Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien .

26 avril 2022
Actualités

Calendrier vaccinal 2022

Le calendrier vaccinal 2022 a été publié le 25 avril par le ministère de la santé, après avis de la HAS.

Points-clés sur les nouvelles recommandations :

  • La vaccination contre la coqueluche chez la femme enceinte est recommandée à partir du deuxième trimestre de grossesse
  • La vaccination contre les infections invasives à méningocoques de sérogroupe B par Bexsero® est recommandée chez l’ensemble des nourrissons dès l’âge de 2 mois et avant l’âge de 2 ans avec le schéma suivant : première dose à l’âge de 3 mois, deuxième dose à 5 mois et dose de rappel à 12 mois (M3, M5, M12). La vaccination contre le méningocoque B est également recommandée pour l’entourage familial des personnes à risque élevé d’infections invasives à méningocoques. Un rappel de vaccination contre le méningocoque B tous les 5 ans est recommandé chez les personnes présentant un risque continu d’exposition aux infections invasives à méningocoque
  • La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée chez les professionnels exposés aux virus porcins et aviaires.

Télécharger le document


Nouvelles données de couvertures vaccinales

Santé publique France vient de publier dans son Bulletin de santé publique (BSP) les données relatives aux couvertures vaccinales :

au niveau national

et pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Points clés en région :

  • Poursuite de l’augmentation du recours à la vaccination chez les nourrissons soumis à l’extension de l’obligation vaccinale (méningocoque C)
  • Mais relative stabilisation de la progression sur d’autres valences (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenzae b et hépatite B, pneumocoque)
  • Augmentation des couvertures vaccinales pour la 1ère dose HPV chez les jeunes filles de 15 ans 
  • Augmentation de la couverture vaccinale de rattrapage contre le méningocoque C dans toutes les tranches d’âges au-delà de 2 ans
  • Augmentation de la couverture vaccinale grippe par rapport à la saison 2019-2020 chez les plus de 65 ans


Covid-19 : le Conseil d'orientation préconise de renforcer l'accès à la vaccination des dialysés

A ce jour, si 91,6% des patients dialysés ont reçu un schéma vaccinal initial complet, il sont seulement 56,7% à avoir bénéficié d’un premier rappel.
Ce taux, très inférieur à celui observé en population générale éligible (82,9%), appelle à renforcer l’accessibilité et la promotion de la vaccination à destination de ces personnes. La note du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale vise à émettre des recommandations afin de renforcer la couverture vaccinale en rappel des patients dialysés.

COSV, 2022-04-14

Voir la note


Vaccin Covid : le téléservice de suivi de vaccination évolue

Pour assurer le bon déroulement et le bon suivi de la campagne de vaccination, les professionnels qui vaccinent ont à leur disposition le téléservice Vaccin Covid.

Pour faciliter son utilisation, des évolutions sont mises en place régulièrement.

Depuis le 12   avril 2022, la présentation du téléservice a évolué : en un coup d’oeil, le professionnel de santé qui consulte le dossier de son patient peut visualiser son statut vaccinal à travers les différentes vaccinations déjà réalisées, dans l’ordre croissant des injections.

Ameli, 2022-04-12

En savoir plus


Les personnes de 60 ans et plus peuvent désormais effectuer une deuxième dose de rappel

A la suite de l’avis de la Haute Autorité de santé du 17 mars 2022 et de l’avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale du 31 mars, la France a décidé d’élargir l’accès à la deuxième dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 aux personnes âgées de 60 à 79 ans, avec ou sans comorbidité.

En savoir plus

Voir le spot TV du Ministère


Vaccins Covid-19 : les autorités européennes estiment qu'il est encore "trop tôt" pour une 4ème dose en population générale

L'ECDC et l'EMA estiment qu'il est encore "trop tôt" pour une 4ème dose de vaccin à ARN messager contre le CoVID-19 en population générale.

Voir le communiqué (en anglais)


Covid-19 : efficacité de la dose de rappel pour les plus de 40 ans

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie les résultats relatifs à l’épidémie de Covid-19 à partir des données d’appariements de tests, d’entrées hospitalières et de vaccinations. Les résultats sur la protection conférée par l’injection d’une dose de rappel, selon que celle-ci a été effectuée il y a moins ou plus de trois mois, portent sur la population des 40 ans ou plus.

Plus de la moitié des personnes de 40 ans ou plus ont reçu une dose de rappel depuis plus de trois mois, celle-ci reste efficace contre les formes sévères,  DREES, 2022-04-22

Accédez au communiqué


Cancer du col de l'utérus : une dose de vaccin contre le HPV est suffisante pour les moins de 21 ans, selon l'OMS

A la lumière des dernières données examinées par le SAGE, groupe consultatif stratégique d'experts sur la vaccination de l’Organisation mondiale de la santé (OMS),  le comité d’experts sur l'élimination du cancer du col de l'utérus de l'OMS estime désormais qu’une seule dose suffit à protéger les 9-14 ans et également les 15-20 ans, au lieu de deux précédemment recommandées. Ces nouvelles recommandations doivent permettre à un plus grand nombre de filles et de femmes d’être vaccinées, tout en maintenant le niveau de protection élevé.

Expert Group on Cervical Cancer Elimination, OMS, 11 avril 2022

Pour en savoir plus


Vaccination HPV : un constat alarmant

A l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination (SEV), la Ligue contre le cancer alerte l’opinion publique sur l’importance et l’efficacité de la vaccination contre les HPV pour les filles et les garçons de 11 à 19 ans, en prévention des cancers du col de l’utérus, ORL, de l’anus, de la vulve, du vagin et du pénis. La Ligue a commandité un sondage auprès des Français qui révèle des  incompréhensions existantes sur les infections à HPV et les vaccins. Elle va se mobiliser pendant la SEV  pour sensibiliser le public, notamment les parents, aux risques causés par l’exposition aux virus HPV et à l’importance de la vaccination.  Cette campagne de mobilisation s’appuiera sur le versant digital :

  • La Ligue et ses Comités départementaux se mobiliseront sur les réseaux sociaux pour relayer les messages de sensibilisation sur les HPV et la vaccination
  • Un mini-site interactif dédié  contiendra toute l’information essentielle sur les HPV, un escape game virtuel, une plaquette d’information, un challenge en ligne parents/enfants pour les réseaux sociaux…

Pour en savoir plus

Semaine européenne de la vaccination

Semaine européenne de la vaccination du 25 avril au 1er mai : une centaine d'actions prévues en région

En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, où la SEV est copilotée chaque année par l'ARS et le CRES, en partenariat avec les CoDES et les délégations départementales de l'agence, les partenaires se sont mobilisés pour la mise en oeuvre d'actions de promotion de la vaccination sur l'ensemble du territoire.

Plus de 100 actions sont prévues cette année pour rappeler les enjeux de la vaccination au grand public et aux professionnels de santé.

Des stands d'information et de documentation sur la vaccination, des accueils et des journées d'échange, des actions de lecture des carnets de santé et de vaccination hors les murs (sur les marchés, les supermarchés, en établissements de santé), de la formation des professionnels ou élèves infirmiers, des mailings, des colloques et webinaires...

A noter cette année la mobilisation d'une quinzaine de maisons de santé de la région, pour des actions de sensibilisation des équipes, des patients ou des collégiens, notamment autour de la vaccination HPV.

En savoir plus

Toutes les actions programmées en région


Vaccination CoVID-19 : webinaire avec le Pr Daniel Floret le 28 avril à 11h

Le CRES et l'ARS PACA proposent un webinaire sur la vaccination contre le SARS-COV-2, jeudi 28 avril 2022 de 11h à 12h, avec le Pr Daniel Floret , vice-président de la CTV à la Haute Autorité de santé, dans le cadre de la Semaine européenne de la vaccination.

Il s'agira de faire un point sur les vaccins actuellement disponibles, d'aborder l'évolution de la stratégie vaccinale, la vaccination des enfants, l'impact du variant Omicron et la problématique de la 4ème dose, les perspectives d'évolution de la pandémie et les conséquences sur la stratégie vaccinale.

Information et inscription


Entretien motivationnel en vaccination : une journée de sensibilisation le 7 juin 2022

Le CRES organise une journée de sensibilisation à l'entretien motivationnel en vaccination, le 7 juin 2022, de 9h30 à 17h00, en présentiel, animée par Pierre Sonnier, formateur et pharmacien.

Elle s'adresse aux professionnels de santé vaccinateurs et aux partenaires de la Semaine européenne de la vaccination (SEV) de la région.

Sans coût pour les participants, cette journée est financée par l'ARS.

Programme et inscription

Épidémiologie

Tétanos en France : données épidémiologiques 2021

Santé publique France publie les données de surveillance du tétanos en France en 2021 et rappelle que la prévention de l’infection au tétanos se fait par la vaccination.

2022-04-14

En savoir plus

Publications

Quel est le délai optimal entre l'infection à Omicron et la vaccination ?

Le Bulletin du Centre de recherche en santé publique (CReSP) (Québec) fournit des réponses fondées sur des synthèses rapides de la littérature scientifique aux questions de santé publique des praticiens et des gestionnaires du système de santé. 
Dans ce numéro, le CReSP répond à la question :  Combien de temps sommes-nous «protégés» contre Omicron après l’avoir contracté, c’est-à-dire, quelle est la fenêtre de temps pendant laquelle nous sommes à très faible risque de le contracter de nouveau ? De plus, quel est le délai optimal entre l’infection à Omicron et la vaccination  ?

Bulletin du CReSP, vol. 3 n° 6, 2022-04-20

Accédez au document


Myocardite et péricardite après la vaccination Covid-19

Depuis avril 2021, des cas de myocardite et de péricardite ont été signalés après l’administration de vaccins Covid-19 à ARN messager (ARNm). Dans une étude précédente, des risques augmentés d’hospitalisation pour myocardite ou péricardite dans les 7 jours après l’administration de chacun des deux vaccins à ARNm ont été mis en évidence. Les objectifs de cette analyse actualisée sont de compléter l’étude afin de mieux préciser les estimations de risques parmi les adolescents et les jeunes adultes et de décrire plus finement la sévérité des cas de myocardites et péricardites survenant après la vaccination. Cette étude confirme et mesure l’amplitude d’un risque accru de myocardite et de péricardite dans la semaine suivant la vaccination contre le Covid-19 par les vaccins à ARNm, en particulier la deuxième dose du vaccin mRNA-1273, chez les hommes et les femmes âgés de 12 à 50 ans. Les cas de myocardite et de péricardite suivant la vaccination n’apparaissent pas plus graves que ceux survenant en dehors de la vaccination.

Stéphane Le Vu, Marion Bertrand, Marie-Joëlle Jabagi (et al.), Association entre les vaccins COVID-19 à ARN messager et la survenue de myocardite et péricardite chez les personnes de 12 à 50 ans en France. Nouvelle étude basée sur les données actualisées au 31 octobre 2021, EPI-PHARE, 2022-04-07, 36 p.

Accédez au document


Infodémie et vaccination contre la COVID-19 au Québec. Aperçu des conversations en ligne de décembre 2020 à juillet 2021

Une analyse des conversations dans les médias traditionnels et sociaux durant l’année 2020 au Québec démontrait qu’avant même l’administration des premiers vaccins Covid-19, de la désinformation et certaines théories circulaient déjà à ce sujet. Une première analyse des conversations en ligne au Québec portant sur les vaccins a illustré une circulation importante d’informations, véridiques ou non, qui a pris de l’ampleur au fur et à mesure que la perspective de la disponibilité de vaccins efficaces contre la Covid-19 se confirmait. Ce document présente les résultats d'une réactualisation de cette analyse, menée du 28 décembre 2020 au 4 juillet 2021.

Dominique Gagnon, Eve Dubé, Catherine Pelletier, INSPQ, 2022-04-14, 14 p.

Accédez au document


Covid-19 : la mortalité globale pourrait être plus de trois fois supérieure aux statistiques officielles

Selon cette étude, la surmortalité dans le monde due au Covid-19 est estimée à 18 millions de morts de 2020 à 2021.

Covid-19 Excess Mortality Collaborators, Estimating excess mortality due to the Covid-19 pandemic: a systematic analysis of COVID-19-related mortality, 2020–21, vol. 399 n° 10334, pp. 1513-1536, 2022-04-16

Accédez au document


Promotion de la vaccination HPV et rôle des professionnels de santé

A partir d'une revue systématique, cet article montre que les inquiétudes, les hésitations et les connaissances insuffisantes des professionnels de la santé en matière de vaccins HPV les empêchent de jouer efficacement leur rôle de promoteurs de ce vaccin.

Margaret Efua Sackey, Kathleen Markey, Annmarie Grealish (et al.), Healthcare professional’s promotional strategies in improving Human papillomavirus (HPV) vaccination uptake in adolescents: A systematic review, Vaccine, vol. 40 n° 19, 2022-04-26, pp. 2656-2666

Accédez au document

Métiers

Vaccination : extension de la compétence des infirmiers, sages-femmes et pharmaciens d'officine

Une série de décrets et arrêtés parus au Journal officiel du 23 avril élargissent et précisent les compétences vaccinales des infirmiers, sages-femmes et pharmaciens d'officine : les infirmiers peuvent désormais administrer, sans prescription médicale préalable, les vaccins contre quinze maladies : grippe, rage, diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, papillomavirus humains, pneumocoque, hépatites (A et B), méningocoques (A, B, C, Y et W), sur toutes les personnes âgées de 16 ans et plus pour lesquelles ces vaccinations sont recommandées. Les pharmaciens sont tenus d'avoir une prescription médicale pour faire la même chose. Quant aux sages-femmes,  elles peuvent prescrire et administrer chez les femmes enceintes, les nouveau-nés et les personnes qui vivent régulièrement dans leur entourage les vaccins pour les mêmes pathologies que celles citées plus haut.

  1. Décret n° 2022-610 du 21 avril 2022 relatif aux compétences vaccinales des infirmiers et des pharmaciens d'officine
  2. Décret n° 2022-611 du 21 avril 2022 relatif aux compétences vaccinales des sages-femmes
  3. Arrêté du 15 avril 2022 relatif au modèle de convention prévu aux articles R. 5121-70, R. 5121-74-5 et R. 5121-76-6 du code de la santé publique
  4. Arrêté du 21 avril 2022 modifiant l'arrêté du 1er mars 2022 fixant la liste des vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à prescrire et à pratiquer
  5. Arrêté du 21 avril 2022 fixant la liste des personnes pouvant bénéficier des vaccinations administrées par un infirmier ou une infirmière, sans prescription médicale préalable de l'acte d'injection
  6. Arrêté du 21 avril 2022 fixant la liste des vaccins que les pharmaciens d'officine sont autorisés à administrer en application du 9° de l'article L. 5125-1-1 A du code de la santé publique et la liste des personnes pouvant en bénéficier
  7. Arrêté du 21 avril 2022 fixant la liste et les conditions de vaccinations donnant lieu à la tarification d'honoraire dû au pharmacien d'officine en application du 14° de l'article L. 162-16-1 du code de la sécurité sociale

Accédez aux textes


Dépistage et vaccination : élargissement des missions des pharmaciens d'officine

Suite à une convention signée le 9 mars dernier par l'Assurance maladie et les deux syndicats représentatifs des pharmaciens, un arrêté publié au Journal officiel le 10 avril élargit largement les missions des officines en matière de vaccination et de dépistage. Le pharmacien peut désormais prescrire et administrer tous les vaccins de l’adulte, hormis ceux à virus vivants atténués.

Arrêté du 31 mars 2022 portant approbation de la Convention nationale organisant les rapports entres les pharmaciens titulaires d’officine et l’assurance maladie, JO 10 avril 2022 texte 35

Accédez au texte

Outils

BCG - Questions/Réponses à destination des professionnels de santé

Le Ministère de la Santé vient de publier le document "BCG - Questions/Réponses à destination des professionnels de santé"

2022-03

Voir le document


Ukraine et Covid-19 : documentation multilingue et rattrapage vaccinal

Pour répondre aux besoins des personnes déplacées suite au conflit en Ukraine, l’ensemble de la documentation destinée au grand public concernant le Covid-19 et la vaccination est accessible en français et en ukrainien. Une partie des documents est également accessible en russe. Une documentation destinée aux professionels de santé français permet également d’organiser le rattrappage vaccinal pour les Ukrainiens se trouvant en France.

Ministère des Solidarités et de la Santé, 2022-04-14

En savoir plus

Agenda

Webinaire "Covid-19 & vaccination : une double peine pour les personnes les plus précaires ?"

10 mai 2022 - de 11h à 12h30

En ligne

Au cours de ce webinaire organisé par Epicentre  seront dévoilés  les résultats de l'enquête de couverture vaccinale des personnes en situation de grande précarité. Ce sera aussi l'occasion de revenir sur les inégalités d’accès aux soins chez les personnes socialement défavorisées et les pistes d’amélioration.

En savoir plus


MOOC Vaccinology

Du 26 avril au 27 juin 2022

En ligne

Ce  MOOC  (en anglais) de l'Institut Pasteur décrit les succès de la vaccination dans la prévention des maladies, ainsi que les défis qui subsistent face aux épidémies persistantes et aux nouvelles pandémies.

  • Inscription : du 15 mars 2022 au 18 juin 2022
  • Cours : du 26 avril 2022 au 27 juin 2022
Ce MOOC est composé de 6 chapitres d’enseignement. Chaque chapitre comporte de 5 à 9 séquences. Chaque séquence se compose d’une vidéo de 10 minutes environ et d’un QCM afin que les étudiants testent leurs connaissances. Les vidéos sont en anglais sous-titrées en français et en anglais. Deux parcours sont proposés : un parcours découverte et un parcours qualifiant.

En savoir plus

Lettre d’information destinée aux acteurs de la vaccination en région et partenaires de la Semaine européenne de la vaccination, réalisée par le CRES et financée par l’ARS Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Comité de rédaction : Direction, documentation et communication du CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur, en partenariat avec la Direction de la Santé Publique et Environnementale de l'ARS PACA

Rédaction : Lisbeth Fleur, Gaëlle Lhours, Nathalie Cornec

Périodicité : 10 numéros par an

CRES Provence-Alpes-Côte d'Azur

178, Cours Lieutaud - 13006 Marseille
Tél. 04 91 36 56 95

cres-paca@cres-paca.org - www.cres-paca.org

S’abonner à la lettre « Newsletter régionale vaccination »
Consulter notre politique de confidentialité
Cet e-mail a été envoyé à [[EMAIL_TO]], cliquez ici pour vous désinscrire.