-construction à différents niveaux. La réflexion passe par une nouvelle vision des pratiques paysagistes, notamment de la médiation, en défendant la possibilité d’inventer de nouveaux paysages ouverts à d’autres usages, devenant ainsi initiateurs de nouvelles esthétiques.

Intégrer les principes des jardins à vocation de soin au projet de paysage, pour une approche environnementale des établissements de santé, Romain Rioult, Institut Supérieur des Sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage, 2014-09-18, 71 p.

Consultez le mémoire


Quand jardiner soigne. Dossier

Ce dossier se penche sur la pratique du jardinage thérapeutique, qui a fait son apparition en France depuis quelques années, et se diffuse au sein d'institutions en charge de l'accueil d'enfants, d'adultes ou de personnes âgées. Ce sont parfois les paysans eux-mêmes qui se lancent dans l'accueil de personnes fragilisées ou blessée par la vie.

Quand jardiner soigne. Dossier, Guillaume Gamblin,  Silence, n° 420, 2014-02, pp. 5-29

Pour commander

Disponible au prêt au CRES - Pour en savoir plus


Quand jardiner soigne. Initiation pratique aux jardins thérapeutiques

Depuis les années 1950, les institutions anglaises et américaines redécouvrent les bienfaits pour la santé physique, psychique et morale des jardins et du jardinage, en un mot de l'hortithérapie. Avec un retard probablement lié à une approche culturelle différente du jardin et des espaces verts, l'intérêt des jardins dits "thérapeutiques" commence seulement à être pleinement reconnu en France. A l'heure où la société industrialisée aspire à renouer avec la terre, cet ouvrage présente une nouvelle manière de se soigner ou de se maintenir en bonne santé : se mettre au vert.

Quand jardiner soigne. Initiation pratique aux jardins thérapeutiques, Denis Richard, Delachaux et Niestlé, 2011, 192 p.

Pour commander

Disponible au prêt au CRES - Pour en savoir plus


Jardins hospitaliers. Dossier

Ce dossier retrace l'évolution des jardins hospitaliers qui, de lieux de production, sont devenus des lieux d'agrémént puis de soin au fil des années. Historiens, médecins et architectes-paysagistes ont contribué à ce numéro.

Jardins hospitaliers. Dossier, Revue de la société française d'histoire des hôpitaux, n° 133-134, 2009-05, 84 p.

Pour commander

Disponible au prêt au CRES - Pour en savoir plus


Les jardins de soins. Les jardins à visée thérapeutique dans le cadre de la maladie d'Alzheimer

Cet ouvrage part du constat que, pour les patients atteints de la maladie d'Alzheimer, la pratique du jardinage mais aussi le lieu de vie de ces personnes jouent un rôle déterminant dans leur bien-être. Le regard que l'on porte à l'espace de vie extérieur (le jardin bien souvent) prend alors une toute autre dimension. Le jardin représente à ce moment-là, une aide au processus d’amélioration de l’état de santé des malades. Il prend alors le qualificatif de thérapeutique. Cet ouvrage propose de découvrir  ce que recouvre ce terme. Depuis quand parle-t-on de jardin thérapeutique ? Pour qui est-il réellement destiné ? Mais surtout, quels sont les éléments clefs de conception d’un jardin à visée thérapeutique dans le cadre de la maladie d’Alzheimer ?

Les jardins de soins. Les jardins à visée thérapeutique dans le cadre de la maladie d'Alzheimer, Stanislas Bah Chuzeville, Thérèse Jonveaux, éditions universitaires européennes, 2014, 216 p.

Pour commander

Disponible au prêt au CRES - Pour en savoir plus

Au fil des connaissances : dossiers en ligne

Quelques blogs

Association Belles plantes
http://mapage.noos.fr/bellesplantes/sommaire.html

Le bonheur est dans le jardin. Le blog pour tous ceux qui croient que le jardin peut soigner ceux qui souffrent
http://lebonheurestdanslejardin.org/tag/france-pringuey/

 

Le fil rouge - Un site Internet

Association Jardins et Santé

L'association est tournée vers le soutien à la recherche clinique et à la création de jardins dans les établissements hospitaliers et médicosociaux qui accueillent des personnes atteintes notamment de maladies cérébrales – autisme et TED, maladie d’Alzheimer, épilepsies, dépression profonde  etc. Elle organise tous les deux ans un symposium, dont les interventions sont accessibles sous format vidéo. En 2014, le symposium avait pour thème : "Pluridisciplinarité des approches thérapeutique et environnementale ".

Pour en savoir plus

Ce numéro du Fil-à-Fil a été réalisé avec les contributions de Philippe Duval (Fil d'Argent), Danielle Noailly (MRPI Roquevaire-Auriol), Nathalie Perony (RJSM), Sébastien Guéret (Formavert), Philippe Carenco (GIP COMET – CH Hyères), nous les en remercions.


Retrouvez plus de références en interrogeant Le Filon

Retrouvez plus d'actions en santé environnement dans Oscars

Tous les documents cités en référence peuvent être consultés ou empruntés au CRES PACA et au Cyprès.
S'abonner / Se désabonner

Rédaction et contacts

Gaëlle Lhours
CRES PACA
178 cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95 (98)
www.cres-paca.org
www.bib-bop.org
gaelle.lhours@cres-paca.org
Accueil documentaire du lundi au vendredi
de 13h à 17h
et le matin sur rendez-vous

Élodie Paya
CYPRES
Infothèque : Bât Poincaré – Technopôle de l’Arbois – Aix-en-Provence
Siège : Route de la Vierge CS1 13698 Martigues Cedex
Tél. 04 42 52 58 89
www.cypres.org
epaya@cypres.org
Accueil documentaire du lundi au vendredi de 9h à 17h sans interruption