Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

N° 50 - 31 janvier 2020

Campagne de prévention et promotion de la santé 2020

La campagne 2020 prévention et promotion de la santé (PPS) s’inscrit dans le schéma régional de santé 2018-2023 et le programme régional d'accès aux soins (PRAPS).

La date limite de clôture des appels à projets de la campagne PPS 2020 est le 21 février 2020 sauf pour l'appel à projets "Prévention des addictions" où elle est le 6 avril 2020.


Pour en savoir plus (et pour les cahiers des charges hors PRAPS)


Appel à projets "Habiter et vivre ensemble sur son territoire"

La Fondation de France lance un appel à projets ciblant un public en marge des dispositifs de droit commun, celui que touche la pénurie de logements à coût accessible. Ils visent aussi bien l’accès au logement que le maintien dans celui-ci, le développement d’une nouvelle offre que l’implication des habitants sur leur territoire. Les personnes concernées auront une place centrale dans les actions mises en oeuvre. Les porteurs évalueront la faisabilité de ces projets, pour les faire démarrer puis les conduire à leur autonomie.

Dépôt des projets : du 14 janvier au 8 septembre 2020 avant 17h.

Consultez l'appel à projets


25e rapport sur l'état du mal-logement en France 2020

La Fondation Abbé Pierre publie son 25ème rapport sur l'état du mal-logement en France. Il met l'accent sur le facteur aggravant que constitue l'isolement social et familial pour accéder au logement social. Il consacre ensuite un chapitre aux marges de manoeuvre des communes et intercommunalités pour résorber la crise du logement en vue des élections municipales et souligne de façon plus générale la nécessité de faire évoluer la politique du logement dans le sens d’une plus grande solidarité et d’une plus grande justice sociale, en incluant 3 grands objectifs : un logement pour chacun, une ville pour tous et une planète pour demain.

Fondation Abbé Pierre, 2020-01, 389 p. (synthèse, 56 p.)

Consultez le rapport et sa synthèse


Baromètre social 2018 : une précarité qui demeure malgré l'éclaircie de la situation régionale

En 2018, la situation sociale de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur montre pour la quatrième année de nouveaux signes d’amélioration. Le taux de chômage localisé diminue pour la troisième année consécutive et retrouve un niveau qui n’avait pas été enregistré depuis 2011. Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité diminue pour la première fois en dix ans, tout comme le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis moins d’un an. Le nombre de femmes demandeurs d’emploi augmente quant à lui, mais de manière modérée (...)

Julie Bertrand, Jean-Christophe Charles, Carole Toutalian, Baromètre social 2018. Une précarité qui demeure malgré l'éclaircie de la situation régionale, Les cahiers du DROS, n° 21, 2019-11, 16 p. [En ligne le 1er janvier 2020]

Consultez le document


Jeunes pauvres : quelles mesures et définitions ?

La stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté annoncée par le gouvernement en 2018 pose clairement la nécessité d’agir envers les jeunes, qui en sont les « premières victimes ». Mais, comment identifier les jeunes pauvres ? La notion de pauvreté, qui peut sembler évidente, a en réalité des frontières floues. Ce document apporte des éléments permettant de mieux les définir.

Fiches repères INJEP, 2020-01-20, 2 p.

Consultez le document


Bidonville, sortir, s'en sortir : 4 ans après, parcours et stratégies d'insertion à partir du logement

Ce rapport, réalisé par l'association Trajectoires, la Fondation Abbé Pierre et la Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement des personnes sans abri ou mal logées (Dihal), fait le bilan du parcours d'accès au logement d'une cinquantaine de personnes sorties des bidonvilles, 4 ans après un premier état des lieux.

Trajectoires est une association spécialisée dans la prise en compte des populations migrantes habitant en bidonville et squats en France, et notamment des populations originaires d'Europe de l'Est (Roumanie, Bulgarie, pays d'Ex-Yougoslavie).

Alexandre Le Clève, Guillaume Lardanchet, Olivier Peyroux, Trajectoires, 2019-11, 58 p.

Consultez le rapport


Lancement d'une étude nationale des besoins sur le sans-abrisme

La Fédération nationale des Samu sociaux (FNSS) et la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) ont lancé, avec l’appui des équipes mobiles, une étude nationale des besoins sur le sans-abrisme les 14 et 15 janvier 2020. Cette étude a un double objectif : d'une part de transformer le regard que la société peut porter sur le sans-abrisme et d'autre part de donner des clés aux décideurs politiques les moyens de lutter contre. Une fiche de synthèse sera publiée à la fin du premier trimestre 2020.

Consultez le site de la FAS


Résultat de la consultation citoyenne sur le revenu universel d'activité

Publication par le ministère des solidarités et de la santé de l’analyse détaillée des votes, prises de position et propositions exprimées lors de la consultation en ligne sur le revenu universel d'activité et la restitution des travaux collectifs menés dans le cadre des 6 ateliers citoyens en région.

Communiqué de presse - 20 janvier 2020


Effets d'une variation de transferts socio-fiscaux sur le niveau de vie et les inégalités

Plusieurs variations fictives de prestations sociales et prélèvements directs sont simulées sur l’année 2018 afin d’évaluer leurs effets sur le niveau de vie des ménages et les inégalités, mesurées par différents indicateurs comme le taux de pauvreté, le rapport interdécile ou l’indice de Gini.

Flore Cornuet, Michaël Sicsic, Insee Analyses, n° 50, 2020-01-23, 4 p.

Consultez le document


Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : le déploiement se poursuit

Olivier Noblecourt, nommé en novembre 2017 auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, pour piloter l’élaboration et la mise en oeuvre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, quitte ses fonctions à partir du 6 janvier 2020. Le déploiement de la stratégie pauvreté se poursuit autour de l’équipe qui l’a portée, notamment autour de Vincent Reymond, pour mener à bien les chantiers prioritaires de l’année 2020 : montée en puissance des conventions de lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi avec les départements, élargissement de la contractualisation avec les métropoles et les conseils régionaux, poursuite des concertations sur le service public de l’insertion et le revenu universel d’activité, lancement des plans de formation continue des travailleurs sociaux et des professionnels de l’accueil du jeune enfant, ou encore déploiement de l’obligation de formation jusqu’à 18 ans à partir du premier septembre 2020.

Consultez le communiqué de presse - 6 janvier 2020


Création des commissaires à la lutte contre la pauvreté

Ce texte institue la fonction de commissaire à la lutte contre la pauvreté et définit ses missions. Il précise que les commissaires sont membres du comité régional de l’administration. Il modifie la dénomination du délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes et précise son rôle de coordination du réseau des commissaires.

Décret no 2020-42 du 24 janvier 2020 portant création des commissaires à la lutte contre la pauvreté JORF 25 janvier 2020

Consultez le décret


Prisons françaises : condamnation de la Cour européenne des Droits de l'Homme

Dans l’affaire "J.M.B. et autres c. France", introduite par 32 détenus se plaignant de leurs conditions de détention, la Cour européenne des Droits de l'Homme a conclu que la surpopulation carcérale constituait un problème structurel en France. Elle a recommandé aux autorités d’envisager l’adoption de mesures générales visant à supprimer le surpeuplement et à améliorer les conditions matérielles de détention, et établir un recours préventif effectif.

Consultez le communiqué de presse - 30 janvier 2020 - Cour européenne des Droits de l'Homme

Santé et précarité

Le modèle économique de l'interprétariat linguistique en santé

L'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) publie des propositions pour faciliter le recours des patients à un interprète professionnel à l’hôpital comme dans les cabinets médicaux, et dessine l’économie générale du secteur en précisant les ressources nécessaires et leurs modalités de financement

Philippe Burnel et Philippe Calmette, IGAS, 2019-04, 128 p. [En ligne le 14 janvier 2020]

Consultez le rapport


Couverture maladie des demandeurs d'asile : un nouveau critère de résidence de 3 mois

Un décret paru au Journal officiel du 31 décembre 2019 vient instaurer un nouveau critère d'accès à la couverture maladie pour les demandeurs d'asile qui devront avoir résidé 3 mois de façon stable pour y avoir accès, comme annoncé par Agnès Buzyn le 6 novembre dernier , l'objectif étant d'aligner les conditions d’accès aux droits sur celles des autres assurés.

Décret n° 2019-1531 du 30 décembre 2019 relatif à la condition de résidence applicable aux demandeurs d'asile pour la prise en charge de leurs frais de santé

Consultez le décret


Proposer un rattrapage vaccinal adapté à chaque situation

La Haute autorité de santé (HAS) a élaboré en partenariat avec la Société de pathologie infectieuse de langue française une recommandation sur le rattrapage vaccinal. L’objectif est de faire progresser la couverture vaccinale de la population afin de réduire les risques d’épidémie. 4 fiches pratiques ont été élaborées dans le cadre de cette recommandation sur la conduite à tenir en termes de rattrapage vaccinal dont le statut vaccinal est incomplet, inconnu ou incomplètement connu afin de fournir une synthèse pratique pour les professionnels.

Consultez le communiqué de presse - 29 janvier 2020


La santé reléguée

Benjamin Cohadon, coordinateur du Village 2 santé, centre communautaire de santé à Echirolles, près de Grenoble, et Ibtissam Belmadani, masseuse-kinésithérapeute libérale dans le Val-d’Oise, sont les deux invités de « Quartiers direct », l'émission réalisée par Bondy Blog en partenariat avec Mediapart. Chacun fait le constat d’une santé dégradée, selon que l’on habite dans un quartier plus ou moins favorisé du territoire.

Consultez la vidéo (37:39 mn)


Complémentaire santé solidaire : des personnes à la santé plus fragile

La Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’Aide pour une complémentaire santé (ACS) ont été mis en place pour faciliter l’accès aux soins des plus modestes. Depuis le 1er novembre 2019, elles ont été fusionnées pour donner naissance à la Complémentaire santé solidaire. Le Fonds CMU-C, devenu Fonds de la complémentaire santé solidaire, a confié une enquête au CRÉDOC sur les personnes éligibles à la CMU-C et à l’ACS en vue d’améliorer la connaissance de leurs profils respectifs, de mesurer leurs pratiques en matière d’automédication et identifier leur interlocuteur privilégié, comme le médecin ou le pharmacien. Les résultats de cette étude réalisée en 2019 montrent que les personnes éligibles à la CMU-C et à l’ACS jugent leur état de santé moins bon que le reste de la population. Elles déclarent plus souvent une maladie chronique ou une situation de handicap. Elles se distinguent aussi par un recours moins fréquent au médecin et, pour les individus éligibles à la CMU-C, à l’automédication.

Solen Berhuet, Patricia Croutte, Consommation & modes de vie, N°CMV309, 2020-01, 4 p.

Consultez le document


Etats-Unis et Royaume-Uni : les plus riches vivent 9 ans plus longtemps en bonne santé que les plus pauvres 

Un rapport, publié le 15 janvier par l'Office for National Statistics (ONS), montre de profondes inégalités au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Arthur Schweitzer, Le Figaro.fr, 2020-01-20

Paola Zaninotto, George David Batty, Sari Stenholm (et al.), Socioeconomic Inequalities in Disability-free Life Expectancy in Older People from England and the United States : A Cross-national Population-Based Study, The Journals of Gerontology : Series A, glz266,2020-01-15 https://doi.org/10.1093/gerona/glz266

Consultez l'article


Ils se soignent grâce à la PASS de ville

A Marseille, en 2019, près de 1000 personnes ont cessé de renoncer à se soigner grâce à la PASS de ville mise en place par Médecins du Monde et l’URPS médecins libéraux Provence-Alpes-Côte d'Azur. Difficultés administratives, refus de soins, barrière de la langue, méconnaissance du système de santé français, raisons financières, etc. autant de freins qui les avaient exclues du soin. Le 23 janvier 2020, à la Fabulerie à Marseille, patients et professionnels ont témoigné de leur expérience en PASS de ville. Autour de portraits mettant en avant différents parcours de santé, la soirée a mis en lumière ceux qui restent en général dans l’ombre.

Consultez le communiqué de presse - 22 janvier 2020


Asthme et accès aux soins

A l’initiative d’un comité d’expert, un sondage a été réalisé auprès de 502 patients asthmatiques sur le thème de la prise en charge de l’asthme. Les premiers résultats de cette étude, dévoilés lors du 24ème congrès de pneumologie de langue française, révèlent un défaut d’accès et d’orientation des patients asthmatiques vers les spécialistes. Ainsi, si 65% des patients asthmatiques sont suivis par leur médecin traitant, 40% n’ont jamais consulté un médecin spécialiste (pneumologue ou allergologue). Ce chiffre est plus élevé si le patient asthmatique vit dans une commune rurale.

Dossier de presse - 17 janvier 2020 - 24ème congrès de pneumologie de langue française (p. 2)

Consultez le dossier de presse

Nutrition

La lutte contre la précarité alimentaire. Evolution du soutien public à une politique sociale, agricole et de santé publique

L'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) publie ses recommandations permettant de simplifier et de recentrer l’intervention des fonds européens en matière de préacrité alimentaire, mais aussi de déployer une politique favorisant l’achat local et les circuits courts. Il préconise, dans le cadre d’un financement globalement préservé, la création d’un Fonds pluriannuel national en complément des fonds européens, suivant trois scénarios gradués.

Franck Le Morvan et Thomas Wanecq, IGAS, 2019-12, 142 p. (résumé, 1 p.) [En ligne le 22 janvier 2020]

Consultez le rapport et son résumé


Les villes face aux défis de la précarité alimentaire. Expériences françaises

Alors que la précarité alimentaire touche majoritairement les habitants des grandes villes, France urbaine, en partenariat avec RESOLIS, et avec le soutien du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, publie une étude qui recense 21 contributions de villes, agglomérations et métropoles, permettant d’identifier, à travers des initiatives concrètes, les différentes manières de lutter efficacement contre la précarité alimentaire.

France urbaine, 2020-01, 58 p.

Consultez l'étude

Agenda

Entre autonomie résidentielle et insertion professionnelle. Quelle place pour les jeunes en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur ?

6 février 2020

Marseille

Cette journée est organisée par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et l'INSEE, avec l'Ecole de journalisme et de communication d'Aix-Marseille (EJCAM), dans le cadre du cycle annuel de rencontres "Connaissance du territoire".

La région compte 833 000 jeunes entre 15 et 29 ans, la majorité se concentre dans les métropoles et la vallée du Rhône.  55 100 jeunes sont sortis du système éducatif en 2010 pour entrer dans la vie active.

Avec :

  • Virginie Mora, chef de projets à l'Insee,
  • François Dubet, Sociologue, Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) de Paris, et chercheur au CNRS.
  • Les rencontres sont animées par Alexandre Joux, Directeur de l’EJCAM.

Ces interventions seront suivies d’un débat avec le public.

Les étudiants de l’EJCAM produiront une réflexion originale sur le sujet dans des formats journalistiques variés.

Consultez le programme


Santé en détention : constat et actions

24 mars 2020

Aix-en-Provence

Ce colloque est organisé par le CRES et l’ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Cet événement se déroulera au Centre hospitalier de Montperrin, amphithéâtre Vallade, à Aix-en-Provence.

Vous êtes invité(e) à réserver dès à présent cette date.

Programme et inscription prochainement en ligne.

Contacts : Marion Sylvain   et Cécile Chaussignand , chargées de projets

Consultez le site du CRES

CRES Paca

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

Accueil documentaire de 13 à 17h

S'abonner / Se désabonner
Consulter notre politique de confidentialité