CRES Paca - Comité régional d’éducation pour la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accueil > Actualités du CRES > À la une > Priorité prévention : un colloque régional le 16 octobre 2019 à Marseille

Actualités du CRES

 

Priorité prévention : un colloque régional le 16 octobre 2019 à Marseille

66394827_s.jpg

Le CRES et l'ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur organisent un colloque à Marseille le 16 octobre 2019 sur le thème : "Priorité prévention : l’affaire de toutes les politiques publiques" .

Ce colloque a pour objectif de valoriser le Plan national de santé publique (PNSP) « Priorité prévention » et sa mise en oeuvre en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Il se focalise sur des mesures phares et deux sessions thématiques :

  • alimentation et activité physique chez les enfants et les jeunes
  • bien vieillir et prévention de la perte d'autonomie

qui permettront d'illustrer l'intersectorialité des actions ainsi que la convergence des objectifs et des mesures sur les différents déterminants de santé.

La journée s'adresse à tous les partenaires et parties prenantes du Plan. Elle est organisée dans le cadre du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la santé du CRES et financée par l'ARS.

Inscriptions gratuites mais obligatoires en ligne

2 commentaires

  • Didier SEYLER, 23 août 2019 à 13h24Répondre
    Contraception
    Prévention lors de la grossesse et pour le nouveau-né
    Addiction
    Vaccination
    Prévention pour le voyageur
    Alimentation – nutrition
    Activité physique
    Prévention de la dépendance et de la « fragilité »

    Comment améliorer les stratégies nationales localement ?

    Comment devrait se répartir les rôles entre Collectivités territoriales (Communes notamment), « communautés » locales type associations, professionnels, financeurs ?

    L’exemple de l’activité physique : aménagement de l’environnement matériel et des types de mobilités – marketing social par qui ? - places respectives des professeurs d’éducation physique (APA ou non), des psychomotriciens , des kinésithérapeutes, des entraineurs sportifs …

    Le médecin généraliste peut-il (doit-il?) faire plus dans le champ de la prévention ? Et les « CTPS » ?

    Le sujet est immense !

    Didier Seyler
  • CRES Paca, 27 août 2019 à 12h21Répondre
    Nous vous remercions Dr Seyler pour votre commentaire et pour votre intérêt.
    Le sujet est immense en effet et, à défaut de pouvoir aborder l’ensemble des thématiques de santé et publics concernés par le plan Priorité prévention, notre colloque cherchera à illustrer, à travers quelques exemples concrets, l’indispensable approche intersectorielle et partenariale des questions de prévention et de promotion de la santé. Cette approche est au cœur de ce plan interministériel, à la croisée des différentes politiques publiques et de leur coordination.
    Les dynamiques territoriales de santé (CLS, CLSM, ASV, PTSM, CPTS…), fondées sur ces approches intersectorielles et partenariales, sont des espaces à saisir ou à construire pour élaborer des projets locaux de santé concertés articulant besoins de proximité et priorités nationales et régionales.
    Nous espérons que vous serez présent le 16 octobre afin de partager vos interrogations et propositions lors des temps qui seront consacrés aux échanges avec la salle. Le programme et les inscriptions seront très prochainement en ligne.
    Très bonne journée à vous.
    L’équipe du CRES